bandeau texte musicologie

Trévières, 8 octobre 2021 —— Alain Lambert.

Débuts, un trio jazz pop à Jazz dans les prés

Le trio Débuts à Trévières pour Jazz dans les prés. Photographie © Gérard Boisnel.

Trévières dans le Bessin, à cinquante kilomètres de Caen, pour ce premier concert d'octobre de jazz dans les près, les deux jours suivants dans l'Orne puis la Manche, toujours dans la salle des fêtes d'une commune rurale, transformée en vraie salle de spectacle par les techniciens de JDLP, avec un public principalement local. Un concert sans son batteur habituel réunissant des invités, mais avec un groupe en résidence, Débuts (où comment je suis devenu.e musicien.ne) en « concert raconté ».

Trévières où est né en 1848 Octave Mirbeau, le conteur, journaliste et romancier anarchiste du Journal d'une femme de chambre. Quel était le rapport à la musique d'un jeune du milieu du xixe avant de devenir musicien, ou chroniqueur musical comme Mirbeau, entendant a capela quelques chansons de travail dans les rues ou les champs, des cantiques, des complaintes à la veillée ?

Annette Banneville à Trévières. Photographie © Gérard Boisnel.

Pour le trio Débuts, Annette Banneville au chant et à la machine à boucles rythmiques et à contre-chant, Bernard Cochin à la contrebasse et au chant, Samuel Belhomme à la trompette, au bugle, au chant et aux rythmes chantés ou buglés, dont la jeunesse s'est déroulée entre les années soixante-dix et quatre-vingt, comme ils le racontent entre chaque standard pop, il y avait l'électrophone, les vinyles avec leurs pochettes, les juke-box, les concerts, les premiers cédés, les émissions télé et radio... et tout un paysage sonore mondialisé en anglais, en brésilien, et en français.

Mais Débuts n'est pas un simple juke-box du passé, d'abord parce qu'ils arrangent, et bien, à leur sauce jazzy les thèmes pop qu'ils ont retenus sans les rejouer tels quels. Ensuite pour eux, et pour nous parfois, chaque titre est un souvenir, un brin nostalgique, mais aussi un moment musical qui les constitue, a marqué leur enfance, les a fait évoluer vers et dans leur pratique musicale. L'enfant de deux ans et demi, après un concert de Pierre Dutot affirmant qu'il sera trompettiste, la petite fille, devant le visage en noir et blanc de Barbara sur une pochette comprenant qu'on peut être une femme qui chante, ou le jeune contrebassiste au collège à qui son prof fait découvrir Bill Evans, Eddie Gomez et l'improvisation jazz.

Tout commence avec Wish you were here de Pink Floyd avec des sons d'oiseaux, puis les Eaux de mars de Jobim / Moustaki, aussi entre autres Message in the bottle de Police et son inquiétante trompette, Summertime de Gershwin et son intrigante contrebasse, Murray Head, Kate Bush, Barbara Quand reviendras-tu ? Et la chanteuse en symbiose avec le souffle du bugle et la ligne de basse, Lennon, Bob Marley, Bach à l'archet, Crosby, Still, Nash and Young en choeur, Beat it de Michael Jackson où les voix pourraient aussi s'unir, sans oublier Inca Road de Zappa, où le trio atypique, aidé des boucles rejouées en direct par la machine, s'en sort très bien.

Un super moment musical où le public s'est retrouvé avec beaucoup de plaisir à voyager dans le temps et la mémoire musicale.

Dernier Jazz dans les près de la 7e saison en novembre à Cormolain (14) le 5, à Messei (61) le 6 et à Précorbin / Saint-Jean d'Elle (50) le 7 avec en invitée exceptionnelle Rhoda Scott, et Guillaume Chevillard à la batterie comme de coutume.

On peut écouter Annette Banneville, en compagnie de Bernard Cochin et trois autres musiciens, sur son album Folkdong (2010) disponible sur le site Bandcamp du Petit label collection jazz.

Alain Lambert
8 octobre 2021
© musicologie.org


Les précédents articles d'Alain Lambert

Caen : festival Interstice[15 : sculptures et machines musicalesMusiques franco-soninkées, afro-américaines, afro-caribéennes aux éditions Musica FictaCinq cédés jazzy pour prolonger l’étéJazz sous les pommiers en été pour les 40 ans — Carte postale estivale : le trio EGG ressort de son œuf à l'hôtel d'EscovilleTraversées Tatihou 27e édition Musiques et vents plein les oreilles. —– Trois cédés hommages aux grands anciens.

alain@musicologie.org ; Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil, ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Mardi 12 Octobre, 2021 0:05