musicologie
Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda .Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir . rss .

Jean Luc Ponty - Franck Zappa, « King Kong », 1970 Liberty Records

zappâ, ponty, King-Kong

Par Alain Lambert ——

Avec en sous-titre Jean Luc Ponty plays the music of Franck Zappa, cet album un peu excentré et mal connu dans la production du compositeur guitariste, disparu il y a 20 ans cette année [voir la biographie sur musicologie.org], est passionnant et mérite qu'on y revienne pour ces deux raisons.

Essentiellement compositeur, arrangeur et chef d'orchestre, à la fois en jazz, et en musique contemporaine et savante, sur cinq des titres, Zappa n'apparaît comme guitariste et soliste que sur l'unique composition du violoniste : « How Would You Like to Have a Head Like That ».

Ce n'est donc ni un disque de la discographie régulière, ni non plus un de ceux témoignant de sa collaboration avec les orchestres de musique savante comme l'Ensemble Intercontemporain (The perfect Starnger) ou l'Ensemble Modern (The Yellow Shark) et leurs chefs, Pierre Boulez et Peter Rendel, en 1984 puis en 1992. Il n'est d'ailleurs pas cité dans l'intéressant article consacré à l'instrumentation de Zappa sur musicologie.org.

Il s'agit d'une sorte de long concerto, pour violon et piano, proche d'un concept album instrumental. Les morceaux s'y enchaînent comme des mouvements. Y compris le plus contemporain « Music for Electric Violin and Low-Budget Orchestra », avec son instrumentation classique (basson, hautbois, cors, tuba, flûte, violoncelle, alto) mêlée à l'orchestre jazz rock. Quant au thème de Ponty qui le précède, il sonne comme une variation du thème titre placé en ouverture, avant le double mouvement lent, composé de « Idiot Bastard Son » et de « Twenty Small Cigars ». L'ensemble se clôt par une coda ironique, « America Drinks and Goes Home ».

Le violoniste soliste, comme d'ailleurs les autres musiciens et surtout  George Duke et Ian Underwood, donne le meilleur de lui-même, s'adaptant à toutes les  propositions du compositeur avec aisance et virtuosité.

Tous les titres sont parlants, même quand ils ont déjà été joués sur d'autres albums du maître. On peut se demander si celui de Ponty s'adresse à Zappa et/ou à l'animal titre, qui est bien sûr symbolique, comme le montre la pochette.

La structure de « Music for Electric Violin and Low-Budget Orchestra », tout comme son orchestration mixte, savante et jazz rock, fait se succéder des moments écrits ou improvisés dans les deux styles, passant de l'un à l'autre sans rupture, mais en variant les climats où l'on reconnaît les influences de Varèse, de Stravinsky, et peut être aussi des échos satierik à la façon des musiciens français du Groupe des Six, dans le dernier moment de cette longue composition de vingt minutes. Comme le raconte Ponty alors, le saxophoniste Ian Underwood a secondé Zappa dans la conduite de cet orchestre atypique. Une superbe réussite, moins guindée peut-être que ses expériences futures avec les ensembles Intercontemporain et Modern.

Sa variante pour guitare, dans Studio Tan en 1978, ne reprendra que le premier tiers du morceau, sans son introduction de basson et hautbois.

King Kong [1970] George Duke, piano et piano électrique ; Gene Estes, vibraphone, percussions ; Buell Neidlinger ou Wilton Felder, basse ; Arthur D Tripp ou John Guerin, batterie ; Ian Underwood, saxophone ténor ; Ernie Watt, saxophone alto.

King Kong ; Idiot bastard son ; Twenty small cigars ; How would you like to have a head like that ; Music for electric violin and low budget orchestra ;  America Drinks and Goes Home.

Document

Dans Actuel n° 3 de décembre 1970, Jean Luc Ponty  racontait Zappa et sa musique.

« Actuel » : La rencontre Zappa-Ponty a-t-elle changé Ponty ?

« Actuel » :Comment as-tu rencontré Frank Zappa ?

« Actuel » : Es-tu satisfait ?

« Actuel » : Qu'est-ce qui caractérise la musique de Zappa ?

« Actuel » : Volontairement ?

L'adaptation fut difficile.

« Actuel » : C'était la première fois que tu mettais en question ta technique et ton savoir-faire musical ?

« Actuel » : On a dit que Zappa est un guitariste limité.

 

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

© musicologie.org 2018

bouquetin

Mardi 13 Mars, 2018