musicologie

7 juin 2020 —— Jean-Marc Warszawski.

Gautier Capuçon : générosité vorace ?

La Tournée dite solidaire mais solitaire du violoncelliste Gautier Capuçon soulève de vives critiques dans le monde des musiciens. Son prétendu « retour aux sources » pour «  un petit cachet », semble pour une partie de la profession une énième opération médiatique dont le violoncelliste est friand, doublée d’une opération financière, peu scrupuleuse, sur les décombres de l’annulation générale des manifestations musicales.

On peut de demander ce que peut être, pour le musicien médiatique, un petit cachet. En effet, ses tarifs sont exorbitants : 2 800 euros pour les villes de moins de 3 000 habitants, 4 800 euros pour les villes entre 3 000 et 10 000 habitants, 7 800 euros pour les villes entre 10 000 et 60 000 habitants et 9 800 euros pour les villes de plus de 60 000 habitants. Il faut rajouter les frais d’hébergement pour l’artiste et sa famille.

Cette tarification est assez curieuse, elle ressemble plus à un impôt qu’au prix de la prestation d’un artiste seul accompagné par des haut-parleurs. Quelle différence fait-il entre jouer dans un village ou grande agglomération ?

Face à cette fronde, Gautier Capuçon regrette le manque de solidarité entre musiciens, alors qu’on lui reproche de faire les poches des morts.

Il prétend ne pas avoir sollicité les festivals pour ne pas prendre la place des artistes qui devaient y être programmés, mais son équipe a organisé un lobbying auprès des mairies, peut-être demandeuses de manifestations musicales là où tout a été annulé. Ce qui a par exemple provoqué la protestation d’organisateurs d’un festival à Nancy, et une réponse heureusement positive de la Ville. Certes, il ne s’est pas adressé aux festivals, ils sont annulés ! Mais directement aux donneurs d’ordre.

Des maires ayant cru aux éléments de langage et aux petits cachets ont certainement été déçus.

Gautier Capuçon fait état de 600 demandes. Évidemment trop pour un seul homme. Il a donc fait profiter des collègues et certainement amis de cet éventuel trop-plien. De la solidarité en somme. Mais aurait-il partagé à 30 ou 40 demandes ?

Trois réactions sur Facebook

R. C. Effectivement, en tant qu’artiste moi-même, je pose la question que tout le monde se pose… Gautier, quel est le prix de ta générosité ?
Le prix de 7 800 euros HT tourne dans les réseaux... Il serait bon d'éclaircir ce point.

E. J. Effectivement, j'ai lu la même chose que ***********. 7 800 euros HT par concert, c'est plutôt un très gros cachet non ? Peux-tu confirmer ce montant ou l'infirmer ? Merci beaucoup !

V. M. G. quasi tous les concerts et festivals sont annulés cet été. De ce point de vue c'est une belle initiative.

Pour autant des milliers d'artistes de grand talent, qui n’ont toutefois pas votre notoriété et ne bénéficient pas du soutien médiatique, se trouvent en très grande précarité. De formidables projets qui font vivre culturellement chaque été les régions de France, au prix de beaucoup d’investissement et d'engagement, sont purement et simplement annulés. Pourquoi ne pas les associer ? Pourquoi jouer avec un accompagnement enregistré ? Pourquoi ne pas profiter de votre notoriété pour défendre l’art et la musique en France et non pas seulement votre carrière?

Le montant des cachets « normaux » des musiciens baisse chaque année. Quel public imagine ce que nous touchons, pour des semaines de travail ? De 200 à 700 euros ? Un peu plus, allez jusqu'au double pour des récitals ?

Vous avez tout à fait raison de demander que notre travail d'artiste soit rémunéré par principe, et dans votre grande générosité, que ce principe se solde par une demande de petits cachets, plus symboliques qu'autre chose.

Mais qu'est-ce qu'un petit cachet pour vous? Tout le monde artistique et tous les professionnels de la musique aujourd'hui se le demandent.
Faites un geste, dites la vérité et montrez que vous soutenez l'art et pas seulement votre carrière!

Merci.

 Jean-Marc Warszawski
7 juin
2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Jean-Marc Warszawski, ses précédents articles

Golin - Mourlas, le romantisme des Schumann à pleines mains —— La pianiste Margarita Höhenrieder rend visite à Clara et Robert Schumann —— Édition monumentale des motets de Pierre Robert par le CMBV —— La pédagogie musicale d'Andrea Cohen —— Louis Couperin dans les cordes des Coloquintes.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale| Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Lundi 8 Juin, 2020 15:38