musicologie

vendredi 15 janvier 2021

Compositrices, des notes pour seule arme : 9 concerts aux Invalides

1er- 29 mars 2021

S’insérant entre ces deux cycles, Femmes compositrices, Des notes pour seule arme, apporte en mars 2021, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, un éclairage sur la difficile conquête menée par les compositrices en vue d’une juste reconnaissance. Faute d’être éditées sous leur nom propre ni même programmées hors de la sphère privée, certaines s’étiolèrent, étouffées par le conformisme de leur entourage et de leur époque. « Un nom d’homme sur votre musique et elle serait sur tous les pupitres !», confia Liszt à Marie Jaëll. Édith Canat de Chizy, dont les compositions jalonnent le cycle fait ici office d’emblématique figure de proue. Dans son sillage, les œuvres de ses consœurs Fanny Mendelssohn, Clara Schumann et bien d’autres encore, demeurées dans l’ombre, sont réhabilitées avec ferveur par toute une pléiade de brillants interprètes.

S’insérant entre ces deux cycles, Femmes compositrices, Des notes pour seule arme, apporte en mars 2021, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, un éclairage sur la difficile conquête menée par les compositrices en vue d’une juste reconnaissance. Faute d’être éditées sous leur nom propre ni même programmées hors de la sphère privée, certaines s’étiolèrent, étouffées par le conformisme de leur entourage et de leur époque. « Un nom d’homme sur votre musique et elle serait sur tous les pupitres !», confia Liszt à Marie Jaëll. Édith Canat de Chizy, dont les compositions jalonnent le cycle fait ici office d’emblématique figure de proue. Dans son sillage, les œuvres de ses consœurs Fanny Mendelssohn, Clara Schumann et bien d’autres encore, demeurées dans l’ombre, sont réhabilitées avec ferveur par toute une pléiade de brillants interprètes.

1er mars, 12h15, Quatuor à cordes, Quatuor Elmire et Anne-Laure Hulin (soprano), Schönberg, Quatuor à cordes no 2 en fa dièse mineur opus 10, avec voix ; Camille Pépin, Quatuor à cordes Feuilles d'eau de Silvacane.

1er mars 20h, Quatuor Danel et Dana Ciocarlie (piano), Fanny Mendelssohn, Quatuor à cordes en mi bémol majeur ; Édith Canat de Chizy, œuvre pour piano, création mondiale, commande de Radio-France et du musée de l’Armée, dédiée à Dana Ciocarlie.

4 mars, 20h, Rivalité à l’Opéra, Les Épopées, Claire Lefilliâtre (soprano), Marie Perbost (soprano), Florilège d’extraits des opéras Giulio Cesare, Tamerlano, Rodelinda, Alessandro, Admeto, Tolomeo, Riccardo primo et Siroe de Haendel et de l’opéra Astianatte de Bononcini.

8 mars, 12h15, Indes Galantes, « Les Sauvages », Antonin Le Faure (alto), Vincent Gailly (accordéon), Juste Janulyte, Aria ; Rameau, Pièces de clavecin en concerts (L’Entretien des muses, La Livri et La Rameau) et « Les Sauvages », extrait des Indes Galantes ; Élisabeth Jacquet de la Guerre, Sonate en trio no 4 en sol mineur ; Édith Canat de Chizy, Lament, pour alto seul ; Fabien Touchard, œuvre en création, dédiée au duo.

8 mars, 20h, Eva Zaïcik (mezz-soprano), Justin Taylor (clavecin) et Le Consort, Maria-Teresa Agnesi, Non piangete, Son confusa Pastorella, Talor di sdegno, Afflita e misera, Ah non son io che parlo ; Barbara Strozzi, Hor che Apollo ; Mentita ; La vendetta ; Costume di grandi, Camilla de Rossi, Sonate en trio en do mineur ; Isabella Leonarda, Sonata prima a piu Stromenti.

11 mars, 20h, Musique de l’air, Sharon Kam (clarinette), Leonard Bernstein, Ouverture de Candide ; Glenn Gould, Pavane, pour orchestre et Dérivations, pour clarinette et orchestre ; Darius Milhaud, Le Boeuf sur le toit, opus 58, extrait ; Édith Canat de Chizy, Times, pour orchestre ; George Gershwin, Summertime, They all laughed, The man I Love et I got Rhythm, pour clarinette et orchestre ; Artie Shaw, Concerto pour clarinette et orchestre.

15 mars, 20h, Voix fusionnelles, Marie-Laure Garnier (soprano), Cyrille Dubois (ténor), Tristan Raës (piano), Mélodies de Pauline Viardot, Marie Jaëll, Augusta Holmès, Louise Farrenc, Cécile Chaminade, Rita Strohl, Charlotte Sohi, Nadia et Lili Boulanger, pour ténor et piano ; Lieder et mélodies de Fanny Mendelssohn, Clara Schumann et Alma Schindler-Mahler, pour soprano et piano ; El Grito d’Édith Canat de Chizy, pour soprano et piano.

22 mars, 20h, Julie Depardieu (récitante), Juliette Hurel (flûte), Hélène Couvert (piano), Édith Canat de Chizy, Orph’Aeon ; Melanie Bonis, Scherzo ; Augusta Holmès, Clair de lune ; Clémence de Grandval, final de la Suite ; Lili Boulanger, Nocturne et D’un matin de printemps ; Nadia Boulanger, Vers une vie nouvelle, pour piano seul ; Anna Betoulinski, dite Anna Marly, Chant des partisans (Kessel - Druon) et Complainte du partisan.

29 mars, 20h, Violoncelle lyrique, Emmanuelle Bertrand (violoncelle) et Pascal Amoyel (piano), Nadia Boulanger, Modéré ; Rita Strohl, Solitude (Rêverie) ; Clara Schumann, première romance, opus 11 no 1, pour piano, deuxième romance en fa dièse mineur, pour piano ; Édith Canat de Chizy, Formes du vent, pour violoncelle seul ; Rita Strohl, Grande sonate dramatique, Titus et Bérénice.

Saison musicale aux Invalides

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Anal5yses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Samedi 16 Janvier, 2021