musicologie

26 février 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Laudario : saint François d’Assise et musique revival

Laudario, Musique au temps de saint François d'Assise, Canticum Novum, sous la direction d'Emmanuel Bardon. Ambronay Éditions 2019 (AMY 052).

Emmanuel Bardon a créé Canticum Novum  en 1996, un ensemble de musique ancienne puisant dans différentes traditions musicales, et donnant au répertoire moyenâgeux les sonorités de ce qu’on appelle aujourd’hui musique du monde en opposition à …. Une musique qui ne serait pas du monde. On peut renâcler au concept d’interculturalité, car une culture n’est perceptible qu’à partir du moment où elle est  inter quelque chose, et qu’au moyen-âge les populations du Nord et du bassin méditerranéen sont déjà fort brassées. On peut aussi se demander ce que veut dire une formule telle que […] riche de l’union du monde chrétien et d’un Orient marqué d’une double hérédité juive et mauresque (et les païens ?), mêlant hérédité, religions et ethnies, comme si l’activité humaine suivait la loterie des gamètes, encore que les êtres humains aient en général une identité unique à la naissance : on ne peut pas à la fois être grand et petit, blond et brun.

De plus on ne peut assimiler le terme général de culture aux activités artistiques, et au cas particulier de la musique, qui est soumise en effet à des agents divers qu'aucune barrière, physique ou administrative arrête. Pour ce qui concerne le seul hexagone, les différences de langues entre oïl et oc, régionales entre Flandre, Alsace, Bretagne, Provence, Pays basque, Catalogne, Auvergne, que l’on peut encore morceler, mais aussi entre musique religieuse et musique profane, musique de cour, musique savante, musique populaire, musique urbaine, sans parler des milieux sociaux, etc. Bien sûr que des influences circulent des unes aux autres. Parfois inaudibles parce qu‘intégrées, fusionnées, parfois comme citations explicites, comme c'est le cas ici.

Mais nous comprenons ce qu’on a voulu dire ici, et nous le partageons : dans leurs différences, tous les humains se valent, dans leurs us, dans leurs coutumes, dans leurs musiques, dans leur humanité. Les goûts (ou choix) musicaux, qui sont particulièrement identitaires, n’impliquent aucune hiérarchie.

Le second chagrin, quant aux motivations, est celui de l’illusion de la reconstruction historique. Canticum Novum a eu la très bonne idée de faire appel à une vraie médiéviste  pour nous éclairer sur ce qu’étaient les laudes, ces chants hors liturgie des fidèles, souvent en langue vernaculaire. Mais de là à en reproduire le chant et la musique, il y a un gouffre d'inconnues infranchissable. On peut faire de la très belle musique en s’inspirant du passé, des musiques populaires, puiser ailleurs des couleurs folkloriques ou exotiques, mais on y fait de la musicologie ou de l’histoire fiction… et une véritable expérience musicale originale d'ici et de notre temps.

Pour son quatrième cédé, toujours aux éditions Ambronay, Canticum Novum s’est inspiré d’un manuscrit, le Laudario di Cortona, comprenant 66 laudes, dont 46 avec musique, en vieux toscan, copiées à la fin du xiiie siècle. Une chanteuse, un chanteur, des vièles, dont une Nickelharpa suédoise, des flûtes, une cornemuse, un oud, des percussions, pour un beau programme plutôt festif et dansant, quelques épisodes méditatifs pour souffler un peu, dont l’esthétique est dans la tradition issue du mouvement dit folk revival (« médiévalisant » ajouteront les spécialistes), inauguré  dans les années 1970, par des artistes tels Alan Stivell, des groupes comme Mélusine ou Malicorne, qui ont aujoud'hui un bel héritage cultivé et virtuose.

Emmanuel Bardon (chant), Barbara Kusa (chant), Aliocha Regnard (nyckelharpa et fidula), Valérie Dulac (vièles et lire), Gwénaël Bihan (flûte à bec), Philippe Roche (oud), Henri-Charles Caget (percussions).

 

 Jean-Marc Warszawski
26 février 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Mûza Rubackyté et le Quatuor Mettis enquintettent Chostakovitch et Weinberg —— Les troubadours et leurs chansons selon Gérard Le Vot : entretien —— Sept paraphrases et transcriptions d'opéras de Franz Liszt par Aurélien Pontier —— Saison Blüthner : la pianiste Maroussia Gentet à l'institut Goethe de Paris.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 26 Février, 2020 0:29