bandeau texte

 

vendredi 11 mars 2016

 

Le virtuose Keith Emerson, génie du rock progressif est mort

Par Jean-Marc Warszawski ——

dans le Yorkshire en 1944, Keith Emerson est mort hier jeudi 10 mars 2016. Il s'est suicidé en se tirant une balle dans la tête.

Il suit des études classiques de piano, découvre le jazz, et se met encore jeune adolescent à l'orgue Hammond, les moyens financiers familiaux le lui permettant.

Il fonde un premier trio en 1963 avec Godfrey Sheppard (contrebasse) et David Keetle (batterie).

Il participe à plusieurs groupes dont the T-Bones avec le bassiste Lee Jackson, et les V.I.P.'s qui deviendront Spooky Tooth.

Afin d'accompagner la chanteuse américaine P. P. Arnold, il fait appel au bassiste Lee Jackson, à David O'List (guitariste et trompettiste) et Ian Hague puis Brian Davison à la batterie : The Nice se produisent beaucoup, enregistrent plusieurs disques et atteignent une grande notoriété dans le monde rock.

Emerson accompagne fin 1969 Rod Stewart pour son premier album, rencontre le bassiste Greg Lake (de King Crimson) avec lequel il s'entend musicalement bien. Ils s'adjoignent le batteur Carl Palmer, d'Atomic Rooster. Le groupe Emerson Lake & Palmer deviendra rapidement mythique, rencontrant le succès dès le festival de l'île de Wight en août 1970, où il expérimente, une première sur scène, un synthétiseur Moog. C'est la fin du groupe Nice.

Depuis The Nice, Emerson est aussi connu, voire légendaire, pour un jeu de scène extravagant, où il saute par dessus son orgue, le malmène, le secoue, faisant tonner la réverbération, à l'époque « à ressorts » (le courant passait dans des ressorts, et dès qu'on secouait les appareils, cela tonnait), plantant des couteaux dans son clavier (les coinçant plutôt entre les touches pour assurer les tenues). Un jeu de scène étudié et au bout du compte quelque peu artificiel, mais la légende retient qu'Emerson brisait son orgue Hammond sur scène, ce qui pouvait laisser rêveur, vu le prix de l'instrument. Nous étions nombreux à répéter que nous l'avions vu faire, parce que d'autres avaient dit l'avoir vu faire.

Emerson Lake and Palmer, ELP, est dissout en 1978. Emerson ne manque pas de travail. Il compose de nombreuses musiques de film, enregistre et tourne en solo, reforme des trios, un quintette, The Best qui connait tune certaine renommée, reforme ELP en 1990 et The Nice, participe à diverses formations.

Il a été un extraordinaire créateur, tant dans ses compositions, ses arrangements de thèmes du répertoire classique, ses improvisations fulgurantes, mais aussi des chansons proches de la variété, et la recherche du son, notamment avec son Moog. Il fut grâce à sa maîtrise musicale et des claviers, le parfait exemple du rock progressif abouti, entre rock, jazz, classique, musique populaire, invention contemporaine, bruitisme, l'avenir bouillonnant ouvert par les bouleversements du printemps 1968.

Jean-Marc Warszawski
11 mars 2016

 

 

 

 

 

musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41
Contacts

À propos

S'abonner au bulletin

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Analyses musicales
Cours de musique

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale

Soutenir musicologie.org

Articles et documents
Bibliothèque
Nouveaux livres
Nouveaux cédés

Colloques & conférences
Universités en France

Collaborations éditoriales

logo musicologie
ISSN  2269-9910

© musicologie.org 2016

truite

Dimanche 13 Mars, 2016 1:36

 mars 2016 

L M M J V S D
01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 29 29

musicologie

Soutenir musicologie.org

flux rss

Recherche dans musicologie.org

rectangle