musicologie  jeudi 15 mai 2020.

Sarah Gorby : Quatre chansons du floklore Yiddish

Accompagnée par l'ensemble Nicolas Arlofsky.

Ducretet Thomson ‎460 V 204, Vinyl, 7", 45 t., 1955.

a1. Zug Mir Tzi (Promesse) ; a2. Ech I Laptis (Mes Sabots) ; b1. Klezmerel (Le Petit Musicien) ; b2. Es Dremelt In Shteitel (Tout Dort Dans Le Village).

Sarah Gorby (Gorbich) est née en 1900 à Kishimett, aujourd'hui capitale de la Moldavie, où ses parents, Zeylik Khaimovich Gorbach et Beyla Kipelman, russophones, ont émigré de Pologne. Elle y o,tègre l'école de musique à l'âge de six ans.

Elle quitte Kishimett à l'âge de 17 ans pour étudier la musique au Conservatoire de Jasssy, en Roumanie, où elle épouse Joseph Goldstein, un éditeur beaucoup plus âgé qu'elle, parlant roumain et yiddish.

Sa langue maternelle est le russe, sa deuxième langue, le yiddish, elle parlera également bien le français, le roumain, l'italien, l'espagnol, le portugais, l'allemand et l'anglais.

Elle s'installe à Rome, où elle étudie sous l'autorité du baryton Matthia Battistini, puis à Paris dans les années 1920, avec la cantatrice Fanny Malmory-Merseillac, qui lui fait abandonner l'opéra au profit du Lied, elle se dirige rapidement vers la chant folklorique.

passe les étés en Roumanie auprès de son mari.

Dans les années 1930, elle effectue régulièrement des tournées en Amérique du Sud, dans un premier temps, sous le nom de Sarah Goldstein.

En 1940, fuyant le nazisme, le couple émigre à Haïti. Sarah Gorby tourne aux États-Unis. Elle y rencontre Victor Henkine qui l'initie au chant yiddish et Nastia Polakova, tsigane russe émigrée ayant acquis une grande notoriété, les chant tsigane russe. Elle y apprend également le negro spiritual.

Elle revient à Paris en 1949 et s'y installe définitivement en 1950 après la mort de son mari.

Elle enregistre de nombreux disques de chansons yiddish, tourne aux États-Unis (New York, San Francisco), au Mexique, en Amérique du Sud, en Afrique du Sud, en Israël, en Italie, en Allemagne, elle est diffusée sur les ondes de la Radiodiffusion frnaçaise, sans abandonner son dialecte yiddish de Bessarabie.

Elle meurt en 1980 à Paris.

Écouter Sarah Gorby, Chansons russes, chanson yiddish, Ducretet Thomson LAP 1002, disque microsillon longue durée 33 tours 1/3, 1953.

Écouter Sarah Gorby et l'ensemble Nicolas Arlofsky, Quatre chansons du folklore russe [v. 2]. Ducretet Thomson 460 V 206 (vers 1955 ?)

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

 

Mercredi 3 Juin, 2020