musicologie

liundi 1er février 2021

Deux partitions manuscrites de Liszt « régularisées » à Weimar

Liszt, Festlied zu Schillers Jubelfeier. Photographie © Klassik Stiftung Weimar.

La Klassik Stiftung Weimar est l'une des plus grandes fondations culturelles en Allemagne. Elle gère un ensemble de 27 résidences historiques, palais, musées et parcs à Weimar et ses environs, des institutions de recherche à la bibliothèque de la duchesse Anna Amalia ou aux archives Goethe - Schiller.

Elle veille aussi depuis 2010 à la provenance de ses fonds patrimoniaux, pour détecter ce qui a été pillé par les nazis.

Fin 1937, Emma (Hirschmann) Frankenbacher, qui vivait à Nürnberg, a vendu deux partitions autographes de Liszt au musée national Goethe, pour 150 Reichsmark : une copie de la partition du 1er concerto pour piano en mi bémol majeur qui a servi pour la gravure de la première édition en 1857, et une copie du « Festlied zu Schillers Jubelfeier », avec une dédicace personnelle du compositeur. Elle les tenait du chef d'orchestre et compositeur Max Erdmannsdörfer (1848-1905), qui était en relation avec Franz Liszt.

Emma Frankenbacher a été déportée au Ghetto de Theresienstadt en septembre 1942, elle y mourut trois semaines plus tard, le 3 octobre. Elle avait soixante-sept ans. Son mari et sa fille ont pu fuir en Argentine.

Emma Frankenbacher, vers 1910. Photographie © Klassik Stiftung Weimar.

À cette époque, la persécution de la population juive en Allemagne s'était considérablement intensifiée. « Beaucoup de ces persécutés ont dû vendre leurs biens pour assurer leur survie, pour payer les impôts obligatoires ou pour financer leur émigration », explique la fondation dont dépend aujourd'hui le musée Goethe.

De telles transactions sont généralement considérées comme des ventes forcées, les Juifs n'ayant d'autre choix que d'accepter des prix souvent très bas. C'est ainsi que ces documents ont été identifiés par la Klassik-Stiftung Weimar.

Leurs investigations ont permis de retrouver, en Argtentine, les héritiers d'Emma Frankenbacher. La Klassik-Stiftung Weimar a conclu un contrat de rachat avec eux. La somme n'a pas été dévoilée.

Les deux documents appartiennent désormais légalement aux archives publiques Goethe-Schiller de Weimar.

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Anal5yses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 1 Février, 2021