bandeau texte musicologie

Michel Rusquet, Trois siècles de musique instrumentale : un parcours découverte.

IV. Entre Bach et Mozart : Allemagne ; France; Italie ; Bohème ; Autriche ; Angleterre ; Espagne et portugal.

La musique instrumentale de Johann Gottlieb Goldberg (1727-1756)

En dehors de l'orgue, outre Johann Gottfried Müthel (1728-1788) qui fut apparemment le tout dernier élève du cantor, un autre disciple de Bach a laissé quelques traces : il s'agit de Johann Gottlieb Goldberg (1727-1756), lequel doit avant tout sa célébrité aux fameuses variations de Bach qui portent son nom. Or, pendant sa très courte vie de virtuose du clavier, il lui arriva de s'adonner à la composition, mais on raconte que, non satisfait de sa production en laquelle il voyait trop de « misérables bagatelles pour dames », il en détruisit une large part. Du peu qui nous en est resté, on peut parfois, comme dans ses polonaises pour clavecin, retirer l'impression qu'il s'était montré clairvoyant, mais d'autres pages plaident nettement en sa faveur, en particulier certaines de ses quelques sonates en trio qui révèlent une grande maîtrise du contrepoint, séduisent par leur richesse harmonique et, parfois même, surprennent par leur profondeur de sentiment. À cet égard on ne s'étonnera qu'à moitié que la sonate en ut majeur proposée ci-après à l'écoute ait pu longtemps figurer par erreur au catalogue de J.S. Bach (BWV 1037)…

Johann Gottlieb Goldberg, Sonate en trio pour deux violons et continuo en ut majeur, par The Rare Fruits Council.


À propos - contact S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil. ☎ 06 06 61 73 41.

ISNN 2269-9910

 

Mardi 13 Juillet, 2021