Actualités  Encyclopédie  Articles / études  Bibliothèque   Livres  Disques  Agenda Recherche  

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Isang Yun
1917-1995

Yun Isang

 

Né à Tongyong (Chung Mu), en Corée du Sud, 17 juillet 1917, mort à Berlin, 3 novembre 1995.

Il est le fils du poète Yun Ki Hyon. Dès l'âge de 14 ans, il étudie au Conservatoire de musique d'Osaka, puis de Tokyo avec Ikenouchi (la Corée est alors sous domination japonaise).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il participe à un mouvement clandestin de résistance contre le pouvoir japonais. Il est arrêté et emprisonné de 1943 jusqu'à la fin du conflit.

Dès 1945, il participe au renouveau culturel de la Corée. Il dirige un orphelinat jusqu'en 1955, enseigne la musique dans les écoles de Tongyong et de Pusan. Après la guerre de Corée, il est, en 1954, lecteur à l'Université de Séoul.

Isang Yun, Tapis, pour orchestre à cordes (1987). Ensemble de Chambre de Corée, sous la direction Piotr Borkowski.

Après avoir reçu en 1955, le prix de la Culture de la ville de Séoul, il voyage en Europe pour se perfectionner.

En 1956-1957, il travaille sous la direction de Pierre Revel au Conservatoire national supérieur de Paris, puis de 1958 a 1959 il suit des cours à la Musikhochschule de Berlin avec Boris Blacher, Reinhard Schwarz-Schilling et Josef Rufer. Il participe à plusieurs académies d'été de Darmstadt.

Entrée 1960 et 1963, il séjourne Krefeld, Freiburg, Köln. Il est gratifié en 1961 du Prix de la Fondation sud-coréenne pour le développement de la culture. Il est de nouveau à Berlin en 1964, invité par la Fondation Ford, après un séjour en Corée du Nord.

Isang Yun, Symphonie no 5, sur un poème de Nelly Sachs (1987).

Richard Salter (baryton), Filharmonia Pomorska Bydgoszcz, sous la direction de Takao Ukigaya.

En 1965 il donne son oratorio d'inspiration bouddhique Om mani padme hum, et en 1966 Réak au festival de Donaueschingen.

En 1967 il est enlevé par les services secrets du régime de Chung Hee Park et ramené de force en Corée du Sud. Il est torturé, accusé de communisme et de haute trahison, il est condamné à la prison à vie. Il est libéré le 23 février 1969 sous la pression de l'opinion publique internationale et de nombreux artistes de renom, tels Igor Stravinsky, Herbert von Karajan, Luigi Dallapiccola, Hans Werner Henze, Mauricio Kagel, Otto Klemperer, Gyorgy Ligeti, Karlheinz Stockhausen, Bernd Alois Zimmermann, Pierre Boulez, etc. Amnistié, il revient en Allemagne en 1970.

Il enseigne au Conservatoire de Hanover (une année), et à la Hochschule der Künste Berlin jusqu'en 1985, après avoir été nommé professeur titulaire en 1974, et naturalisé allemand en 1971.

Yun Isang

Il participe à partir de 1973 à de nombreuses manifestations des Coréens du Sud en exil, aux États-Unis et au Japon dans le cadre de l'Internationale socialiste, pour la démocratisation de la Corée du Sud et la réunification du pays. Il est élu membre des Académies des Beaux-Arts de Hamburg et de Berlin. Il est en 1985 docteur honoris causa de l'Université de Tübingen. Membre de l'Académie européenne des arts de Salzburg, de la Société internationale de musique contemporaine, titulaire de la médaille du Goethe Institut de München, et de l'Orde du Mérite d'Allemagne Fédérale.

L'institut de musique Isang Yun ouvre ses portes en Corée du Nord en 1984, et la Société internationale Isang Yun est établie à Berlin en 1996.

Isang Yun, 5 pièces pour piano (1958), Misook Baek (piano).

Catalogue des œuvres

Bibliographie

Gesprach mit Isang Yun. Berlin, Gebr. Mann Verlag 1965.

Discographie

Yun Isang, Musique de chambre, Octuor Mirae : Oktett ; Glissées (violoncelle) ; Trio (Clarinette, cor, basson) ; Monolog (basson) ;  Quintette avec clarinette. Hérisson 2015 (12).

Lire la présentation de Jean-Marc Warszawski

 

 

01 / 91

Ysang Yun
Garak ; 5 études pour flûte ; Octuor ; Concerto pour flûte et orchestre

Ensemble 2E2M
Paul Mefano, dir.

Pierre-Yves Artaud, flûte
Jacqueline Mefano, piano

Enregistré dans les studios de Radio-France entre 1986 et 1989

Disque ADDA / Musidisc MU 750 (DDD)

01. GarakCinq études pour flûte : 02. étude n° 1 ; 03. étude n° 2 ; 04. étude n° 3 ; 05. étude n° 4 ; 06. étude n° 5  —  07. Octuor  — 08. Concerto pour flûte et petit orchestre
|| Extrait du livret par Paul Mefano ||

02 / 91

Ysang Yun
My Land, My People !
Exemplum in Memoriam Kwangju

State Symphonie Orchestra
Byung-Hwa Kim, dir.

Disque CPO (Classic Produktion Osnabrück) cpo 999047, 1988

Jean-Marc Warszawski
30 décembre 2003
Révision 24 octobre 2016

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41
▉ À propos - contact
▉ S'abonner au Bulletin
▉ Analyses musicales
▉ Cours d'écriture en ligne
▉ Petites annonces
▉ Téléchargements
▉ Presse internationale
▉ Universités françaises
▉ Collaborations éditoriales
▉ Soutenir musicologie.org

ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2016

Mardi 25 Octobre, 2016 21:23