« Just married » danse contemporaine avec quartet de jazz, Yann Fontbonne aux machines à ciel couvert, et le Camion Scratch, dans le cadre des « quartiers animés » du Chemin Vert

 

Caen, 5 juillet 2014, par Alain Lambert ——

Depuis le début de l'année, l'ex-collège Jacquard du Chemin Vert à Caen est devenu pour trois ans le lieu de résidence de deux collectifs d'artistes, la Fabrique et la Centrifugeuz. Tous deux inscrits dans la quinzaine « Quartiers Animés », qui offre aux habitants, à l'initiative de la MJC, au milieu des immeubles redécorés, un certain nombre d'animations et de spectacles des artistes (et architectes) en résidence dans les structures du coin.

just marriedPhotographie © Alain Lambert.

Y compris les deux nouvelles venues pour l'après-midi et la soirée de ce samedi, avec un certain nombre d'animations ludiques, plastiques, chorégraphiques, et musicales.

D'abord avant la pluie, la compagnie de danse V.O., en résidence pour deux mois à la Fabrique : « Just married » sur Musique mécanique de Carla Bley. Retranscrite efficacement pour quatre musiciens seulement par François Chesnel et jouée en live par lui, au piano, Yann Letort aux saxs (dont un baryton, ce qui n'est pas courant), Samuel Belhomme à la trompette, Ariel Mamane à la batterie. Tous excellents. Sans oublier le chorégraphe Olivier Viaud au piano jouet, indispensable pour ce chef d'œuvre intemporel du jazz contemporain, entre mélodie répétitive et long moment d'improvisation libre, qui convient parfaitement à l'errance calculée des danseurs.

just marriedPhotographie © Alain Lambert.

La mariée arrive en voiture et le pas de deux commence, entre fusion, distance et rupture, toute l'histoire à venir du couple se dessine jusqu'à ce qu'ils tombent dans  de beaux draps. Mais la fête n'est pas finie, l'orchestre assure le bal avec entre autres, Monk et Kurt Weill, façon cuba ou façon tcha tcha. Et les invités, c'est-à-dire le public, ne se privent pas de danser, ce qui ajoute au spectacle.

Une pièce reprise par deux jeunes danseurs, Marin Mozer et Charlotte Leroy, très à l'aise tous les deux, et pour la première fois en 25 ans avec la musique live, pour encore plus de profondeur.

Les mariés repartis, sous le préau, à l'abri de la pluie qui approche, un musicien électronique bidouille tous ses boutons ramassés dans une valise. Sans platines, c'est une radio qui  fournit la matière sonore à sampler, rythmer, moduler, filtrer, déconstruire et recomposer, dans une transe presque immobile où seules les deux mains dansent et virevoltent adroitement.

just marriedPhotographie © Alain Lambert.

Yann Yann Fontbonne a été invité par la Centrifugeuz. On l'avait entendu comme batteur d'un quartet free après Daniel Givone l'an dernier [voir notre chronique], aux dix ans du Petit Label ce printemps, mais cet ingénieur, qui travaille pour l'Ircam, est aussi un fondu de musique électronique (voir son site). Il a installé un studio ouvert au public quelques rues plus bas dans les locaux du Bazarnaom.

Un peu plus loin, le camion scratch, pilier de la Centrifugeuz (voir sa page facebook), un ancien camion pizza reconverti en studio mobile pour apprendre à jouer des platines est squatté par  les gamins du quartier, bien à l'abri. La pluie va bientôt s'arrêter, et sa rythmique saccadée laisser place à d'autres.

just married Photographie © Alain Lambert.

 

plume Alain Lambert
5 juillet 2014

 

À propos
Contact

Recherche dans le site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Articles et études
La bibliothèque

Analyses musicales
Colloques & conférences
Universités françaises

Soutenir musicologie.org

Actualités musicales
Nouveaux livres
Nouveaux cédés
Agenda

Petites annonces
Téléchargements
Presse internationale


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

musicologie

Lundi 7 Juillet, 2014 10:16

musicologie

Soutenir musicologie.org

Les derniers articles
d'Alain Lambert

Tête à têtes : Wenta / Veni Vidi Canto du « Blues de l'est » authentique et a capella (Festival off 10e Viva Voce, Caen, 2 juillet 2014)

Scriabine et Sibelius « pour le plaisir » avec Vladimir Sverdlov-Ashkenazy au piano, l'Orchestre de Caen et Vahan Mardirossian (Conservatoire de Caen, 17 juin 2014)

Les arts florissants « Rameau , maître à danser » : Une belle fin de saison « hors les murs » pour le théâtre de Caen (Manège de l'Académie de la Guérinière, 4 juin 2014)

Gorin François, Nos futurs : un conte post-rétro. Les Mots et le reste, Marseille 2014.

Anoushka Shankar et Simply Soul : Un samedi jazzy sous les pommiers (Coutances, 31 mai 2014)

Daniel Givone Quartet « Vol au-dessus de Kathmandu » : à découvrir sans tarder ! (1er juin 2014)

Création « 39-45 » - D Day : un concert « monumental » entre jazz et histoire (le Cargö 27 mai 2014)

Taylor Ho Bynum Sextet « À la recherche du swing perdu » (Conservatoire de Caen), par Alain Lambert

Benjamin Dupé « Fantôme » Une incroyable expérience sonore et visuelle dans le cadre du festival « Interstices » École Supérieure des Arts et médias de Caen

Ana Kap, Manuel Decocq (violon), Pierre Millet (Cornet long, bugle, jouets, platine vinyle), Jean Michel Trotoux (accordéon), Petit Label 2014 PL (kraft 042)

Guillien Mathieu, La Techno Minimale. « Musiques populaires actuelles / amplifiées », Ædam musicæ, Château-Gontier 2014 [272 p. ; ISBN 978-2-919046-12-6 ; 22 €]

Plus sur Alain Lambert, tous ses articles.