musicologie

19 janvier 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Quatuor Girard et Guillaume Bellom : Saint-Saëns dans les cordes et sur la touche

Saint-Saëns, Quatuor à cordes no 1, opus 112, quintette avec piano opus 14, Quatuor Girard, Guillaume Bellom (piano). B-Records 2019 (LBM 018).

Enregitré en Public le 22 mai 2018 à Paris, Fondation Singer-Polignac.

Le quatuor Girard est formé de frères et sœurs sortis des Conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon,  Hugues Girard (violon), Agathe (violon), Odon (alto), Lucie (violoncelle). La fratrie, d’une famille enracinée en Avignon, dont le grand anthropologue René Girard,  a de la ressource, car elle compte encore l’altiste Mayeul Girard. Cette formation bénéficie d’une reconnaissance des milieux musicaux, d’une partie de la presse spécialisée et du public mélomane, elle mériterait une programmation plus étoffée dans l’hexagone.

Comme pour le quatuor Girard, la notoriété de Guillaume Bellom, jeune pianiste issu du Conservatoire national de Paris, monte en puissance, dans un parcours de concertiste déjà solide.

Il faut un peu de rhétorique pour aborder le monde de Camille Saint-Saëns. Cet homme qu’on présente souvent comme un vieux bougon aux propos acérés voire acerbes, avait aussi un humour de potache, y compris en musique, comme le montre son désopilant Carnaval des animaux, créé chez l’un de ses collègues musiciens, dénommé Lebouc. Il ne faut y voir aucun hasard.

Enfant prodige, formidable pianiste adulé sur les scènes du monde entier, d’une aisance folle devant le papier à musique, on le dit sourd aux nouveautés musicales et compositeur du passé accroché au classicisme. Pourtant ses œuvres ont la fraîcheur et la clarté qu’on attribue souvent à la modernité. Ajoutons-y une imagination pratiquement inépuisable. Ses détracteurs à l’époque s’en sortaient en le comparant à un horloger suisse, c’est-à-dire capable de la plus fine des perfections, mais sans cœur. En vrai et ce niveau, la beauté peut se passer de pathos. On ne peut donc pas classer Saint-Saëns parmi les romantiques, même si on pense de temps à autre en Léger effluves, à Mendelssohn, où à quelque chose de Germanie ou de Bohème…  Il faut d’ailleurs le penser vite, Saint-Saëns était un germanophobe militant, ce qui lui valait parfois l’hostilité du public dans ses tournées … allemandes. En fait, c’est un classique utilisant l’orchestre et les idiomes de son temps.

Ce n’est pas la peine de chercher si jeunesse là et maturité ici, entre ces deux œuvres composées à quarante-quatre années d’écart : même perfection, même maîtrise contrapuntique, même traitement orchestral (accentué ici pas l’enregistrement) et concerto, plutôt que la concertation à pupitres égaux avec circulation des thèmes à toutes les voix. Mais le compositeur n’adopte pas la circularité héritée de César Franck, c’est-à-dire le retour régulier des thèmes en tous les mouvements. Son imagination et sa virtuosité s’emploient à la fragmentation et à la recomposition thématique, dans un véritable jaillissement et une volubilité qui rend tout évident, où l’originalité propre au compositeur contredit sa réputation d’être académique.

Ce quatrième cédé pour les uns, cinquième pour l’autre, est une réussite.

1-4, Quatuor no 1, en mi mineur, opus 112, 1. Allegro piu allegro, 2. Scherzo, 3. Molto adagio, 4. Finale.

5-8, Quintette avec piano, en la mineur, opus 14, Allegro moderato e maestoso, 2. Andante sostenuto, 3. Presto, 4. Allegro assai ma tranquillo.

 

 Jean-Marc Warszawski
19 janvier 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Les musiciens et la Grande Guerre, Sous la pluie et le feu —— L'organiste Yoann Tardivel fantaisiste de Camille Saint-Saëns —— François-Bernard Mâche en deux livres —— Stravinsky à deux pianos rime avec flamenco —— Le violon et l'oiseau des ArtificesMozart clarinette made in Rotterdam —— Carl Philipp Emanuel Bach sous les doigts de Vittorio Forte —— Nicolas Prost saxman dans le vent.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Dimanche 19 Janvier, 2020 1:52