bandeau texte

flux rss  vendredi 74 mars (13 mai) 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Matthias Goerne chante mahler à Lyon, Lionel Bringuier dirige

Les 19 et 21 mai 2016, l'Orchestre national de Lyon a programmé les Kindertotenlieder et la première symphonie en majeur « Titan » de Gustav Mahler. L'orchestre et le baryton Mathias Goerne sont placés sous le direction de Lionel Bringuier.

Cela a été une douleur pour moi de les écrire et j'en éprouve une aussi pour le monde qui devra un jour les entendre, si triste est leur contenu.

Gustav Mahler
à propos des Kindertotenlieder.

Communiqué ——

Voici l'un des sommets de la saison dans une conjonction exceptionnelle : Matthias Goerne, le baryton allemand que tout le monde s'arrache lorsqu'il s'agit de chanter le Lied et Lionel Bringuier, le jeune chef français qui vient de prendre les rênes de l'Orchestre de la Tonhalle de Zurich dans deux des œuvres les plus poignantes de Gustav Mahler.

Les cinq Kindertotenlieder (Chants des enfants morts) sont un condensé sublime de douleur et de beauté. Alma Mahler fut terrifiée par les poèmes de Rückert et l'écrin tragique que son mari leur offrit : « Comment comprendre qu'une heure après avoir embrassé et cajolé des enfants en pleine santé, on se lamente sur leur mort ? Pour l'amour de Dieu, ne tente pas le sort !»

Tout aussi prenante est la première symphonie, qui doit son sous-titre « Titan » non à sa puissance colossale, mais au héros exalté du poète romantique Jean Paul. De reprise en reprise, après l'échec de sa création à Budapest, « Titan » continua de heurter le public, par sa progression inattendue de la gaieté pastorale – voire rustique – des deux premiers mouvements à la douleur feutrée du troisième (des variations sur une variante triste de Frère Jacques) et au fracas inquiet du finale : tout ce qu'on adore aujourd'hui !

Gustav Mahler, Kindertotenlieder (extrait), Gustav Mahler Jugendorchester, Matthias Goerne (baryton), sous la direction de Jonathan Nott, 4 septembre 2009, Royal Albert Hall London.

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

S'abonner au bulletin▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Samedi 14 Mai, 2016 3:30