musicologie  vendredi 19 juin 2020.

Caroline Cler : À fleur de nuit

À fleur de nuit, Carolie cler chante Louis Aragon, Francis Carco, Pierre Devaux, Paul Gilson, Arie Noël, Arthur Rimbaud, Raymond Thevenin, Paul Villaz, accompagnée par un ensemble instrumental dirigé par Pierre Petit (arrangements Pierre Petit), microsillon 33t 1/3, BAM LD 386, 1961.

À fleur de nuit, Caroline Cler, a1. Arabella (Raymond Thevenin, Vincent Vial), a2. Les roses de Chenonceaux (Pierre Devaux, Georges van Parys), a3. Les amoureux du mois d’Avril (Paul Villaz, Georges Durban, Paul Villaz), a4. La chanson du quai de Béthune (Louis Aragon, Henri Jacques Dupuy), a5. Attente (Marie Noël, Pierre Petit), b1. Tant va la fille (Raymond Thevenin, Vincent Vial), b2. Enfance (Arthur Rimbaud, Christiane Verger), b3. L'amour de toi (Louis Aragon, Henri Jacques Dupuy), b4. Ton ombre (Francis Carco, Vincent Vial), b5. Dublin blues (Paul Gilson, Henri Jacques Dupuy).

La nuit est pour les poètes une amie. Elle les inspire et leur permet de se recueillir, de se reconnaître. Parfois la mélancolie, les regrets, les souvenirs accompagnent leurs songes et teintent leurs poèmes. C'est alors que les musiciens comprennent le mieux les poètes, car la nuit leur est aussi bénéfique. Caroline Cler en choisissant les chansons qu'elle propose a préféré celles qui évoquent le charme des rêves et la douceur de certaines nostalgies. Son choix est particulièrement heureux et l'on ne saurait rester insensible à cette poésie qui sous des aspects divers est exaltée par les musiciens. C'est dans cet esprit, avec le souci de réaliser l'harmonie de la poésie et de la musique que Caroline Cler a interprété les chansons en mettant son intelligence, sa finesse et tout son talent au service des poètes authentiques. Elle a réussi à faire comprendre tout ce que les poètes et les musiciens souhaitaient suggérer et pour atteindre cette réussite exceptionnelle, elle a choisi les moyens les plus simples.

On ne saurait donc trop louer Caroline Cler d'avoir préféré à la facilité des rengaines la qualité des chansons qu'elle présente. Mais il ne suffit pas de la louer. Il faut l'écouter, non seulement - ce qui est facile - avec sympathie, mais davantage encore en lui demandant de recommencer et de poursuivre la défense et l'illustration de la vraie chanson.

Philippe Soupault

Caroline Cler, de son vrai nom Yveline Trefeuil est une commédienne et chanteuse née en 1928, morte en 2017.

Comédienne, elle a joué Feydeau, Molière, Eugène Labiche, William Shakespeare, Sache Guitry, Marc Camoletti, Eugène Ionesco, Georges Neveux, Jean Yanne. Elle a chanté dans des opérettes et des répertoires de chansons à texe et de chansons grivoises. Elle a fait de nombreuses apparitions dans les émisisons télévisées de variétés, telles celles de Jean-Christophe Averty, « Chantez-le moi » de Jean-François Kahn, « La chance aux chansons », de Pascal Sevran. Elle laisse une abondante discographie.

 


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

musicologie.org
 rss

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

 

Samedi 20 Juin, 2020