The « Jazz Mass » de Tore Johansen aux Boréales. Puissant et émouvant. Avec Verøna, Annette Banneville et le COUR conduit par Manuel Lucas

 

Université de Caen, 30 novembre 2014, par Alain Lambert ——

Une centaine de musiciens et de chanteurs amateurs  et un amphi Daure comble pour cette rencontre inattendue entre le jazz et le Chœur et orchestre universitaire régional (COUR), entre le jazz et la musique sacrée symphonique aussi, pour clore les Boréales 2014, une semaine après l'hommage à Pärt.

jazz mass Jazz Mass aux Boréales de Caen 30 novembre 2014. Photographie © Alain Lambert.

Mais d'abord le quintet Verøna ouvre la soirée avec les trois morceaux « normands » du cédé Cherbourg Peninsula [voir notre chronique], puisque toute la seconde partie sera consacrée à ceux de Tore Johansen (le morceau d'ouverture, Elegy, figurant d'ailleurs sur le cédé de Verøna).  Une riche idée d'avoir fraternisé avec ce trompettiste  au son éclatant, et compositeur de talent. L'ambiance est donnée, mélodique, feutrée, énergique aussi.

Puis les musiciens et choristes s'installent. Le directeur du COUR en profite pour dédier cette soirée jazz et classique au guitariste Dominique Voquer trop tôt disparu.

jazz massJazz Mass aux Boréales de Caen 30 novembre 2014. Photographie © Alain Lambert.

La Jazz Mass est toute en équilibre et en contraste, pour bien intégrer les éléments divers qui la composent, le quintet et la vocaliste jazz, l'orchestre et le chœur, habité, dont les scansions donnent le rythme à l'ensemble. La batterie percussive et colorée sert de lien, avec le piano, entre les deux univers. Annette Banneville, la voix soliste, est superbe dans les deux chansons jazzy (Have Mercy, The Treasure). Le chœur peut aussi virer gospel (Gloria), repris en bis, et l'orchestre swinger comme un big band  pour le final.

Voilà, de la bel ouvrage, une osmose réussie entre musiciens professionnels et musiciens amateurs dont l'enthousiasme a porté cette œuvre. Le compositeur, qui ne l'avait entendue qu'une fois chez lui au nord de la Norvège, était très ému de la rejouer deux soirs de suite. Merci à eux.

 

plume Alain Lambert
30 novembre

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Mardi 2 Décembre, 2014 1:11

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert