Renza Bô « L'amicale des sphinx »

 

l'amicale des sphinx

Renza Bô « L'amicale des sphinx ». Antoine Simoni (contrebasse), François Chesnel (piano), Guillaume Dommartin (batterie), Pierre Millet (trompettes), Yann Letort (saxophone ténor). Petit Label 2013 PL kraft 039.

Enregistré du 14 au 16 novembre 2011 au studio midilive à Villetaneuse.

 

2 janvier 2013, par Alain Lambert ——

Un petit label kraft très coloré, cette « amicale des sphinx », pour la pochette comme pour la musique, pour finir l'année 2013 et commencer en beauté 2014. Ce nouvel opus de Renza Bô [voir notre chronique du video-concert] sort juste pour l'anniversaire du Petit Label, conçu en 2003 et accouché en 2004 [voir notre chronique pour les dix ans, qui seront fêtés à Caen avec Renza Bô, entre autres musiciens, le 28 mars, pendant le festival régional « Focus Jazz »).

Nouvel opus et nouveau départ aussi, puisque depuis 2011, date de l'enregistrement, un nouveau batteur, Guillaume Dommartin, a remplacé sans problème Franck Enouf, qui avait marqué les cinq premiers cédés, tous parus au Petit label depuis 2005.

De nouvelles couleurs et de nouveaux rythmes, donc, pour cette nouvelle formule, proche de l'univers du « Roi Obaz » (PL kraft 013), dont le Dernier trône semble évoqué ici. Mais toujours Renza Bô, avec ses thèmes un peu étranges, ânonnés, claironnés ou écorchés, des morceaux ultra courts se mêlant aux plus longs (jusqu'à onze minutes dans Pour Thomas) qui traversent de nombreux climats, tout en restant très accordés les uns aux autres. Comme une longue suite en treize mouvements, peut être à cause des nombreuses séquences répétitives et collectives qui ponctuent l'ensemble.

Et toujours les improvisations généreuses du sax rugueux, parfois presque bluesy, de Yann Letort (dont la belle méditation Fur Ray), les trompettes faseyantes de Pierre Millet, auteur de presque toutes les compositions, le piano percutant ou miroitant de François Chesnel (au célesta dans Chacha), la contrebasse bien plantée d'Antoine Simoni (particulièrement dans Steve l'enclume, ordure), et les roulements, battements et martèlements démultipliés de Guillaume Dommartin. Puis en final Vaudoo, qui éclaire par son titre tout ce rituel musical.

À écouter en extraits sur le site du Petit Label.

Et en bonus cette video de Jazz sur le vif sur France Musique, avec l'actuelle formation.

 

plume Alain Lambert
2 janvier 2014

À propos      S'abonner au bulletin   Liste musicologie.org   Collaborations éditoriales    


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2013

musicologie 01/2014

Vendredi 3 Janvier, 2014 12:28

 

musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert

 

 

rectangle