musicologie

dimanche 27 juin 2021

La spoliation des instruments de musique en Europe (1933 -1945)

7-9 avril 2022, Philharmonie de Paris
Colloque
appel à communication

Ce colloque s’inscrit dans la dynamique des études concernant les biens culturels spoliés (résultant de saisies, pillages, ventes sous la contrainte, etc.). Un travail conséquent a été mené dans diverses institutions, dont les musées, sur les œuvres d’art, et plus récemment sur les livres. La Philharmonie de Paris et en son sein le musée de la Musique et son équipe de Conservation-Recherche, souhaitent contribuer au développement des recherches sur les spoliations dans le domaine musical : recherches en provenance, marché et circulation des instruments, connaissance des acteurs et de leurs réseaux, etc.

L’histoire de la musique pendant la période nazie en France et en Europe a fait l’objet, cette dernière décennie, d’études et de travaux significatifs. À titre d’exemples, le colloque « La musique à Paris sous l’Occupation » (Cité de la musique, 13-14 mai 2013, Fayard, 2013) s’intéressait à l’activité des compositeurs et des musiciens ; et la journée d’études « La musique spoliée » (Sciences Po, janvier 2020) exposait les divers aspects du sujet (histoire de la spoliation des instruments, des livres et des partitions de musique, approche mémorielle). C’est spécifiquement à l’instrument de musique, en tant que bien patrimonial et culturel, que ce colloque international est dédié.

Si l’instrument est un bien culturel, sa spécificité doit être prise en compte pour mener des recherches sur sa provenance et sur sa spoliation. Objet d’usage par le musicien, l’instrument est modifié au cours du temps pour être maintenu en état de jeu. Son apparence peut changer (du fait d’accidents, d’usures, de nettoyages et de changements d’accessoires). Parallèlement, son commerce pendant la période nazie ou depuis lors, a pu conduire à des changements matériels plus importants et à des changements d’attribution. Or l’histoire de ce commerce lui-même est encore à écrire. Hautement spécialisés, ses acteurs (luthiers, marchands, experts, amateurs, ...) sont détenteurs d’importants savoirs, créateurs des sources écrites et visuelles permettant de documenter les instruments lors de transactions (photographies, descriptifs, documents comptables, certificats d’expertise…).

L’étude de l’ensemble de ces sources permettra d’appréhender la circulation des instruments et de reconstituer leur provenance.

Ce colloque est pensé comme le premier volet d’une recherche collective sur le temps long. Il vise la constitution d’un large réseau (historiens, historiens de l’art et musicologues, professionnels des musées, juristes, facteurs d’instruments, acteurs du marché de l’art et du domaine musical) et l’établissement d’une dynamique de recherche sur l’étude de provenance de cette typologie d’objets. Il consiste également à proposer des outils et méthodes adaptés à l’histoire de l’instrument de musique et de ses circulations. Il vise enfin à faire émerger des axes et sujets de recherches prioritaires pour les années à venir.

Avec la contribution de Carla Shapreau (Senior Fellow, Institute of European Studies, University of California, Berkeley), conférencière invitée.

Axes thématiques

  1. Histoire de la spoliation des instruments de musique entre 1933 et 1945 ; histoire de leur recherche et de leur restitution après 1945 ; liens avec la spoliation des œuvres d’art (collections, réseaux...) ;
  2. Identification, accessibilité et étude des sources historiques (archives publiques et privées, instruments), méthodologie de recherche ;
  3. Les collections instrumentales des musées : historique des propriétés et possessions à partir de 1933, origine et recherche de provenance ; politiques actuelles des institutions muséales sur ce sujet ;
  4. Circulation et commerce des instruments de musique depuis 1933;
  5. Aspects juridiques et politiques : cadres pour la circulation des instruments, règles du marché, forces et faiblesses du cadre législatif et réglementaire actuel.

Propositions de communications

Les propositions de communication s’inscriront dans les cinq thématiques énoncées ci-dessus. Elles s’attacheront à présenter des travaux inédits, qu’ils soient de synthèse ou portant sur des études de cas.

