musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rssAbonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir
Mondeville, 27 mars 2018 —— Alain Lambert.

Compagnie Chute Libre, In Bloom : un sacre « hip hop » du printemps !

Compagnie Chute LIbre, In Bloom. Photographie © Stéphane Tasse et Nathalie Nomary.

In Bloom, en pleine floraison ? Mais de quoi ? Une scène nue avec une table, un grand lustre, dans la pénombre, des projecteurs éteints mais sur pied, comme d'immenses fleurs sombres, et une dizaine d'hommes et de femmes de toutes les couleurs. On ne sait pas si on est dans un squat ou un asile, vu le rire strident qui s'échappe un moment sur fond de nappes de synthés, et ça dure un petit moment.

Jusqu'à ce que l'ouverture du Sacre, conduit par Boulez retentisse, et tout change, la danse prend forme, même si elle reste informelle, les danseurs s'agrégeant, se désagrégeant en figures individuées, et deux ressortent, la jeune femme tout en vert dont on comprend assez vite qu'elle est l'élue, et un grand black baraqué mais dont les mouvements désarticulés font penser à Valentin le désossé du temps de Toulouse Lautrec et de la Goulue, une autre époque de la danse urbaine. Ce qui n'empêche pas les autres d'intervenir chacun leur tour et chacun leur style, puis de se regrouper dans les moments plus rythmiques, tout en déplaçant les projecteurs pour créer un nouveau décor et mettre plus ou moins en lumière tel ou tel espace.

Par exemple entre les deux parties où, disposés en rangée face à nous, ils délimitent une zone lumineuse devant et d'obscurité derrière, dans laquelle se fondent les danseurs.  Le temps d'un intermède de musique synthétique accompagné de la voix de Léonard Bernstein s'interrogeant sur  la difficulté à jouer le Sacre,  pendant lequel on comprend que l'élue nous offre sa danse sacrale, un chouette solo, juste avant son sacrifice. Puisque dans l'esprit des chorégraphes, Pierre Bolo et Annabelle Loiseau, durant la seconde partie, elle est déjà morte, et pas seulement à la fin où on la retrouve immobile et quasiment crucifiée à un projecteur, alors que les autres n'arrêtent pas de vivre et de danser. En fait l'interrogation de Bernstein sur le Sacre recoupe celle des chorégraphes hip-hop, habitués aux musiques binaires et confrontés ici aux rythmes asymétriques de Stravinsky.

Mais, à part l'intro un peu décousue, le pari est réussi, réinventer après tant d'autres ce chamanisme ancestral insufflé par le génie du compositeur, et de Nijinski, dans notre modernité.

Encore le 31 mai à Mayenne et le 11 octobre à Fouesnant.

À la Renaissance Fred Pellerin revient reconter et rechanter son village québécois le 5 avril puis David Krakauer viendra jouer son klezmer le 15 mai.

 

Alain Lambert
27 mars 2018

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org : Simon Martineau, « One », Winsberg, Sourisse et Charlier, « Tales From Michael », Rémy Gauche, « Obscurity Of Light » trois cédés avec guitaristesChristophe Monniot et le PanOrchestre et Fred Nardin trio, un riche week-end Focus JazzCarmen(s) de José Montalvo : les Carmen dansent rouge ! —— Pascal Mabit Moebius Ring Trio, Ana Kap et Marche arrière. Petit Label, le retour !Roussel, Escaich, Pepin par l'Orchestre de Caen et Romain Leleu dirigés par Vahan Mardirossian —  Amour et Psyché par Omar Porras et le Teatro Malandro Une rom' com' psyché-délic ! — Issachar avec Didier Dufour : une ouverture korale de Focus JazzPlus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2017

bouquetin

Jeudi 29 Mars, 2018 23:21