musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rssAbonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Roussel, Escaich, Pepin par l'Orchestre de Caen et Romain Leleu dirigés par Vahan Mardirossian

Caen, 20 mars 2018, par Alain Lambert ——

Thierry Escaich. Photographie © Guy Vivien.

Dans le cadre de la 36e édition du Festival Aspects des musiques d'aujourd'hui, l'ouverture se fait en grand orchestre avec plein de percussions, une harpe, et même un célesta pour la première pièce, Le festin de l'araignée (1913) d'Albert Roussel, une musique cristalline tissée de fils gris entre les cordes, loin du scandale printanier de l'année 1913, une sorte de mise en bouche délicate pour les spectateurs et d'échauffement pour l'orchestre.

Baroque song ( 2007) de Thierry Escaich, l'invité principal du festival, commence par un choral façon Bach continuant à se poursuivre malgré les interventions de plus en plus frénétiques des différents coins de l'orchestre qui finissent par se rejoindre. Le choral du second moment se dissout assez vite dans la masse orchestrale qui l'engloutit. Un solo déchiré de violoncelle nous mène enfin vers un canon plutôt chaotique. Une confrontation sombre entre le baroque et le contemporain.

Le travail sur la masse orchestrale intéresse tout autant Camille Pepin, jeune compositrice, dans Vajrayana pour orchestre (2015), tout un jeu étonnant de sculpture spatiale et de timbres en cinq moments, la terre, l'eau, le feu, le vent, l'espace, les cinq éléments de la religion tibétaine. Mais en sens inverse de son aîné, du désordre de l'énergie réprimée à l'apaisement, en passant par l'angoisse, l'émotion brûlante, la fuite...

Camille Pepin. Photographie © Meghdad Shamsolvaezin.

Autre  relecture d'une forme ancienne, Résurgences (2002) le concerto pour trompette de Thierry Escaich nous fait entendre la fusion de l'instrument concertant, trompette, bugle, cornet, joués alternativement par Romain Leleu, dans l'ensemble orchestral qui l'appelle et finit par l'engloutir, même s'il resurgit parfois, dans un moment final où les tournis de cordes graves alternent avec des riffs de cuivres qui font presque penser à un big band de jazz.

Un beau programme pour ce festival  jusqu'à dimanche, avec chaque soir une avant scène où les élèves du conservatoire se confrontent aux partitions de l'invité, ou d'autres, avant les concerts.

Jeudi soir, Thierry Escaich improvise au piano. Vendredi soir il sera à l'orgue de l'église Saint-Pierre avec Henri Demarquette et l'ensemble Sequenza 9.3. Samedi soir, musique de chambre avec le trio Karénine et dimanche en soirée aussi avec les musiciens du conservatoire dirigés par Clément Carpentier.

Alain Lambert
20 mars 2018

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org : Amour et Psyché par Omar Porras et le Teatro Malandro Une rom' com' psyché-délic ! — Issachar avec Didier Dufour : une ouverture korale de Focus JazzCopland, Milhaud et Gershwin par l'Orchestre de Caen — Zappa : l'un et le multipleVincent Touchard, Classe moyenne ; Tom Bourgeois, Murmures ; Ellinoa, Wanderlust : Jazz et classique encore !Vibrations 2018 et danse contemporaine tous azimutsL'Intercontinental Orchestra ou la rencontre des musiques du mondePlus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2017

bouquetin

Jeudi 22 Mars, 2018 14:48