musicologie  jeudi 3 septembre 2020.

La pianiste Ida Pelliccioli aux Ursulines de Eijsden

Ida Pelliccioli est née à Bergame, mais a étudié dans le Nord, au Conservatoire de Nice, encore plus an Nord, à l'École normale de musique de Paris.

Pendant ses études, elle a reçu plusieurs bourses, entre autres de la Fondation Zygmunt Zaleski et de la Fondation Albert Roussel. Elle a participé à un grand nombre de masters classes, notamment avec Jean-Claude Pennetier et Gérard Wyss, et elle a obtenu un double diplôme en interprétation et en pédagogie à l'École normale de Paris.

Elle est l'une des rares privilégiées à bénéficier de l'enseignement du pianiste cubain Jorge Luis Prats.

Pour faire bonne mesure, elle a obtenu à l'université Paris-Sorbonne une double licence en littérature italienne et en histoire de la Grèce antique, mais au bout du compte, la musique a tout emporté.

Dans la belle chapelle de l’ancien couvent des Ursulines de Eijsden, une commune du Limburg de 4 500 habitants, sur les bords de la Meuse, à la Frontière belge, elle donnera en deux jours deux récitals.

Samedi 5 septembre (17h. et 20h.), sera consacré à Claude Debussy et ses influences (plutôt ses affluents), un programme qu'Ida Pelliccioli peaufine depuis plusieurs mois sur les scènes européennes, d'Italie de Norvège, France, Allemagne, Grande-Bretagne Portugal, Chypre. Les titres des pièces sont assez explicites pour se passer de commentaires : Jean-Philippe Rameau, Suite en la mineur, Claude Debussy, Hommage à Rameau (du premier livre des Images), Isaac Albéniz, les six pièces de La Vega, puis retour à Debussy avec La Puerta del vino (du livre II des préludes), la soirée dans Grenade (des Estampes), et Masques (créés en 1905 par Ricardo Viñes).

On peut caractériser le programme de dimanche 6 septembre (17h. et 20h.) comme « planète Beethoven », Beethoven dont on fête cette année le 250e anniversaire. Une sonate de Carl Philippe Emmanel Bach, compositeur qui influença Beethoven, une sonate de Beethoven en personne, la douzième, avec sa Marche funèbre sur la mort d'un héros, puis deux impromptus de l'opus 142 de Franz Schubert et Dumka de Sergueï Prokofiev, deux compositeurs influencés par Beethoven. Au moins le cousinage est-il audible dans les pièces présentées.

Museum Het Ursulinenconvent, Breusterstraat 27, 6245 Eijsden ; ☎ +31 (0)6 20 74 19 57.

Ursulines

Isaac Albéniz, La Vega (1897), extrait du récital d'Ida Pelliccioli, au Teatro Rossetti de Vasto, en Italie, le 12 janvier 2020.

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Jeudi 3 Septembre, 2020