musicologie

janvier 2021 —— Jean-Marc Warszawski.

Christophe Vautier, sur les pas de Claude Debussy

Christophe Gautier, Sur les pas de Claude Debussy, « Children's Corner », « Suite bergamasque », « Estampes, Paul Dukas », « Le tombeau de Debussy ». Calliope 2020 (CAL 2080).

Enregistré les 31 mai, 9 juillet, 24 octobre, au Conservatoire de Suresnes.

Christophe Vautier a étudié le piano à l’École normale de musique de Paris avec Cécile Edel-Latos et Sulamita Aronowsky, professeur au Royal Academy of Music de Londres. Lauréat de la Fondation Cziffra, il a été le dernier élève de György Cziffra.

Après deux albums publiés par Calliope, des paraphrases des opéras Tristan et Idole et Parsifal de Wagner par Liszt (2015), des œuvres de Brahms et de Schubert (2017), il semble revenir aux amours d’un premier enregistrement de 1999, avec sept impromptus Maurice Journeau (1898-1999), un compositeur « amateur » ou « compositeur du soir », prolixe et au papier à musique trempé de Debussy et de Ravel, et de Maurice Ravel, Ballade en fa dièse opus 19 et Thème et variations en do dièse opus 73 (REM 1999).

Christophe Vautier dit avoir détesté le piano de Debussy qu’on lui faisait travailler comme des exercices de mécanique digitale.  Nous c’est plutôt le « Hannon » et tous ces exercices de carillons à cinq doigts qui nous laisseraient un mauvais souvenir. Par contre les dictées scolaires nous ont amené à bouder jusqu’à l’âge adulte les chefs-d’œuvre de Guy de Maupassant ou d’Anatole France. Nous comprenons donc cette réaction. Cela peut aussi donner à réfléchir à cette pédagogie qui préfère travailler les mécanismes à partir du répertoire, parce que c’est de la musique, alors que ce n’est pas, du moins directement, une manière tout à fait musicale de l’aborder. Question.

Le pianiste est revenu sur sa détestation en pensant faire, pour ces pièces de Debussy « du piano un orchestre », une proposition incompréhensible. Mais il évoque aussi la tendresse du monde de l’enfance à propos du Children’s Corner qui semble pour lui être l’œuvre pivot de son programme.

De fait, il nous livre un récital loin des demi-teintes, des brumes des cascades et cathédrales englouties, des ombres et lumières impressionnistes, au profit d’une chaleur intimiste franchement romantique.

Claude Debussy, Children's Corner, 1. « Doctor Gradus ad Parnassum », plage 1.

 

 

 Jean-Marc Warszawski
20 janvier 2021


Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Pierre Fouchenneret et Éric Le Sage sonatent Brahms en piano et violonVincent Bernhardt prélude et fugue le clavier bien tempéré Ludwig de quatre à cinq avec le quatuor ZaïdeEnsemble Melpomen : Choros / ΧΟΡΟΣCe qu'a vu le vent d'Est et entendu le pianiste Ryutaro Suzuki.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 20 Janvier, 2021 17:26