musicologie

Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rssAbonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

Amour et Psyché par Omar Porras et le Teatro Malandro Une rom' com' psyché-délic !

Psyché (Jeanne Pasquier) entre ses soeurs, Aglaure et Cidippe. Photographie © Mario Del Curto.

Caen, 17 mars 2018, par Alain Lambert ——

Une comédie-ballet commandée à Molière, pour le carnaval 1671 et pour la grande salle des machines des Tuileries, à laquelle ont collaboré Lully pour la musique, Quinault pour les textes chantés et Corneille pour la mise en vers d'une partie du texte, le tout durant cinq heures, avec des centaines de danseurs et de musiciens.

Omar Poras, a donc choisi d'en rester au théâtre seul, contrairement au Mr de Pourceaugnac du même Molière, vu avec les Arts Florissants [voir notre chronique], ou le récent Ballet royal de la nuit [voir notre chronique], bien réussis aussi. Et la musique, pré enregistrée, devient ponctuation ou accentuation de l'action, baroque parfois mais pouvant tourner au « roque » ou au rap dans de courts intermèdes, ou nappe de synthés en paysages sonores d'Emmanuel Nappey pendant certaines scènes.

Pas de danse proprement dite, mais plutôt entre les scènes, ou en préambule et final, avec des percussions et des trompes antiques, pour nous resituer dans la Grèce des mythes. Et par les seuls comédiens qui la miment plutôt, dans la dérision de la comédie.

Amour et Psyché. Photographie © Mario del Curto.

Mais l'ensemble théâtre et musique fonctionne bien pour les spectateurs d'aujourd'hui que nous sommes, enfin ceux un peu fatigués des longs opéras qui n'en finissent pas.

Ici tout va plutôt vite, et on nous propose même un raccourci comique entre les deux premiers actes. Les machines baroques actualisées nous entraînent dans le monde des dieux et des cieux à grand renfort de fumées, de pétarades et d'artifices, de décors tout en voiles et en lumières.

Les deux frangines de l’héroïne sont assez réussies dans leurs médisances de Vamps de l'ancien régime, Vénus en méchante belle-mère de Blanche Neige n'est pas mal non plus, Zéphir et Cupidon commentent les trois travaux de Psyché avec humour et folie, et Amour grimé en Roi-Soleil est sans doute plus vrai que nature. On oscille entre le mythe d'Orphée et les contes de Perrault sans être jamais perdu.

Un beau spectacle toujours en tournée pour petits et grands : les 22 et 23 à Cesson-Sévigné, les 27 et 28 à Neuchâtel, les 5 et 6 avril à Thonon, le 23 avril à Carouge encore en Suisse, et du 16 au 18 mai à Bourges,

Alain Lambert
mars 2018

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org : Issachar avec Didier Dufour : une ouverture korale de Focus JazzCopland, Milhaud et Gershwin par l'Orchestre de Caen — Zappa : l'un et le multipleVincent Touchard, Classe moyenne ; Tom Bourgeois, Murmures ; Ellinoa, Wanderlust : Jazz et classique encore !Vibrations 2018 et danse contemporaine tous azimutsL'Intercontinental Orchestra ou la rencontre des musiques du mondePlus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2017

bouquetin

Vendredi 13 Juillet, 2018 22:55