rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

 

 

 

Frank Zappa

1940 – 1993

 

 

 

Par Laurent Meredith ——

Frank Zappa est né à Baltimore dans le Maryland (USA), le 21 décembre 1940. Il est l'aîné de quatre enfants : Bob, Carl et Candy. Son père est natif de Sicile. Sa mère est d'origine italienne.

C'est en 1954 que Zappa subit le choc musical qui imprimera à jamais ses choix compositionnels. Il découvre Ionisation d'Edgard Varèse. Cette œuvre on ne peut plus percussive joue un rôle considérable dans son approche instrumentale de la guitare dont il devient une référence avec Jimi Hendrix.

En 1955, il est bouleversé par le Sacre du Printemps d'Igor Stravinsky.

Disons que les éléments qui fondent sa trajectoire musicale forment une tapisserie où s'attachent les noms d'Edgard Varèse, Igor Stravinsky, Anton Webern, Karlheinz Stockhausen, Charles Ives, Aaron Copland, György Ligeti, Johnny « Guitar » Watson, Clarence Gatemouth Brown, Eric Dolphy, Spike Jones, Raymond Scott et Carl Stalling.

1956 est l'année où il rencontre Captain Beefheart (Don Van Vliet), l'ami capital qu'il produira plus tard et avec lequel il enregistrera Hot Rats puis Bongo Fury. C'est également l'année où il forme The Blackouts, groupe séminal.

En 1959, il écrit Mice, une œuvre pour instruments à percussions ainsi que le soundtrack de Run Home Slow, un film produit par Tim Sullivan.

En 1961, à Cucamonga, au cœur du désert Mojave, Paul Buff et Frank Zappa inaugurent le Studio PAL, futur Studio Z, plaque tournante où viennent enregistrer des groupes de doo wop et de rhythm'n'blues. Il y grave son premier single « Break Times »/ « 16 Tons ». Le Studio Z n'est-il pas un archétype du studio résidentiel ?

Inspiré par les monsters movies japonais, le cinéma d'horreur de Roger Corman, The Wizard Of Oz, ce chef d'œuvre de Victor Fleming et Freaks Barnum de Todd Browning, il cherche des fonds pour réaliser Captain Beefheart Versus The Grunt People.

En 1964, il rallie The Soul Giants, le band de Ray Collins. Cette association donnera naissance, le 10 mai de cette année, aux Mothers qui deviendront, sous la pression de MGM, The Mothers Of Invention. En 1965, il s'entoure de personnalités significatives des premières heures de la freakdom : Pamela Zarubica (alias Suzy Creamcheese), Vito et Carl Franzoni.

Pamela Zarubica établit le contact entre Zappa (peu enclin aux mondanités) et Allen Ginsberg, Jim Morrison et Phil Spector. Il rencontre Lenny Bruce, figure plutôt subversive dans l'univers du show business.

Freak Out ! premier double album-concept dans l'histoire du rock'n'roll est publié chez Verve/MGM par Tom Wilson, producteur de Cecil Taylor et du Velvet Underground.

Premier album d'une trilogie exceptionnelle (qui comprendra We're Only In It For The Money et Civilization Phaze   III), Lumpy Gravy, écrit en onze jours, paraît en janvier 1967.

Au Garrick Theatre de New York, Frank Zappa et ses Mothers Of Invention livrent pendant six mois Pigs And Repugnant. Ce show est digne des spectacles libertaires du Cabaret Voltaire, des démonstrations de colère organisées par les Surréalistes, aussi des événements construits/déconstruits par Fluxus.

En 1968, les Mothers Of Invention sont à l'Olympia et en Allemagne où la rébellion tente de récupérer l'esprit satirique de Frank Zappa.

En 1969 est publié Uncle Meat, un grand oeuvre. A l'automne, Zappa fait le MC (Maître de cérémonie) au Festival d'Amougies.

Le film-phare de la révolution psychédélique ( 200 Motels) est tourné à Londres en 1971 avec Ringo Starr dans le rôle de Zappa. Le soundtrack est placé sous la direction de Zubin Mehta. La partie musicale de 200 Motels qui devait être jouée au Royal Albert Hall est censurée à la dernière minute au motif que certaines paroles sentent l'obscène.

Durant un concert au Rainbow Theatre de Londres, Zappa est jeté dans la fosse par un admirateur paradoxal.

En 1972, paraît le pharaonique Grand Wazoo. Le Grand Wazoo Orchestra rend hommage à Richard Wagner au Felt Forum de New York.

Les 10 ans des Mothers Of Invention sont célébrés à l'Alcazar de Paris.

1973 est l'année d'une tournée mondiale avec le violoniste Jean-Luc Ponty.

1974 voit la diffusion sur les écrans de télévision de A Token Of His Extreme, court-métrage dû à Zappa et à Bruce Bickford, le maître de la clay animation, longtemps avant les remarquables modeleurs de Wallace & Gromit.

1975 est marquée par l'édition de One Size Fits All avec l'idole Johnny « Guitar »Watson, puis celle de Bongo Fury mais aussi par l'abandon du projet cinématographique Hunchentoot dont les séquences sonores seront reprises dans Läther, opus considérable.

