bandeau texte musicologie

14 septembre 2015, Strapontin au Paradis ——

Œuvres de Sweelinck au clavecin par Sébastien Wonner

Jan Pieterzoon Sweelinck, Ma jeune vie a une fin (œuvres diverses), Sébastien Wonner, clavecin. Outhere music 2014 (K617247)

Enregistré en août 2013 dans l'auditorium du couvent de Saint-Ulrich, Sarrebourg. Sébastien Wonner, clavecin Émile Jobin, d'après un instrument Ruckers de 1612.

Jan Pieterzoon Sweelinck (1562-1621), organiste titulaire de l'Oud Kerk (la Vieille eglise) d'Amsterdam à partir de 1577 jusqu'à sa mort, est considéré comme l'un des plus grands représentants du clavier du baroque précoce. Appelé « faiseur d'organistes » par Mattheson, on compte parmi ses élèves Samuel et Gottfried Scheidt, Heinrich Scheidemann ou Jacob Praetorius ; on parle par ailleurs de sa filiation transmise jusqu'à Johann Sebastian Bach. Il laisse de nombreuses œuvres pour les instruments à clavier et un corpus important de pièces vocales, sacrées et profanes.

De par son métier, ses compositions sont souvent jouées à l'orgue, mais le clavecin était également son instrument de prédilection, « de la sphère privée, de l'intimité et sûrement d'une expression plus directe », dit le claveciniste Sébastien Wonner dans le livret.

En effet, l'idée de proximité dont parle celui-ci est omniprésente dans ce disque qui a la particularité de ne rassembler que des pièces pour clavecin, ce qui est rare. La copie de Ruckers de 1612 reproduit très probablement le son que Sweelinck entendait, ajoutant ainsi plus de plaisir esthétique à une interprétation limpide et reposée, mais sans dépourvue de passion et d'enthousiasme, de Sébastien Wonner.

La prise de son, qui semble avoir été effectuée assez près des cordes, retransmet agréablement la sonorité de l'instrument. Très bel enregistrement en somme, on ne regrettera jamais de le posséder dans sa collection.

Strapontin au Paradis
14 septembre 2015

Mein junges Leben hat ein Endt, plage 6.

 

 1. Psalm 23, SwWV 310, « Mein Huter und mein Hirt »

2. Puer nobis nascitur, SwWV 315, « Ons is geboren een kindekijn »

3. Ik voer al over Rijn : Ich fuhr mich vber Rheine

4. Fantasia re re re sol ut mi fa sol, SwWV 269

5. Toccata primi toni, SwWV 286

6. Mein junges Leben hat ein End, SwWV 324

7. Pavana hispanica, SwWV 327

8. Engelse fortuin, SwWV 320, « Von der Fortuna werd ich getrieben »

9. Poolse almande, « Soll es sein »

10. Pavana Lachrymae, SwWV 328

11. Christe qui lux es et dies

12. Pavana Philippi, SwWV 329

13. Malle Sijmen

14. Fantasia a 3, SwWV 271

© musicologie.org

musicologie.org
 rss

Les derniers articles de Strapontin au Paradis

Chopin, 24 préludes opus 28, par Maxence Pilchen, Paraty 2015 (3 sept. 2015) —— Festival de musique de Menton : Concerts au Musée (1er septembre 2015) —— Festival de musique de Menton : Les Grands Interprètes (1er septembre 2015) —— Festival Radio France de Montpellier « 30 ans d'amour » : derniers concerts et bilan (3 août 2015) —— Symphonie héroïque en quintette avec piano au festival Musique à l'Empéri (1er août 2015).

Tous les articles


À propos - contact |  S'abonner au bulletinBiographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil
☎ 06 06 61 73 41
ISNN 2269-9910

musicologie

Mardi 5 Novembre, 2019 1:10