musicologie

4 avril 2021 —— Jean-Marc Warszawski.

Le cor bien embouché d'Alexandre Collard

Aquarelles, Alexandre Collard (cor), Nicolas Royez (piano), œuvres de Jean Françaix, Claude Debussy, Jane Vignery, Eugène Bozza. Paraty 2020 ( paraty 190102).

Enregistré en mai 2020, Cité de la musique et de la danse du Grand Soisson.

Alexandre Collard fait briller le cuivre en général et en particulier la tuyauterie compliquée trois fois positionnée du cor, son instrument. Il a reçu sa première embouchure au Conservatoire de Douai sous la direction de Guy Mouy, ses Prix et diplômes sous celle d’André Cazalet au Conservatoire national supérieur de Paris. En 2018, il revient du Printemps de Prague avec huit Prix, dont celui de la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine. Premier cor solo de l’orchestre national de Lille, il enseigne au Conservatoire de Douai.

Il joue avec de nombreux orchestres symphoniques et ensembles chambristes, il est d’ailleurs cofondateur l’ensemble de musique de chambre Polygones qui a enregistré en 2019 un cedé monographique consacré à la musique de chambre de Camille Pépin.

 « Aquarelles », est le titre de la quatrième partie des Romances sans paroles de Paul Verlaine, ouvrage duquel Claude Debussy a mis en musique neuf des poèmes, sous le titre de la première partie « Ariettes oubliées ». Alexandre Collard a préféré évoquer les coloris, plutôt que le passé flou fantasmagorique sur lequel on aimait rêver un peu avant un peu après 1900. Le court propos qui accompagne le disque ne dit pas de qui est l’arrangement, mais au moins savons-nous qu’après les couleurs festives du divertimento de Jean Françaix, viendra une belle séquence de romances chantées au cor.

Question programme, le divertimento, fabriqué pour, va de soi, les « Ariettes oubliées » sont une très bonne idée. La sonate de Jane Vignery et les scènes de genre d’Eugène Bozza ouvrent quant à eux la curiosité.

La première, inconnue au bataillon, violoniste, compositrice et professeur d’harmonie au Conservatoire royal de la magnifique ville de Gand, a disparu à l’âge de soixante et un ans dans un accident de train en 1973. On compte sur les doigts d’une main les enregistrements de sa sonate pour cor et piano et sur un seul doigt celle, opus 8, pour violon et piano. On aimerait en entendre plus sur et de cette élève de Jules Boucherit, Jacques Thibaud, Nadia Boulanger, Jacques de la Presle et Paul Dukas, dont l’œuvre, au moins cet opus 7, est magistrale, même s’il y pointe un air de romantisme quelque peu désuet pour son époque mais qui se marie bien avec Claude Debussy. Du souffle, de l’imagination, un bon équilibre dans la relation au piano qui a de belles parties et réparties, une écriture habile à en paraître naturelle.

Eugène Bozza, lui, est connu, surtout des emboucheurs de cuivres. Mais on y pense pour ses exercices pédagogiques, ses pièces pour orchestres d’harmonie, son tableau d’orchestration. Mais là surprise. Il y a de la pédagogie, voire de la bravoure d’examen, dans tout ce qui est sollicité à l’instrument, on a parfois envie de sourire au traitement réaliste recherché jusqu’à la caricature, comme les sonneries de cor naturel, les quintes à vide, le jeu en échos divers, qui évoquent nature et montagnes, ou l’imitation, si réussie, des intonations de la voix parlée dans les Entretiens. Au passage, un solide sens mélodique et des choses étonnamment modernes, liées à sa connaissance des ressources de l’instrument.

Un très riche moment pour un enfant un peu pauvre en répertoire, comparé aux cordes et aux bois. Pourtant un excellent chanteur, surtout quand il est si bien servi.

 

 

 Jean-Marc Warszawski
4 avril 2021


Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

L'histoire du monde ou la preuve par cinq d'Olivier GreifLe voyage à Genève de la violoncelliste Estelle RevazLe pianiste Vittorio Forte et le pianiste Earl WildFranz Schubert, trois sonates par la pianiste Edda Erlendsdóttir L'art sonore selon Jean-Yves BosseurLes victoires de la défaite musicale.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Dimanche 4 Avril, 2021 2:29