musicologie

mardi 7 septembre 2021

Maria Kolesnikova, flûtiste, chef d'orchestre, prisonnière politique

Dans le box des accusés, Maria Kolesnikova fait un cœur avec ses mains, signe de ralliement des opposants à Alexandre Loukachenko.


La flûtiste et chef d'orchestre Maria Kolesnikova a été condamnée à onze années de prison, et son avocat à dix ans, par un tribunal biélorusse. Ils étaient jugés pour « complot visant à s’emparer du pouvoir » et « appels à des actions portant atteinte à la sécurité nationale ».

Maria Kolesnikova est devenue une figure du mouvement populaire contre la réélection controversée du président Alexandre Loukachenko, avec Svetlana Tsikhanovskaïa, candidate à la présidentielle à la place de son mari emprisonné, et Veronika Tsepkalo. Sous la pression, ces deux dernières ont fini par s'exiler.

Mais Maria Kolesnikova, arrêtée 7 septembre 2020 a rendu son expulsion impossible en déchirant son passeport, alors qu'elle était conduite de force à la frontière ukrainienne.

Dans l'humanité de ce jour, Vadim Kamenka cite le quotidien russe Novaïa Gazeta : « Et Maria dans la cage est toujours la même que l’été dernier, pliant ses doigts en un cœur. Et même s’il n’y a plus eu de cœur à Minsk depuis longtemps, c’est maintenant sa signature personnelle. Nostalgique comme un solo de flûte ».



À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mardi 7 Septembre, 2021