bandeau texte

musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda rss
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir

The Curious Bards « [Ex]tradition » : du folk baroque flamboyant !

The Curious Bards, [Ex]tradition, Alix Boivert (violon), Sarah Van Oudenhove (viole de gambe), Jean Christophe Morel (cistre). « Harmonia Nova #1 », Harmonia Mundi 2017 (HMN 916105).

13 décembre 2017, par Alain Lambert ——

Tout commence par une suite de reels écossais, le premier, vivement joué par le violon, la flûte, puis rejoints par le cistre, s'entend comme n'importe quel traditionnel celtique. Mais le second, une complainte, se la joue plutôt baroque, au violon comme à la viole. Car les curieux bardes sonnent à la fois folk et baroque. Et en bardes curieux et musicologues, ils sont allés rechercher les manuscrits anciens — indiqués dans le livret — de leur répertoire, avec les ornementations et variations savantes d'époque, entre 1710 et 1798.

Alix Boivert mène la troupe avec un violon de 1760, accompagné de Sarah Van Oudenhove à la viole de gambe reproduite d'un modèle de 1693, et de Jean Christophe Morel au cistre lui-même inspiré d'un ancêtre de 1772.

S'ajoutent Louis Capeille avec sa harpe triple baroque, Bruno Harlé et sa flûte traversière reprise de 1730, et Ilektra Platiopoulou, mezzo-soprano, sur trois chansons, deux irlandaises et une écossaise. Prendre bien garde, la première, Since sounding drums, dans sa perfection intemporelle, peut donner le frisson. Ou encore Kilkenny is a handsome place et Lady Anne Bothwell's lament. À noter que le violoniste et la chanteuse participent au  Ballet royal de la nuit créé récemment au théâtre de Caen par l'ensemble Correspondances de Sébastien Daucé [voir notre chronique].

Reels, jigs, airs, tunes, marches, lamentations, songs, se suivent en alternance et en mêlant parfois les provenances d'Irlande ou d'Écosse, le plus souvent en trois mouvements, les thèmes enflent et se déploient au rythme du cistre ou se replient sur eux-mêmes en privilégiant flûte, violon, viole ou harpe... Le son est superbe, les arrangements aussi, dont certains repris du grand O'Carolan comme The High Road To Dublin, John Nugent ou Mary O'Neill. De quoi offrir d'autres voies aux musiques traditionnelles pour en renouveler autrement les rythmes et les sons, et éviter les suites de reels parfois frénétiques.

À écouter en live l'an prochain le 28 janvier aux Concerts d’Anacréon, dans l'église d’Avrillé, le 29 mars à l'International FolkBarok Festival d'Amsterdam et le 9 août à Roquefixade.

 

 

Alain Lambert
13 décembre 2017

 

Alain Lambert : alain@musicologie.org PAN l'hiver avec Ciel mes bijoux ! Le Taraf Concentré Sucré, le trio Orbit et April Fishes !Manu Carré Electric 5, « Labyrinthe » : du jazz fusion d'aujourd'huiJazz et grands peintres : Unitrio « Picasso » et Matteo Pastorino « Suite for Modigliani », deux voyages parmi les imagesJazz et classique [ter] : Olivier Calmel « Immatériel », Samuel Strouk « Silent Walk », les musiciens compositeursPlus sur Alain Lambert, tous ses articles.

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts
▉ À propos

▉ S'abonner au bulletin
▉ Collaborations éditoriales
▉ Cours de musique
▉ Téléchargements
▉ Soutenir musicologie.org
▉ Colloques & conférences
▉ Universités en France
▉ Analyses musicales

▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales

Recherche dans musicologie.org

 

© musicologie.org 2017

bouquetin

Jeudi 14 Décembre, 2017 12:58