Les projets de communication (3000 signes/600 mots) en français ou anglais, accompagnés d’une courte biographie de l’auteur, sont à soumettre avant le 30 septembre 2021 à :

colloques@philharmoniedeparis.fr

Les propositions feront l’objet d’une sélection par le comité scientifique du colloque. Si votre communication est retenue, une version réduite de votre résumé et de votre biographie pourra vous être demandée.
Les types de présentation suivants sont attendus :

  1. Communication courte : 10’ présentation + 5’Q&R
  2. Communication longue : 20’présentation + 10’Q&R
  3. Flash talks : 5 minutes, 2 slides (powerpoint)

Comité scientifique

Claire Andrieu, (Professeure des universités, Sciences Po) Karine le Bail, (Chargée de recherche, CNRS) Frank P. Bär, (Responsable de la collection instrumentale et des services de recherche, Germanisches Nationalmuseum, Nuremberg ; Président du

Comité international pour les musées et collections d’instruments et de musique, ICOM-CIMCIM)

Pascale Bernheim, (Co-fondatrice de Musique et Spoliations) Myriam Chimènes, (Directrice de recherche émérite, CNRS) Jean-Marc Dreyfus,

(Université de Manchester ; Chercheur associé, Centre d’histoire de Sciences Po)

Jean-Philippe Échard, (Conservateur en charge des instruments à cordes, Musée de la musique) Corinne Hershkovitch, (Avocate, Co-fondatrice de Musique et Spoliations) Emmanuel Hondré, (Directeur du département concerts et spectacles, Cité de la musique-Philharmonie de Paris)Christine Laloue, (Conservateur en charge des archives privées, des clavecins et des œuvres d’art, Musée de la musique),
Monika Löscher, (Commission de recherche en provenances, Kunsthistorisches Museum Wien)Jonathan Marolle, (Associé de l’Atelier Vatelot-Rampal, Luthier Expert près la Cour d’Appel de Paris) Marie-Pauline Martin, (Directrice du Musée de la musique,

Cité de la musique-Philharmonie de Paris)

France Nerlich, (Professeur des universités, directrice du département des études et de la recherche de l’Institut National d’Histoire de l’Art) Emmanuelle Polack, (Chargée de mission, Musée du Louvre) Jean-Jacques Rampal, (Président Directeur Général de la S.A.S.

Vatelot-Rampal, Luthier Expert près la Cour d’Appel de Paris agréé par la Cour de Cassation)

Inès Rotermund-Reynard, (Institut national d’histoire de l’art, cheffe du projet Répertoire des acteurs du marché de l’art en France sous l’Occupation, membre de la CIVS) Yannick Simon, (Professeur des universités, Université Toulouse - Jean Jaurès)David Zivie, (Directeur de la Mission de recherche et de restitution des biens culturels spoliés entre 1933 et 1945, Ministère de la Culture)

Dates importantes

30 mai 2021 : Annonce du colloque et diffusion de l’appel à communications

30 septembre 2021 : Date limite de soumission des propositions de communications

26 octobre 2021 : Ouverture des réservations au public

Avant le 30 novembre 2021 : Information aux auteurs de la sélection ou non de leur proposition

15 décembre 2021 : Annonce du programme prévisionnel du colloque

Renseignements pratiques

Trois jours de communication, du jeudi 7 au samedi 9 avril 2022, en salle de conférence (Philharmonie de Paris). Colloque gratuit.

Entrée libre sur réservation.

Langues : anglais et français (traduction simultanée).

Merci de bien vouloir noter que les frais de transport et d’hébergement ne sont pas pris en charge par les organisateurs. Les intervenants qui rencontrent des difficultés à financer leur venue sont éligibles à un nombre limité de bourses, réservées en priorité à de jeunes chercheurs. Ils devront manifester leur intérêt dans leur biographie et joindre une copie de leur pièce d’identité. Les candidats retenus recevront une réponse au plus tard le 30 novembre 2021.

Dotée de plusieurs salles de concerts, d’un musée, d’une médiathèque et de nombreux espaces pédagogiques, la Philharmonie de Paris est un projet inédit. Forte de ces richesses, la Philharmonie de Paris s’est donné pour tâche de repenser la place de la musique dans nos vies, l’intégrant au cœur d’un dispositif ouvert, favorisant toutes les formes d’appropriation de la musique. Située dans un Est parisien en plein développement, trait d’union entre la capitale et ses environs, elle se veut un lieu de rassemblement. L’institution est associée à la recherche dans différents cadres : l’Équipe Conservation-Recherche du Musée de la musique (affiliée au Centre de Recherche sur la Conservation, USR 3224, Sorbonne Université), les orchestres Démos et d’autres projets pédagogiques. Chaque saison, elle organise plusieurs colloques ouverts aussi bien aux spécialistes qu’au grand public.

Pour plus d'informations.

Contact : Mathilde Thomas, Coordinatrice des colloques et conférences


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Samedi 26 Juin, 2021