S'abonner au bulletin

 

Hyacinthe Jadin
Les Quatuors à cordes
Édition de Philippe Oboussier

Hyacinthe Jadin

 

Hyacinthe Jadin, Les quatuors à cordes (édition de Philippe Oboussier). « anthologies : musique instrumentale » (II.4), Centre de musique baroque de Versailles [lxiii-243 p. ; ISMN M-707034-62-0 ; 100 €].

Les Éditions du Centre de musique baroque de Versailles publient les Quatuors à cordes de Hyacinthe Jadin. Ce nouveau volume critique est édité par Philippe Oboussier dans la collection Anthologies : musique instrumentale, dédiée à la découverte d'œuvres françaises remarquables des 17e et 18e siècles. Il vient s'ajouter aux Quatuors op. III de Grétry, aux Concerts de symphonies de Dauvergne et aux Symphonies imprimées de Rigel.

Hyacinthe Jadin est né àVersailles en 1776. Sa formation musicale lui vient probablement de son père, ordinaire de la Musique du roi. En 1792, alors qu'il n'est âgé que de 16 ans, il succède à son frère, Louis-Emmanuel, comme claveciniste au théâtre Feydeau à Paris. Également pianiste réputé, nommé à 19 ans professeur au nouveau conservatoire créé à Paris, il compose de nombreuses sonates et trois concertos pour son instrument Emporté prématurément par une maladie en 1800, il laisse néanmoins une œuvre abondante et d'une grande maturité, qui lui vaut l'adhésion d'une communauté musicale toujours plus importante.

Hyacinthe Jadin cultive dans ses 12 quatuors à cordes une écriture raffinée, largement inspirée par le style viennois, pourtant peu en vogue en France à cette période. Ces œuvres cristallisent toutes les qualités du compositeur: intensité de l'écriture et puissance expressive. Il y utilise une palette harmonique remarquable, exceptionnellement large pour l'époque. Œuvres sérieuses et exigeantes, elles ne présentent pourtant pas de grandes difficultés de jeu.

Après un point sur la vie et la carrière de Jadin, Philippe Oboussier évoque le contexte dans lequel évolue le genre du quatuor à cordes en France dans les années 1780-1790. Il met en lumière l'apport de Jadin et son originalité qui placent le compositeur français dans la lignée des deux plus fameux représentants du style viennois : Haydn et Mozart. L'étude est étayée par une comparaison du quatuor des « Dissonances » en ut KV.465 de Mozart avec le très beau Quatuor à cordes en mi bémol op. 2 n° 1 de Jadin, dont les nombreuses similitudes laissent supposer un hommage à son aîné. Assortie de reproductions en fac-similés, l'introduction (en français et en anglais) est suivie de la musique des 12 quatuors à cordes, ainsi que d'abondantes notes critiques. Chacun des quatuors est disponible en parties séparées pour l'interprétation.

Philippe Oboussier, diplômé du King's College de Cambridge, a enseigné en école de musique pendant 25 ans. Dans les années 1970, il édite et fait jouer les grands motets de Lalande et découvre de nouveaux petits motets de François Couperin. C'est en explorant la musique de chambre française de la fin du 18e siècle qu'il trouve les quatuors de Hyacinthe Jadin. Il les révèle au public durant un colloque en 1989 à Lyon et leur consacre sa thèse de doctorat, soutenue à Exeter University en 2005.

Biographie de Hyacinthe Jadin.


Références / musicologie.org 2012

À propos du site
Statistiques du site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Coursd'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

Partager