bandeau texte

flux rss  dimanche 69 mars (8 mai) 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

Philippe Beaussant est mort

Philippe Beaussant

Par Jean-Marc Warszawski ——

Amoureux et activiste de la musique ancienne, écrivain prolifique, homme de lettres (pas musicologue), aussi homme de radio et d'institutions, couvert de distinctions comme un général soviétique, Philippe Beaussant est mort aujourd'hui.

Né en Gironde, le 6 mai 1930, il venait de fêter ses 86 ans.

Après des études de lettres à la Sorbonne, il est professeur de lettres classiques en 1954, se fixe en Australie de 1965 à 1970, il est lecteur dans une université, puis Président de l'Alliance française, il crée la Maison de France d'Adélaïde. En 1974, il dirige le département éducation du groupe Sodeteg, puis il est producteur à Radio France la même Année.

En 1977 il crée et dirige l'Institut de musique et danse anciennes, dirige les premiers centres de formation pour la musique ancienne et la pratique des instruments anciens, important fait d'armes : il est cofondateur et conseiller artistique, de 1988 à 1995, du Centre de musique baroque de Versailles.

Il accumule les responsabilités administratives et artistiques dans le milieu de la musique ancienne : directeur du théâtre baroque de France, conseiller artistique du Printemps des arts de Nantes, président de plusieurs formations de musique ancienne en France et à l'étranger, tels la Chapelle royale, Arpeggiata, la Fenice, Clematis, Il seminario musicale, etc. Il a également fait de la mise en scène.

Il a publié une trentaine d'ouvrages, dont une biographie renommée de Lully, des nouvelles et des romans.

En 1979, Le biographe est récompensé par le Prix Prix Ève Delacroix, en 1981, son François Couperin reçoit le prix Charles Blanc, le Lully de 1992 aura la reconnaissance du Prix Eugène carrière, il recevra le Grand Prix du roman de l'Académie française en 1993, pour Héloïse. En 2001, il est distingué par le Prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre, pour Passages, de la Renaissance au baroque, il reçoit le Prix Montaigne en 2008.

Il est élu à l'Académie française, le 15 novembre 2007, au fauteuil de Jean François Deniau.

Il est Chevalier de la Légion d'honneur, Chevalier de l'ordre national du Mérite, Officier des Arts et des Lettres.

Il nous a envoyé et dédicacé son dernier livre, Christine de Suède et la musique, paru chez Fayard en 2014.

jmw

 

 

 

 

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

S'abonner au bulletin▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Lundi 9 Mai, 2016 3:23