bandeau texte musicologie

3 avril 2020 —— Alain Lambert.

Cinq cédés d'avril pour confiner jazz.

D'abord le quartet du guitariste, chanteur et percussionniste cubain et parisien Joel Hierrezuelo avec Asi De Simple, le pianiste suisse et compositeur nocturne Marc Perrenoud en trio avec Morphée, le quartet du batteur Christophe Marguet avec Happy Hours à l'heure des apéros confinés, le multi pianiste Enzo Cariel avec son groupe  House of Echo autour de la chute des murs, étrange coïncidence en cette période de confinement, avec Walls Down, et enfin le contrebassiste à cinq cordes Jean Christophe Bourdine en solo avec Veines, ces deux derniers à sortir courant avril. Plus les concerts à venir pour mieux partager... sous réserve.

Asi De Simple (Continuo Jazz 2020) est un superbe cédé de jazz world du guitariste, chanteur et percussionniste cubain Joel Hierrezuelo, installé à Paris depuis 1997. Il a travaillé avec de nombreux artistes  dont Roberto Fonseca ou Amadou et Mariam, et bien d'autres du melting pot parisien. Pour son second album en leader, il est accompagné de Pierre de Bethmann au piano, de Felipe Cabrera à la contrebasse et de Lukmil Pérez à la batterie. Plus des invités comme Naissam Jalal à la flûte sur le morceau titre (« aussi simple que ça »), Nicolas Folmer à la trompette, et  plusieurs chanteuses et chanteurs. Lui-même chante sur trois titres, mais c'est d'abord sa guitare qui illumine l'ensemble de ses compositions, aux arrangements multiples et chatoyants.

À découvrir en live le 4 juin au 360 Music Factory à Paris.

 

Pour Morphée (Neuklang 2020) le pianiste suisse Marc Perrenoud, dont nous avons déjà chroniqué l'an passé Aksham, le quintet qu'il mène avec Elena Duni et David Enhco, a écrit des nocturnes pendant les nuits étouffantes du mois d'août dernier à Genève, entre sommeil et somnolence, entre 2h et 5h du matin. Puis enregistré ce cinquième opus en octobre au studio de Meudon avec son trio, Marco Müller à la contrebasse et Cyril Regamey à la batterie. Le thème titre ouvre l'album en ballade rêveuse, mais Night Run change le rythme car les rêves ne sont pas toujours paisibles, quand il faut fuir les fantômes de la nuit, Twenty five ghosts, descendre prudemment les escaliers dans le noir, Stairs, ou s'aventurer dans le dernier métro, REB... Un trés beau trio hanté par la nuit.

À écouter fin mai à Lausanne, Charleville-Mézières, Zurich puis ensuite à Genève, Bruxelles, Cannes cet été.

 

Happy Hours (Mélodie en sous-sol 2020) le plaisir d'être réunis à jouer et partager la musique, dit la pochette de ce joli quartet mené par le batteur et compositeur Christophe Marguet, déjà chroniqué ici avec Old and New Songs. Julien Touéry est au piano, Yoann Loustalot à la trompette ou au bugle, et Hélène Labarrière à la contrebasse. De beaux thèmes qui permettent aux musiciens de donner toutes leurs couleurs sonores en Haute Fidélité, révélant la Beauté Cachée, Organique, en Immersion dans notre Mémoire Vive, et jamais Trop Tard... Le bugle et la trompette flamboient, le piano danse, la contrebasse palpite et la batterie s'éclate avec de multiples hommages à Paul Motian, Don Cherry, Eddy Louis ou Charlie Haden, entre autres.

À partager en concert le 27 juin à la Maison de la radio à Paris.

 

Walls Down (Jazz et People 2020) d'Enzo Carniel-House of Echo est dans le courant du jazz progressif qui mixe toutes les musiques, en partant du jazz et des musiques répétitives en passant par l'électro et l'utilisation des sons enregistrés.  Enzo Carniel est aux divers claviers, au sound design, au field recording et aux compositions. Marc Antoine Perrio à la guitare, à l'électronique et au sound design, Simon Tailleu à la contrebasse, Ariel Tessier à la batterie, aux percussions, Bruce Sherfield aux voix... Toute une mise en ambiance musicale complexe, faite de musiques et d'espaces sonores entrecroisés et combinés sur une base profonde de piano répétitif, qui elle se retrouve de titre en titre pour faire de ce disque un concept album intriguant et réussi.

Un concert est prévu le 17 avril au Café de la Danse, à confirmer.

 

Veines (Imago Records 2020) est le second album de Merakhaazan, le « groupe » du soliste multipistes Jean Christophe Bourdine à la contrebasse 5 cordes.  La liste des titres donne vite l'idée de cet autre concept album : Sang, Erethysme, La caresse, Nosferatu..., Morsures, Souffle, Venin ... Une ambiance fantastique, sans doute, mais rien d'épouvantable, au contraire. L'instrument y est démultiplié par le rerecording, percuté, frotté, archeté, pincé, mordu, électrifié, samplé, loopé de façon à recréer tout un véritable ensemble polyphonique. Entre musique répétitive, comtemporaine et jazz progressif, avec de beaux et profonds soli (La caresse, Nosferatu..., Comme le chant..., Morsures...). La Dernière danse clôt joliment cette aventure musicale toute  miroitante.

À découvrir le 14 mai au Sunset à Paris.

 

Alain Lambert
3 avril 2020

© musicologie.org


musicologie.org
 rss

Les précédents articles d'Alain Lambert

Cinq cédés de mars en giboulées jazzy —— Letort, Lhiver, Cochin, Enouf : Monk, un bel hommage réjouissant —— Groupe Acrobatique de Tanger-Maroussia Diaz Verbeke, FIQ ! (Réveille-toi!) : l'antigravité bariolée –– Alex Tassel 4tet Tout l'art du bugle ! —— Deborah Tanguy et Annette Banneville, deux belles voix pour les 40 ans du Caen Jazz Action —— Fortune mon ennemie : Musique à la cour d'Elisabeth 1er.

alain@musicologie.org
Alain Lambert, tous ses articles.

À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

bouquetin

Vendredi 3 Avril, 2020 19:21