bandeau texte musicologie

9 juin 2020 —— Alain Lambert.

Cinq cédés jazz pour continuer de déconfiner en juin

En ce mois de fête de la musique, les cédés sont toujours là pour nous faire entendre  musiques et musiciens. Le batteur Thomas Delor, en trio dans Silence the 13th, le saxophoniste Guillaume Perret en quartet dans A Certain Trip, le guitariste John Scoffield en trio avec Steve Swallow à la basse et aux compositions dans Swallow Tales, la Fanfare XPrimentale de Magic Malik dans Fanfare XP2 (sortie le 12 juin), et le Brussels Jazz Orchestra conduit par Pierre Drevet dans Echange (sortie le 19 juin).

 

Silence the I3th (Fresh Sound New Talent 2020) est une réflexion du batteur compositeur Thomas Delor (entendu et chroniqué en mai sur le cédé de Pierre Marcus) autour du silence considéré comme la 13e note de la gamme, puisque sans lui, la musique serait totalement différente. Dans le titre éponyme, elle en naît puis s'intensifie dans la permanence des percussions et de la guitare rythmique dont surgissent ponctuellement les phrases improvisées de guitare, avant le retour au silence. Syllogism en propose une autre approche, avec une belle impro de contrebasse à l'archet, puis le solo stéréo de Peaux pourries ouvrant la reprise aux baguettes du thème de Little Suede Shoes. Simon Martineau à la guitare et Georges Corréia à la contrebasse contribuent superbement à cette recherche de la I3e note parmi les compositions perplexes du batteur (qui est aussi sur le cédé du contrebassiste Gabriel Midon, Imaginary Stories, paru le mois dernier sur le Label Soprane Productions).

 

 A Certain Trip (French Paradox 2020) du saxophoniste électrique Guillaume Perret, s'il est dans la continuité de la BO du film consacré à l'astronaute Thomas Pesquet est d'abord un album de jazz fusion qu'explorent puissamment la basse de Julien Herné, les claviers de Yessaï Katapetzan et la batterie de Martin Wangermée. Le saxophoniste utilise aussi les effets et différentes pédales pour transformer le son de son instrument comme dans Gulliver, le multiplier comme dans le thème titre ou le faire chanter comme dans Air Blast Ce voyage spatial et ullysséen rencontre bien sûr des Sirènes  très dansantes et le dieu Poseidonis au piano planant avant de s'achever sur Peace avez les mots de Nye Spoken. Un beau voyage mêlant les mythologies et les musiques.

 

Swallow Tales (ECM 2020)  est un trio du guitariste John Scofield avec son ami bassiste et compositeur Steve Swalllow. Un premier disque sur le prestigieux label ECM enregistré en une seule journée en mars 2019. Un guitariste de légende qui a joué avec Miles Davis en particulier sur Star People, Decoy, You're Under Arrest. Et un bassiste de légende dont les compositions sont devenues pour certaines des standards. De façon très sobre et très mélodique, les deux amis, plus le batteur Bill Stewart, les revisitent en trio avec un son qu'elles n'ont jamais connu chez Gary Burton ou Carla Bley. Falling Grace, Eiderdown, Ullo Bolinas, Radio, Awful Coffee, In F, She Was Young, Porstmouth Figurations ou Away, tout un univers mélodique qui scintille de mille notes dans cette puissante  intimité sonore.

 

Fanfare XP2 (Onze heures onze 2020) est le 2e opus de cette fanfare XPrimentale menée par le flûtiste Magic Malik, le saxophoniste Pascal Mabit et le trompettiste Olivier Laisney sur une charte très précise concernant les Teleas Colors (déphasages entre phrases rythmiques et mélodiques), les pulsations, les Signatures Tonales, les modes d'Olivier Messiaen, aussi la durée, la perméabilité aux improvisateurs et la capacité du compositeur à exécuter ce qu'il demande aux autres. D'où dix titres tous estampillés XP dedans ou devant comme XPASCAL 2 ou XPAPERDU ou XP-OMEGA, composés et joués par dix musiciens, en plus des initiateurs, aux trombone, saxophone, flûte, claviers, fender, mélodica, guitares, basse et batterie. Un grand ensemble surprenant et pasionnant qui titille XPlus nos oreilles.

 

Echange (Lilananda 2020) du Brussels Jazz Orchestra mené par le trompettiste, compositeur et arrangeur Pierre Drevet est l'autre facette du grand ensemble jazz, le big band tel qu'il a explosé avant le milieu du XXe siècle en nappes cuivrées et syncopées jusqu'à ce que Gil Evans lui ajoute la palette de Ravel. Le BJO, composé de 18 musiciens (5 saxs, 4 trompettes ou bugles,  5 trombones, piano ou Rhodes, guitare, basse et batterie) reprend ce double héritage où après les thèmes, richement arrangés, les solos s'envolent entre les riffs ornementés, dont ceux de la chanteuse et vocaliste Claire Vaillant au scat un peu bossa  qui ajoute aussi son timbre de voix aux multiples cuivres. Huit longs morceaux basés sur l'échange entre l'orchestre et les solistes, avec un compositeur arrangeur à la trompette surfant souvent sur ces vagues sonores.

 

Alain Lambert
9 juin 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précédents articles d'Alain Lambert

Cinq cédés jazz pour déconfiner en maiSoft Machine Hidden Details (MoonJune Music 2018) Comme un retour aux sources —— Cinq cédés d'avril pour confiner jazz. —— Cinq cédés de mars en giboulées jazzy —— Letort, Lhiver, Cochin, Enouf : Monk, un bel hommage réjouissant —— Groupe Acrobatique de Tanger-Maroussia Diaz Verbeke, FIQ ! (Réveille-toi!) : l'antigravité bariolée –– Alex Tassel 4tet Tout l'art du bugle !

alain@musicologie.org ; Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Mercredi 10 Juin, 2020 14:04