musicologie  jeudi 3 septembre 2020.

Le retour symphonique de l’Orchestre d’Avignon-Provence

L’Orchestre régional Avignon Provence. Photographie © Alexandra de Laminne.

L’Orchestre régional Avignon Provence annonce sa saison symphonique qui s’ouvrira le 6 novembre à l’Opéra Confluence d’Avignon avec l’ouverture des Noces de Figaro, le 2e concerto pour violon de Sergueï Prokoviev, et la 1re symphonie de Charles Gounod.

Elle s’achèvera le 4 juin avec grand orchestre et grand chœur avec le Stabat Mater de Franz Schubert et le grandiose psaume 42 (Wie der Hirsch schreit nach frischem Wasser), selon Félix Mendelssohn, et une œuvre d’Édith Canat de Chizy, une compositrice vivante.

Entre les deux, sept concerts visités par Sergueï Prokofiev, Hector Berlioz, Camille Saint-Saëns, Arvo Pärt, Piotr Illich Tchaïkovski, Pierre Thilloy, Christoph Willibald Gluck (sans Umlaut, comme dans Glouck), Ludwig van Beethoven.

La cheffe du lieu dirigera cinq des neuf concerts de la saison. Samuel Jean, Arie van Beek, Jean-François Heisser, Gast Waltzing, se partageront à parts égales le reste de la baguette.

Les solistes invités : Violon, Tai Murray (violon), António Meneses (violoncelle), Fabien Kaznou (tambours taïkos), Daniel Kharitonov, Akane Sakaï et Nicholas Angelich (piano). On se demande parfois pourquoi les orchestres ont des solistes et super solistes.

Côté vocal, on entendra le Chœur  région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, Chœur  symphonique Avignon-Provence, les sopranos Ludivine Gombert et Marie-Bénédicte Souquet, les mezzos Aude Extrémo et Lucie Roche, le ténor Jérôme Billy, le baryton n’étant pas encore nommé.

Si les compositeurs programmés sont la routine des concerts, les œuvres ne comptent pas parmi les plus jouées. Les concerts sont en général équilibrés en morceau d’ouverture, concerto (ou pièces avec soliste), œuvre symphonique.

Si nous étions du coin, nous assisterions à tous les concerts de la saison. S’il fallait choisir, nous ne manquerions pas La femme samouraï, création musicale et chorégraphique de Pierre Thilloy, une commande de l’Orchestre, avec les Tambours taïkos de Fabien Kanou, un truc qui déménage et impressionne (5 février 2021), la Missa solemnis de Ludwig van Beethoven  (15 mai), le concert du 28 mai, pour Arvo Pärt, la perfection musicale du concerto pour piano de Saint-Saëns, la magnificence orchestrale de Mendelssohn.  Enfin le concert de clôture.

Le dossier de presse

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Jeudi 10 Septembre, 2020