bandeau texte musicologie

Caen, 2 octobre 2019 —— Alain Lambert.

Cemented Minds : Rock at the bibli !

RockCemented Minds. Photographie © Alain Lambert.

À la bibliothèque de la Maladrerie, à Caen, les quatre musiciens, venus du punk et habitués des squats et des bistrots obscurs, ont l'air tout étonné dans cet espace vitré ébloui par le soleil vespéral au milieu des livres. Même si la prison, sur le site de l'ancienne maladrerie médiévale, est juste de l'autre côté de la rue.

Cemented Minds, une citation de la chanson The Headmaster Ritual de The Smiths, se définit comme post punk et cold wawe. Du punk, ils ont la basse et la batterie minimalistes qui cognent comme un cœur emballé. Le son du guitariste et compositeur est à la fois brut et atmosphérique, avec des accords qui claquent et s'évaporent, et des ébauches de riffs.

Le chanteur lui, pousse sa voix, la sculpte avec des pédales pour lui donner de la réverbération, de l'écho, avec un grain un peu étrange collant bien aux mélodies sombres expulsées de lui. Replié sur son micro, vrillé sur lui-même, les jambes soudées et l'autre main dans le dos, il se relève après chaque round et plaisante avec le public comme si de rien n'était.

Le son est bon, énergique et électrique sans briser les vitres, visiblement suffisant pour les « morceaux pêchus » qu'ils ont hésité à jouer ici et qu'ils enfilent jusqu'au dernier, composé l'avant-veille. Le public apprécie ce nouveau groupe d'à peine un an et déjà bien rôdé.

Il faut noter aussi leurs  deux clips cinéphiles, le premier sur des images d'Orphée de Jean Cocteau et le second sur des images des Ailes du désir de Wim Wenders. On ne peut que vous les proposer pour vous faire découvrir leur musique.

Ils viennent de sortir leur premier cédé, et TFT label, basé à l'Aigle dans l'Orne, organise leur tournée de promotion. Ils seront à Gravigny (27) le 4, St Hilaire sur Risle (61) le 5, à Alençon le 11 et Verneuil d'Avre et d'Iton (27) le 12 octobre.

 

Cemented Minds, At the Crack Lane, sur des images d'Orphée de Jean Cocteau (1950).

 

Cemented Minds, Letdown, sur des images de Wings of Desire, de Wim Wenders (1987).

 

 

Alain Lambert
2 octobre 2019

 

musicologie.org
 rss

 

 

 

 

 

Les précédents articles d'Alain Lambert

Encore Floyd au Big Band Café, de remarquables interprètes ! —— Cinq cédés jazz pour prolonger l'été —— Tatihou l'île-monde le temps d'une grande marée —— Carte postale : Guernesey en quelques notes —— Six cédés et vinyles pour réchauffer juin —— Aurélien Bory – Shantala Shivalingappa : « aSH » mythologique et fabuleux —— Un samedi à Jazz sous les pommiers.

alain@musicologie.org
Alain Lambert, tous ses articles.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2019

bouquetin

Vendredi 4 Octobre, 2019 15:57