bandeau texte musicologie

Mondeville, Théâtre de la Renaissance le 9 avril 2021 —— Alain Lambert.

Martin Matalon, Caravansérail par l'Orchestre régional de Normandie et quatre circassiens.

 Théâtre de la Renaissance de Mondeville, Caravensérail de Martin MatalonThéâtre de la Renaissance de Mondeville, Caravensérail de Martin Matalon. Capture d'écran.

« Caravansérail » composé par Martin Matalon, pour 13 musiciens et artistes circassiens, aurait dû être créé en mars 2020 à Caen pendant le festival Aspects des musiques d'aujourd'hui consacré au compositeur argentin, mais le virus ne l'a pas voulu. La pièce a donc été téléjouée aux dates prévues initialement sur le site des théâtres devant l'accueillir ce printemps, à Quimper le 1er avril, à la Renaissance de Mondeville ce vendredi et à Falaise mardi prochain.

Ce spectacle conçu par l’Orchestre Régional de Normandie, les compagnies El Nucleo et Bêstîa, mis en scène par Wilmer Marquez, sous la direction musicale de Jean Deroyer, évoque les thèmes « de la rencontre, de la solitude, de l’itinérance ou encore la place de chacun dans le monde » sur le mode du mime, de l'acrobatie de haute volée, mais aussi de la performance artistique quand les quatre équilibristes, Wilmer Marquez, Diego Ruiz, Tristan Nielsen, Eve Bigel, sont engloutis par une grande toile, apparaissant ou disparaissant tels des fantômes dans ses plis mouvants, pendant un long solo de trompette bouchée plutôt jazzy.

L'orchestre de 13 musiciens est disposé de chaque côté de la piste en T, qui permet un certain nombre de déplacements aux acrobates et les places au centre de la musique vivante, entre les cordes et les cuivres, sans oublier l'accordéon. Et les percussions très présentes dans cet univers musical qui rappelle le long de ses neuf mouvements fort mouvementés, tout autant les musiques de cirque, de rue ou de dessin animé, parfois avec une touche de jazz. Et un peu de Parade de Satie en écho aussi

Un beau spectacle qui devait s'accompagner d'une projection d'Un chien andalou de Luis Buñuel, avec une bande-son composée bien sûr par Martin Matalon, que nous espérons découvrir dans un prochain Aspects des musiques d'aujourd'hui, à lui consacré.

À revoir mardi 13 avril sur le site du théâtre de Falaise à 20h30, le temps de la représentation

Alain Lambert
9 avril 2021
© musicologie.org


Les précédents articles d'Alain Lambert

Cinq cédés jazzy pour échapper au reconfinementLes femmes en chantant de la Commune de ParisLe printemps toujours inexorable à CaenLe printemps est inexorable, à Caen comme ailleurs en FranceDjango Reinhardt, un musicien tsigane dans l'Europe NazieJean Marie Machado Majakka 4tet en concert « téléjoué », en attendant le vrai live... — Cinq cédés jazzy pour préluder au printemps.

alain@musicologie.org ; Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Samedi 10 Avril, 2021 2:07