musicologie

17 mai 2021 —— Jean-Marc Warszawski.

De Berlin à Maurice Ravel le féérique

Maurice Ravel, Le jardin féérique, œuvres de musique de chambre, Simon Roturier (violon), Christophe Horák (violon), Ignacy Miecznikowski (alto), Bruno Delepelaire (violoncelle), Emmanuel Pahud (flûte), Wenzel Fuchs (clarinette), Marie-Pierre Langlamet (harpe).

Enregistré les 26-29 février 2019 à la Nikodemuskirche Berlin Neukölln et le 4 avril 2019 à la Philharmonie de Berlin.

Un septuor de solistes du philharmonique de Berlin, donc aussi des concertistes solistes et chambristes, pour bonne moitié des Français, se sont penchés sur la musique de chambre sans piano de Maurice Ravel qui n’est pas si abondante que cela, c’en est ici la quasi-intégralité.

Maurice Ravel n’aimait pas séries et redites, sauf celles des chefs-d’œuvre à chaque œuvre. Une réappropriation personnelle d’un monde sonore tonal, modal de chez Fauré, atonal, oriental, populaire, voire expressionniste viennois, tout entrait par le haut de sa plume n’en finissant pas d'en sortir par le bas en idées de derrière les idées mélodiques, harmoniques, polyphoniques  et  sonores, avec derrière l’incomparable scintillement de sa science des timbres orchestraux, y compris dans sa musique de chambre, derrière la limpidité rieuse ou bucolique, quelque chose de désabusé, une tendresse nostalgique, voire élégiaque qui dément les détracteurs académiques de l’époque tentant de faire passer sa virtuosité pour une horlogerie suisse démunie de sentiment.

Chaque moment est admirable et exceptionnel, les sept du philharmonique de Berlin en donnent une interprétation à la hauteur.

Simon Roturier (violon), Christophe Horák (violon), Ignacy Miecznikowski (alto), Bruno Delepelaire (violoncelle), Emmanuel Pahud (flûte), Wenzel Fuchs (clarinette), Marie-Pierre Langlamet (harpe).

1. Introduction et Allegro, pour harpe, flûte, clarinette et quatuor à cordes (1905), 2-5. Quatuor à cordes en fa majeur (1903), 6-8, Sonatine en trio (1905, pour piano, arrangés pour flûte, alto et harpe par Carlos Salzedo (1885-1961), 10-12. Sonate pour violon et violoncelle, 13. Ma mère l'Oye, « Le Jardin féérique », pour piano à quatre mains, arrangé pour harpe, flûte, clarinette et quatuor à cordes par Stefan Koncz.

 

 Jean-Marc Warszawski
17 mai 2021


Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Le palais des dégustateurs : un label discographique qui ne manque pas de goulot —– Le duo Hyon-Sabbah : un gamin de Paris entre gouaille des faubourgs et lyrisme des beaux quartiers —— La musique classique progressive des compositrices polonaises d'aujourd'hui Les tocattas pour clavier de Johann Sebastian Bach par Laurent Cabasso.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Lundi 17 Mai, 2021 0:21