musicologie

29 mai 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

La pédagogie musicale d'Andrea Cohen

Cohen Andrea, Manuel de pédagogie musicale : art sonore, musiques mixtes, théâtre musical. « Musique ouverte », Minerve, Paris 2020 [178 p. ; ISBN 978-2-86931-157-2 ; 19 €].

Pianiste, compositrice, notamment de théâtre musical, productrice à Radio France, titulaire d’un doctorat soutenu en 2005 sous la direction de Jean-Yves Bosseur sur les musiciens et l’art radiophonique, Andrea Cohen a animé durant trente années, des ateliers musicaux, notamment à l'École municipale artistique de Vitry-sur-Seine et en milieu hospitalier, tant avec des enfants qu'avec des adultes.

Nous ne savons pas si le titre un peu solennel convient à cet ouvrage qui est un retour commenté et conceptualisé d’expérience. Mais pour qui ne pense pas que les enfants sont des êtres en attente de devenir adultes, c’est-à-dire incomplets, ou les amateurs, voire les dilettantes, des professionnels manqués, pour le moins inaccomplis, nous ne doutons pas qu’il sera bénéfique à toutes celles et tous ceux qui font de la musique avec des personnes sans ou sommaire formation académique. Personnellement nous n’aimons pas l’idée d’éveil  musical ou d’initiation, qui suppose une activité dépréciée par rapport à un but supérieur, que d’ailleurs beaucoup de participants ne visent pas.

Dans son principe, la démarche d’Andrea Cohen est simple : partager son métier, son savoir-faire, avec les moyens disponibles et des objets réalisables, comme tout maître peut l’enseigner à ses apprentis. Fondamentalement, la musique n’est ni virtuose ni solfégique. Elle est intérêt pour les sons, les familles de sons, organisation, formes, architectonique, rythmes, etc. En contrepartie cela offre des contraintes stimulantes à l’artiste pédagogue, terme très souvent employé par l’auteure.

Dans ses ateliers, elle apporte ses expériences de compositrice de théâtre musical, de musiques mixtes (avec bandes enregistrées), de création radiophonique ou du monde de la radio, comme la création d'une radio scolaire en ligne. Autant de supports permettant l’élaboration de formes (œuvres) de bonnes dimensions et homogènes avec des personnes sans formation musicale académique.

Divisé en trois parties, l’ouvrage aborde le théâtre musical, la chose la plus évidente, de notre point de vue, dans le cas d’ateliers musicaux débouchant sur des créations d’une certaine envergure. Moins évident, mais qui donnent envie d’y aller voir plus loin, surtout aujourd’hui avec la facilité des moyens informatiques, sont des créations avec des sons enregistrés, et les musiques mixtes, l’improvisation... Le contenu de ces ateliers est exposé, parfois par des généralités, parfois par des dispositions précises et concrètes, avec des descriptions techniques fines et toujours claires, y compris pour les non-initiés.

Chacune de ces parties est introduite par des réflexions théoriques et conceptuelles, dont certaines seraient discutables, comme le parallèle entre ethnomusicologie (en soi contestable, car il s’agit du point de vue de gens qui se pensent plus civilisés que les autres) et passé archéologique. Mais l’interférence, qui nous semble un peu forcée, de ces réflexions théoriques dans les sujets « pratiques » du livre, nous gêne légèrement. Peut-être parce que nous ne pensons pas que pratique et théorie soient organiquement liées, que ce sont plutôt des choses qui se chercheraient, à la manière d’un tunnel qu’on creuserait des deux bouts.

Cette réflexion théorique est nécessaire, peut-être aurait-il été possible d’en faire un grand chapitre indépendant, d’autant qu’on y distingue trois niveaux : des concepts directement utiles (surtout pédagogiques), des réflexions justificatives qui tiennent à l’auteur et donc à sa présence, et des idées plus générales, qui sont celle dont nous pouvons discuter, qui aussi peuvent nous éloigner du sujet de l’ouvrage.

Mis à part cette petite difficulté de lecture, c’est un livre très bien organisé pour y aborder la question de ces ateliers musicaux, qui me semblent être une première forme « universelle » de la formation musicale, et pour les plus avancés déjà convaincus, il est un puits d’idées généreux.

 

 Jean-Marc Warszawski
29 mai
2020
© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Louis Couperin dans les cordes des Coloquintes —— L'œuvre pour harpe de Sophia Corri par Kyunghee Kim-Sutre —— Christelle Séry en guitare héroïne élecrifiée —— Le claveciniste Pierre Gallon en réunion chez Charles Fleury de Blancrocher —— Beethoven et après —— Stéphane Degout entre romance et Lied.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Vendredi 29 Mai, 2020 4:43