bandeau texte musicologie

Artothèque Caen, 22 décembre 2021 —— Alain Lambert.

P.O.P. Duo pour clore les 25 ans du Collectif PAN

P.O.P. duo à l'Artothèque de Caen. Photographie Gérard Boisnel.

vingt-cinq ans pour le Collectif Pan ! Fêtés depuis le début du mois en une vingtaine de concerts en salle ou chez l’habitant sur le Calvados, la Manche et l’Orne. Et pour souffler la 25e bougie, c’est l’Artothèque de Caen qui accueille, au sein de la belle exposition consacrée à l’affichiste Michel Quarez, récemment disparu, grand amateur de jazz, parmi ses fresques colorées ou noir sur blanc...

P.O.P. Duo est le modèle réduit de P.O.P. (Play Own Play), un quintet que nous avons déjà chroniqué ici et qui sort bientôt son premier album. Une formation réduite alternant les compositions du sax alto, Vincent Lereyloup, et celles du batteur, Jean Luc Mondelice, reprises de son autre groupe Hand Five. Entre hip-hop, Yo, ou valse, Exil, blues, Cotton Blues ou reprise, Sycamore Tree, parmi d’autres, le duo s’écoute et dialogue avec finesse, donnant vie aux silhouettes mono ou polychromes qui les entourent.

Le sax y réinvente les mélodies, à la lisière de l’harmonie, dans une mélopée toute en retenue qui s’enveloppe dans le jeu rythmique du batteur, quasi mécanique, introduisant une multiplicité de variations qui l’emmène parfois jusqu’au solo, avec ou sans riff du soufflant. Un univers faussement dépouillé pour ce duo minimaliste, qui dépasse largement l’exercice de style en s’en inventant un fort tonifiant.

Vingt-cinq  ans, donc, pour le collectif régional, créé alors par quelques musiciens dont deux toujours actifs dans le milieu du jazz caennais, le batteur Jean Benoit Culot et le contrebassiste Nicolas Talbot (aussi fondateur du Petit Label). Un inventaire rapide des actions du Collectif Jazz Basse-Normandie, avant changement de nom après réunification régionale, donne trois festivals, celui de Maizet au bord de l’Orne avec le cirque du docteur Paradis, puis après séparation à l’amiable celui de Varembert proche du Bessin, avant de revenir vers Caen, à l’IMEC, à la Fermeture Éclair, au WIP, ou au Musée des Beaux-Arts avant le covid, devenu festival PAN qui va donner son nouveau nom au collectif. Des centaines de concerts aussi à l'Espace puzzle pour les Jazz Dudim (anche), au Conservatoire, à la Fermeture Éclair, au Musée des Beaux-Arts… permettant la rencontre des musiciens régionaux avec d’autres d’horizons différents, et l’écoute d’artistes comme Géraldine Laurent, Pierre Durand, Nguyên Lê, Naissam Jalal, Fred Frith, Ran Blake, Christophe Monniot, Régis Huby…

Un collectif nomade jusqu’ici et sans lieu propre, ce qui devrait changer au printemps prochain avec l’achat d’une yourte installée pas loin du Conservatoire et toujours dédiée aux jazz et aux musiques improvisées.

Alain Lambert
22 décembre 2021
© musicologie.org


Les précédents articles d'Alain Lambert

De Wolfgang à Reynaldo avec Shani Diluka au piano pour les 70 ans de l'Orchestre de CaenCinq cédés jazzy pour oublier le masqueLouise Jallu 4tet recrée Piazzolla L’Orchestre régional de Normandie dans l’incertitude à l’aube de ses 40 ansJoli Gris Jaune et ses chansons du cousinage  entre Normandie et Amérique francophone.

alain@musicologie.org ; Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Samedi 25 Décembre, 2021 12:26