C'est en 1977 que paraît le coffret Läther, l'un des grands moments de la musique du XXème siècle.

Avec Joe's Garage réalisé à la maison, Zappa signe en 1979 le concept de home studio.

Son film Baby Snakes reçoit le à Paris le premier prix du Film international du film musical.

1981 voit paraître la série des soli de guitare Shut Up ‘n Play Yer Guitar ainsi que le recueil Guitar Book rédigé en collaboration avec Steve Vai.

Kent Nagano et le London Symphony Orchestra travaillent, en 1983, sur le répertoire Zappa. Un premier volume des enregistrements du LSO est publié en 1983.

Le 9 janvier 1984, Pierre Boulez et l'Ensemble Intercontemporain jouent trois œuvres de Zappa, à Paris,   au Théâtre de la Ville.

Zappa reçoit le titre de « Chevalier des arts et des lettres » des mains de Jack Lang alors ministre de la Culture.

En mai, Zappa révèle à l'aide du Synclavier (outil informatique) les œuvres de son ancêtre milanais Francesco Zappa, violoncelliste et compositeur baroque.

En 1985, l'action musicale du musicien se double d'un fort engagement politique, particulièrement à l'encontre du PMRC, un groupe de pression qui entend mettre de l'ordre dans la production phonographique aux Etats-Unis. Zappa passe dès lors pour une figure dangereuse ou sympathique (c'est selon) de la contestation globale.

L'album Jazz From Hell qui inaugure ce que l'on nomme aujourd'hui l'électro-jazz (ou nu jazz) obtient un Grammy en novembre 1986 alors qu'il est frappé au coin de la censure par une importante chaîne de distribution aux Etats-Unis. Cet album absolument instrumental n'a qu'un seul défaut : il présente en pochette le visage de Frank Zappa, l'ennemi des puritains et des Conservateurs.

L'année 1988 marque la dernière tournée mondiale de Zappa, après vingt ans de concerts à travers le globe. Sa formidable carrière scénique illustrée par la série des You Can't Do That On Stage Anymore s'achève le 9 juin au Palasport de Gênes.

En 1990, contacté par le commandant Cousteau, il écrit la soundtrack du documentaire Outrage At Waldez. Invité par le dramaturge et président Vaclav Havel à Prague, il devient ambassadeur itinérant de la toute nouvelle République Tchèque.

Deux doubles albums recueillant le meilleur de l'excellente tournée de 1988 sont édités en 1991 : The Best Band You Never Heard In Your Life et Make A Jazz Noise Here.

Le 15 avril, il annonce sur une radio de Berkeley son intention d'entrée en lice pour les Présidentielles.

Zappa abandonne la guitare au vestiaire et oriente son activité compositionnelle vers le Synclavier. Il y écrit et y enregistre environ 5000 œuvres.

Moon Unit, la fille aînée,  révèle à la Presse que son père est atteint d'un cancer de la prostate.

En 1992, l'Ensemble Modern interprète The Yellow Shark sous la direction de Peter Rundel. Zappa se saisit un moment de la baguette si magique à ses yeux. A la joie de conduire succède la détresse filmée par Peter Lohner pour le documentaire qui sera diffusé sur ARTE le 24 février 1993.

Le 4 décembre de cette même année Frank Zappa décède chez lui, à Laurel Canyon (Los Angeles), entouré de sa femme Gail et de ses quatre enfants.

Discographie

http://www.gandsmusic.com

Filmographie

  • Baby Snakes, Universal. DVD Zone 2, 2003
  • Does Humor Belong In Music, EMI. DVD, 2003

Bibliographie

  • Lambert Alain, Jean Luc Ponty / Franck Zappa ; « King Kong » (1970 Liberty Records). Musicologie.org, 2013.
  • The Real Frank Zappa Book, Frank Zappa et Peter Occhiogrosso. Poseidon Press, 1989
  • Viva Zappa, Dominique Chevalier. Calmann-Lévy, 1985
  • Frank ZappaThe Negative Dialectics Of Poodle Play, Ben Watson.Quartet Books, 1995
  • Zappa : Electric Don Quixote, Neil Slaven. Omnibus, 2003
  • The Frank Zappa Companion : Four Decades Of Commentary, Richard Kostelanetz. Schirmer Books, 1997
  • Cosmik DebrisThe Collected History And Improvisations Of Frank Zappa, Greg Russo.Crossfire Publications, 1999
  • Zappa de Z à A, Guy Darol et Dominique Jeunot. Le Castor Astral, 2000 ; 2005
  • Dangerous Kitchen  : The Subversive World Of Frank Zappa, Kevin Courrier. ECW Press, 2002
  • Frank Zappa ou l'Amérique en déshabillé, Guy Darol. Le Castor Astral, 2003 [compte-rendu de lecture par Laurent Meredith]
  • Frank Zappa et les Mères de l'Invention, Christophe Delbrouck. Le Castor Astral, 2003
  • « Recording Musicien » (23), décembre 2003

Liens

 

Laurent Meredith
2 juin 2004

Révision des liens
Jean-marc Warszawski
28 octobre 2008

Actualisation du miroir de page
Ajout de bibliographie
Contrôle des liens externes
jmw
27 avril 2013

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie.org

Mercredi 14 Janvier, 2015 16:53