musicologie

dimanche 28 février 2021

La protestophonie pour la vie du pianiste Didier Castel-Jacomin

Didier Castel-Jacomin est un pianiste français, disciple de  Fausto Zadra, qui a délaissé les mimosas provençaux au profit des tulipes néerlandaises.

Même si les mesures prises par le gouvernement des Pays-Bas différent de celles appliquées en France, elles ont la même incohérence, sont autant irrationnelles et incompréhensibles. Elles ont le même effet déstructurant pour la société et destructif pour les activités et la vie des travailleurs de la culture et du spectacle.

De même que pour ses collègues, les projets et les engagements de Didier Castel-Jacomin ont été annulés, notamment un concert avec l’Orchestre national d’Avignon-Provence, ou repoussés dans une totale incertitude. Parmi ceux-ci, de nombreuses implications dans la vie musicale locale, comme les concerts aux Ursulines d’Eijsden, ou à la Sint-Janskerk (Église Saint-Jean) de Maastricht, où il s’est produit avec Paul Badura Skoda, il y a quatre ou cinq ans.

Comme on tape du poing sur la table, l’idée lui est venue voici quelque temps de taper du piano sur la place publique, grâce à la complicité d’Emile Schetters (pianos  Schetters de Maastricht). Après une première tentative remise à cause du froid et de la pluie, la seconde jeudi 25 février a été la bonne.

Une action de protestation au Mosae Forum de Maastricht.

Le pianiste-concertiste Didier Castel-Jacomin, qui habite à Gronsveld est venu avec un piano à queue et a donné un concert. Selon lui, le gouvernement se fiche de tous les musiciens, et pense qu’ils ont tous été dupés pendant cette crise parce qu’ils ne peuvent pas jouer. C’est pourquoi il manifeste au Mosae Forum cet après-midi.

Didier Castel-Jacomin déclare : je fais cette action pour dire à M. Rutte1 que nous existons. Pour ce qui me concerne, je trouve que ce pays n’est pas dirigé par un gouvernement, mais par des « experts » qui tuent toute la culture par leurs décisions. Comme je l’ai écrit sur une pancarte : « pas de culture, pas de futur ».

Je m’adresse à Annemarie Penn-te Strake2 pour qu’elle bouge, pour qu’elle nous redonne la possibilité de nourrir maintenant les théâtres et salles e concert. Il n’existe pour le moment aucune étude qui prouve que le coronavirus est plus actif dans les théâtres et les salles de concert.

La place où je me trouve est symbolique parce que le siège de la municipalité est tout proche. C’est pour l’alerter, non pour provoquer, sur le fait que nous existons.

Didier Castel-Jacomin, Mosae Forum Maastricht, 25 février 2021. En arrière-plan, Emile Schretters filme la scène. Photographie André Fraats.

1. Mark Rutte, Premier ministre (démissionnaire) des Pays-Bas

2. Annemarie Penn-te Strake, maire de Maastricht


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Mardi 2 Mars, 2021