musicologie

21 janvier 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Issé d'André-Cardinal Destouches par Les surprises

André-Cardinal Destouches, Issé, « pastorale héroïque », ensemble Les surprises, Les chantres du CMBV, Judith van Wanroij, Mathias Vidal, Thomas Dolié, Matthieu Lécroart... sous la direction de Louis-Noël Bestion de Camboulas. Ambronay Édidions 2019 (AMY 053).

Enregistré à l'Opéra du château de Versailles, les 13-15 octobre 2018.

Avec Issé, son premier opéra sur un livret d’Antoine Houdar de La Motte, André-Cardinal Destouches gagne les faveurs de Louis XIV et offre à l’opéra français de ce temps un de ses plus grands succès.  Créé en trois actes le 7 octobre 1697 à la cour de Fontainebleau, il est repris avec l’ajout d’un prologue (flatteur pour le roi, étranger à l’intrigue)  et d’un ballet, le 17 décembre, à Versailles, puis le 30 du même mois, à l’Académie royale de musique (opéra de Paris). L’œuvre sera jouée dans plusieurs théâtres européens, on la reprend même un siècle après sa création.

L’argument cucul-la-praline et aussi mince qu’une feuille de papier à cigarette en dit long sur les divertissements d’une cour, sur la pente décadente d’un système politique qui se paie d’illusions et de la misère du peuple, dans un décor ruisselant de dorures et de magnificences artistiques.

On y retrouve les poncifs de l’époque, la confusion des humains et des dieux du panthéon antique, les amours croisés et les quiproquos dus aux déguisements. L’italianisme étend là son influence dans un opera buffa à la française, où la féérie du spectacle prend le pas sur la cohérence du livret, ni tragédie ni comédie, mais mélangeant les deux, sous l’appellation « pastorale héroïque ».

C’est ce qui sauve cette pièce à divertir qui la rend encore audible dans son ensemble (ici dans une version révisée en 1724 qui devrait faire l’objet d’une publication du Centre de musique baroque de Versailles), même si peu nombreuses sont aujourd’hui les personnes prenant deux heures de leur temps pour écouter un opéra à la maison : la diversité musicale des arias, ensembles, chœurs, intermèdes, ballet. Le spectacle est  sonore, rondement mené et d’excellente facture tant pour la composition que l’interprétation.

L’ensemble (vocal et instrumental) Les surprises, créé il y a tout juste dix ans par Juliette Guignard et Louis-Noël Bestion de Camboulas, toujours à la direction, se donne pour tâche de visiter les œuvres des xviie et xviiie siècles, sommeillant dans les bibliothèques de préférence.

Judith van Wanroij (Issé), Chantal Santon-Jeffery (Doris), Eugénie Lefebvre (La première Hespéride, une Nymphe, une Dryade), Mathias Vidal (Apollon sous les traits du berger Philémon), Thomas Dolié (Hylas), Matthieu Lécroart (Jupiter, Pan), Etienne Bazola (Hercule, le Grand Prêtre), Stéphen Collardelle (un Berger, Le Sommeil, l'Oracle).

 

 Jean-Marc Warszawski
21 janvier 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Quatuor Girard et Guillaume Bellom : Saint-Saëns dans les cordes et sur la touche —— Les musiciens et la Grande Guerre, Sous la pluie et le feu —— L'organiste Yoann Tardivel fantaisiste de Camille Saint-Saëns —— François-Bernard Mâche en deux livres —— Stravinsky à deux pianos rime avec flamenco —— Le violon et l'oiseau des ArtificesMozart clarinette made in Rotterdam.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Jeudi 23 Janvier, 2020 5:13