bandeau texte

flux rss  mardi 71 mars (10 mai) 2016

Recherche dans musicologie.org

  ▉ Nouveaux livres
  ▉ Nouveaux cédés
  ▉ Petites annonces/

▉ Biographies musicales
▉ Encyclopédie musicale
▉ Analyses musicales
▉ Articles et documents
▉ Bibliothèque
▉ Presse internationale
▉ Agenda
▉ Analyses musicales
L M M J V S D
01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30

22es Promenades musicales en Pays d'Auge, 2 juillet-4 août 2016

 

Le Pays d'Auge est normand : pommes et Camembert, Calvados et Livarot, cidre et chevals, on dit même « chevaux », mais c'est moins beau. Il y a de la terre, de la mer et des ports entre les deux. Il y a depuis plus de vingt ans Les promenades musicales, une programmation estivale assez éclectique et de bonne qualité, qui est partagée en différents lieux : Cabourg, Honfleur, Lisieux, Livarot, Orbec, Pont-l'Évêque, Saint-Pierre-sur-Dives, Dives-sur-Mer, Deauville, PIerrefitte-en-Auge, Cabourg, Courtonne-la-Meurdrac, Mézidon-Canon, Bernay. Autant de lieux, autant de concerts, auxquels s'ajoutent diverses activités, dont un peu de pédagogie, des conférences, de la bouffe, des visites, des lectures, des films.

La Clique des Lunaisiens donnera « Le ventre de Paris » un titre piqué à Émile Zola, pour une bouffonnerie financée par le Palazzetto Bru-Zane de Venise, fondation italienne en faveur de la musique romantique française (il n'y a pas de musique romantique française mais pas mal de phynance dit-on). Il y sera question de gastronomie sur un pot-pourri d'airs d'opérettes.

La promenade avancera avec l'ensemble vocal féminin De Cæelis, dirigé par Laurence Brisset, pour des motets et des conduits en anglo-normand des xiiie et xive siècles.

Le 8 juillet, mouillage à Honfleur où il ne sera pas question de son célèbre rejeton Éric Satie, mais d'une rencontre et de lectures autour de et avec Michel Butor, qui lui parcourt l'étape qui le mènera bientôt aux quatre-vingt-dix ans. Il continuera le lendemain à nous désaltérer de ses textes au grenier à sel qui donne soif (magnifique bâtisse sur le port), sur les Goyescas, de Granados, suite pour piano inspirée par les 80 gravures (Les caprices) de Goya. Jean-François Heisser sera au piano.

Pour quelques kilomètres de plus, en bord de la plage de Deauville, l'Orchestre de l'Opéra de Rouen et le ténor Yann Beuron, sous la direction d'Antony Hermus, donneront les deux premières symphonies de Beethoven et des mélodies de Camille Saint--Saëns.

Entre chou et loup, « concert détonnant » de Noémie Boutin (violoncelliste et vocaliste) et Sylvaine Hélary (flûtiste et vocaliste) sera un des moments les plus originaux des promenades, du théâtre musical sur des musiques de Frédéric Aurier, Noémi Boutin, Sylvaine Hélary, Joëlle Léandre, Sylvain Lemêtre, Albert Marcoeur, Ève Risser, François Sarhan. Mise en scène et costumes de Laurence Garcia.

Noémie Boutin sera aussi à la promenade dans les jardins du domaine de Pierrefitte-en-Auge, avec les sonates pour violoncelle seul de Johann Sabastian Bach et de Benjamin Britten (belle mise en perspective), de la mise en scène, des lectures, du piano, la flûte, et de la picoration gustative.

Au couvent des Augustines d'Orbec, Amandine Savary (piano), Jack Liebeck (violon), Christian-Pierre La Marca (violoncelle), joueront les trios no 1, opus 1, de Ludwig van Beethoven, et le no 2, opus 66 de Félix Mendelssohn.

Deborah Nemtanu (violon) et Romain Descharmes (piano), feront salon très xixe (siècle) avec Claude Debussy (sonate), César Franck (sonate dite « de Vinteuil » un personnage de Marcel Proust), Jules Massenet (bien entendu, Méditation de Thaïs) Maurice Ravel (bien entendu, Tzigane).

Le guitariste Thibault Cauvin, jouera des œuvres de Scarlatti, Piazzolla, Albeniz, Cauvin lui-même.

Ce n'est pas à Honfleur, mais à Pont-l'Évêque, église et cabaret, qu'on fêtera les 150 ans d'Éric Satie. La Messe des Pauvres, le Prélude du fils des étoiles, des textes et des mélodies avec Anne-Aurore Cochet (soprano), Hector Cornilleau (orgue), Emmanuel Pleintel (conteur), des projections, du piano-bar et de la sustentation.

Encore un grand moment avec Labirinto d'amore : Thomas Dunford (archiluth) et Anna Reinhold (mezzo-soprano), dans des œuvres de Kapsberger, Strozzi, Monteverdi…

Du jazz manouche avec Les fils Canouche, Xavier Margogne (guitare et derbouka), Benoit Piquet (contrebasse), Samuel Thézé (clarinette et clarinette basse), Maxime Perrin (accordéon).

Le tout se finira, tout a une fin, par un banquet en l'honneur de Madame Bovary, le concert sera animé par La compagnie les frivolités parisiennes, dirigée par Marc Hajjar, dans des quadrilles, valses et chansons du xixe siècle, un genre un peu fané que la compagnie frivole réussit fort bien.

Une soirée supplémentaire dite « une surprise » est réservée aux adhérents des Promenades, pour une coda après la double barre de fin.

Le Facebouque des promeneurs

 

rectangle_actu rectanglerectangle rectangle
musicologie.org
56 rue de la Fédération
F - 93100 Montreuil
06 06 61 73 41

ISSN  2269-9910

▉ Contacts

▉ À propos

S'abonner au bulletin▉ S'abonner au bulletin

▉ Collaborations éditoriales

▉ Cours de musique

▉ Téléchargements

▉ Soutenir musicologie.org

▉ Colloques & conférences

▉ Universités en France

 

 

© musicologie.org 2016

bouquetin

Jeudi 26 Mai, 2016 4:06