musicologie

14 octobre 2021 —— Jean-Marc Warszawski

Louis Jambou : La musique entre France et Espagne (xvie-xxe siècles)

Jambou Louis, La musique entre France et Espagne (xvie-xxe siècles), « Univers musical », L'Harmattan 2019 [440 p. ; ISBN 978-2-343-16546-2 ; 39 €].

Ce livre n’est pas à proprement parler une étude des musiques marquées par le bilatéralisme franco-espagnol ou hispano-français, ou de ce qui, dans les échanges entre les deux pays a pu, et en quoi, imprimer des particularités.

Ce livre est un collectage de textes, pouvant éclairer de près ou de loin, voire conceptualiser cette question, que Louis Jambou a écrits en diverses occasions, principalement dans le cadre universitaire, au cours de quarante années de recherche, d’enseignement et de passion pour l’Espagne et sa musique.

Entre textes de fond ou de circonstance, à large horizon ou touchant à des détails particuliers, le lecteur trouvera ses moments de bonheur historiques, musicographiques, conceptuels. Personnellement, nous avons plutôt accroché à l’érudition concernant le xviie siècle, ainsi les études comparatives entre musique française et espagnole, l’engouement aristocratique pour la guitare (en France), l’évocation de la musique espagnole dans les écrits français, etc. Les époques plus contemporaines étant pour nous plus couramment abordées, comme le séjour des musiciens espagnols en France, ou les (géniales) « espagnolades » de Chabrier, la centralité de l’œuvre de Manuel de Falla.

Même si la terrible guerre civile et l’instauration de la dictature franquiste sont évoquées, on aurait aimé trouver plus qu’un survol des événements qui ont certainement marqué la vie des musiciens, leur carrière, leurs œuvres, et peut être amenés un supplément d’éclairage sur leur abandon d’un terroir devenu difficile à porter et quelque peu transformé en folklore à touristes.

Il est clair que ces études se heurtent à des limites, que l’auteur identifie, soulève ou contourne. Celles liées à la définition de ce que peut être une musique espagnole (l’Espagne n’est pas une nation unitaire), si ce n’est le fameux mode de mi ou l’orientalisme andalou et sa seconde augmentée. Notons au passage que Al-Andalus n’est pas une occupation, mais une véritable implantation de sept siècles, qui n’a pas seulement marqué le « chant profond » des musiques populaires, étant aussi la culture des puissants, une culture qui n’a pas disparu en 1492 avec l’effondrement définitif du royaume de Grenade, l’expulsion ou la conversion religieuse des musulmans et des juifs.

Le second écueil est que la vie populaire n’est pas documentée, elle n’intéresse pas la chronique. Sous l’ancien régime, la culture des nations est celle des cours princières influentes, et elles fluctuent selon les alliances familiales. C’est au sein de ces cours que les productions artistiques, dont la musique, circulent à l’occasion des mariages de haut lignage, des ambassades importantes, d’anniversaires. Les grands aristocrates voyagent avec leurs meubles, animaux domestiques, administration et serviteurs dont les musiciens. Ce que l’auteur distingue et documente archives en main clairement. Mais il y a tout de même un hiatus entre cette culture aristocratique et une culture nationale au sens où on peut l’entendre aujourd’hui, que ce soit en Espagne ou en France.

 Jean-Marc Warszawski
14 octobre 2021


Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Schumann - Liszt, les ombres lumineuses de Jean-Claude Vanden EyndenClara et Robert Schumann : fantômes et variations croiséesMoritz Ernst dans le piano de Swan HennessyAuguste morel : mélodies, scènes et romances.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 13 Octobre, 2021 17:45