musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss

19 février 2019 —— Jean-Marc Warszawski.

Les joueurs de traverse : chansons sans paroles de la Renaissance

Si par fortune, Les joueurs de traverse (consort de flûtes traversières), airs de la Renaissance. Son an ero 2017 (son an, ero 019).

Enregistré les 10-12 juin 2017, chapelle des Ursulines à Morlaix. Livret en français, breton et anglais.

Les joueurs de traverse sont un ensemble de cinq flûtistes, épris de Renaissance.  Traverse pour flûte traversière ou traverso, voire traversa. Mais à l’époque on appelait une flûte une flûte, et un tel ensemble familial homogène, un consort.

À la renaissance, la musique savante qui échappe à l'église et se développe dans les cours et les tavernes est essentiellement vocale et polyphonique, parfois à l’excès. Mais les éditeurs de chansons, par un souci commercial, ont pu prévoir qu’elles puissent se jouer aux flûtes.

Le recueil de chansons à quatre parties éditées par Pierre Attaingnant en 1533, où sont indiquées les pièces convenant bien à la flûte traversière, à la flûte à bec ou aux deux, a fourni la marche à suivre pour les 31 chansons mises à la flûte, depuis divers recueils de chansons françaises, dont certaines en rythme « greco-latin » selon la théorie de Jean-Antoine de Baïf, de madrigaux italiens ou de Tenorlieder allemands (le ténor a le chant principal).

On sait la résurrection musicale historique impossible et nécessairement fantasque, ce qui fonde  justement le geste artistique.

Les joueurs de traverse offrent ici un bel exercice musical et sonore, qui sonne parfois comme un orgue positif (jeux de flûte, bien entendu), manquant peut-être, dans la durée, d’un peu de variété. Mais les amateurs de chansons (ici sans paroles) de la Renaissance y trouveront leurs airs préférés et leurs stars adulées, Claude Le Jeune, Josquin des Prez, Nicolas Gombert, Pierre Certon, Thomas Créquillon, Claudin de Sermisy, etc.

 

Jean-Marc Warszawski
18 février 2019

 

Jean-Marc Warszawski, ses derniers articles

La danza de la vida d'Erik Satie et Astor Piazzolla par le duo Eriko Kagawa - Jürg Eichenberger —— Les œuvres pour violon et piano de Louis Aubert —— Les dialogues des Carmélites au théâtre de Krefeld —— Musiques de scène sous la iiie République —— Trois grands motets de Michel Richard Delalande.

Tous les articles de Jean-Marc Warszawski

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018.

bouquetin

Vendredi 22 Février, 2019 2:20