Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda . Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir .  

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Tansman Alexandre
1897-1986

Aleksander

Alexander Tansman, Deux mouvements pour quatuor de violoncelles. Concert de clôture des 34e Journées de perfectionnement d'instruments à cordes de Łancut, en Pologne. Adam Kręgielewski, Kamila Borowiak, Dobrawa Czocher, Magdalena Probe.

Né à Łódź, le 12 juin 1897 ; mort à Paris le 15 novembre 1986.

Il est le fils de Moses Tansman (1868-1908) et d'Anna Gourvitch (1866-1935). Il est élevé dans un milieu bourgeois riche. Il reçoit une éducation soignée, et les nombreuses gouvernantes sont choisies pour lui inculquer les langues étrangères.

Il accomplit ses études musicales, entre 1908 et 1914,  au Conservatoire de musique de Łódź, notamment avec Wojciech Gawroński, un élève de Johannes Brahms.

Il s'installe à Varsovie, où il soutient un doctorat en droit en 1918. Il poursuit ses études de piano avec Waldemar Lütschg (1877–1948), et de composition avec Piotr Rytel (1884-1970 ou Henryk Melcer-Szczawiński (1869-1928).

En 1919, plusieurs œuvres présentées sous des noms différents sont couronnées par le Concours national de musique de Pologne : Romance pour violon et piano (premier prix) Impression, sonate pour piano (second prix), et Prélude en si majeur (prix spécial). Mais sa musique est mal reçue par les critiques.

Il se rend à Paris, où il donne un récital en février 1920. Il se lie d'amitié avec Igor Stravinsky et Maurice Ravel, qui l'encouragent à persévérer. Pour survivre, il est emballeur dans une fabrique, puis employé de banque.

Il s'installe définitivement en France, et intègre le cercle des musiciens étrangers actifs à Paris, notamment ceux d'Europe Centrale, qu'on désigne par « École de Paris » (Tibor Harsányi, Marcel Mihalovici, Bohuslav Martinù, Alexandre Tcherepnine...).

Il remporte rapidement un succès international. En 1921, Vladimir Golschmann dirige ses Impressions, en 1923, Koussevitzky dirige à Paris et à Boston son Scherzo sinfonico et ses deux concertos pour piano, dont il tient lui-même les parties solistes. Toscanini, Mengelberg, Stokowski, Monteux, Wood et Boult inscrivent ses œuvres à leur répertoire.

Il se marie en 1924 avec Anna Eleonora Brociner, une Française rencontrée en Italie, qui décède peu de temps après leur mariage. Plusieurs œuvres lui sont dédiées. Elle a écrit des textes pour les musiques d'Alexandre Tansman.

Alexandre et Anna Eleonora Tansman, milieu des années 1920.

En 1927 il fait sa première tournée aux États-Unis d'Amérique, avec le Boston Symphonic Orchestra, dirigé par Koussevitzky. À cette occasion, il se lie d'amitié avec George Gershwin.

Ses tournées le mènent dans le monde entier, et en 1933, il est l'invité de Mahatma Gandhi en Inde.

Il se remarie le 7 décembre 1937, avec Colette Cras, la fille du compositeur et amiral de marine Jean Cras. Il obtient la nationalité française en 1938.

L'invasion allemande et la politique raciste du gouvernement français le poussent à s'installer dans le sud de la France en zone libre, puis à fuir vers les États-Unis. Il s'installe à Los Ageles en 1941, année où il est distingué par la Coolidge Medall.

Il est en relation avec d'autres compositeurs émigrés, et comme beaucoup d'entre eux, compose des musiques de film.

Après la Libération de la France, il est de retour à Paris en 1946. Son épouse décède en 1953.

En 1967, son œuvre est gratifiée du Prix Hector Berlioz de la SACEM, et ilretourne pour la première fois en Pologne.

En 1977, il est élu à l'Académie royale de Belgique. En 1983, il reçoit du gouvernement polonais, la médaille du Mérite culturel. En 1986, il est promu Docteur honoris causa de l'Académie Musicale de Łódź En France la même année, il est élevé au grade de Commandeur des Arts et des Lettres.

Sa musique, curieuse des nouveautés, ne tourne pas la page des attachements au passé, avec des accents de style nocturne, de traditions populaires, de jazz et de néo-classicisme.

Catalogue partiel des œuvres

Bibliographie

Discographie

Alexandre Tansman, Violin Concerto, Beata Halska, Orchestre symphonique de la Radio polonaise sous la direction de Bernard Le Monnier. Polskie Radio (2000).

Lire une présentation par Flore Eestang

 

 

 

Florent Schmitt, Sonate libre, Beata Halska (violon), Claudio Chaiquin (piano). Naxos 2015 (8573169).

Lire une présentation par Flore Estang

 

 

 

TansmanAlexandre Tansman, Piano Music. Éliane Reyes (Piano). Suite dans le style ancien, 3 Ballades, Arabesques, Cinq impresssions, Eight Cantilenas. Naxos 2013 (8.573021).

Enregistré au studio B. Tihange en Belgique, en janvier, mai et juillet 2013. Livret de Michel Hugon.

Lire une présentation détaillée par Jean-Marc Warszawski

 

alexandre tansmannAlexandre Tansman
24 Intermezzi
Petite Suite
Valse-Impromptue
Eliane Reyes, Piano
Premiers enregistrements mondiaux (sauf plage 32)
Enregistré à Liège en décembre 2009 et février 2010..
NAXOS, 2010 (8.572266)
24 Intermezzi (1939-1940) : 1-6. Book I ; 7-12. Book II  ; 13-18. Book III  ; 19-24. Book IV  — Petite Suite (1917-1919) : 25. Vision ; 26. Berceuse ; 27. Méditation ; 28. Petite chanson polonaise ; 29. Plainte orientale ; 30. Caprice — 32. Valse-Impromptu (1940)
Lire une présentation détaillée

 

Aleksander Tansman
Concerto pour piano n° 2
Karol Szymanowski
4e symphonie concertante
Marek Drewnowski (piano)
Orchestre symphonque de la radio et télévision de Cracovie
Antoni Wit (direction)
Zygmunt Rychert (direction)
Enregistré en 1978 et en 1987.
Joseph Hoffmann Foundation, 1996 (MD 03).
Tansman, Voncerto n° 2 pour piano : 1. Allegro risoluto, 2. Scherzo, 3. Lento e finale — Szymanowski, 4e symphonie concertante : 4. Moderato, 5. Andante ; Molto sostenuto, 6. Allegro non troppo.

 

Tansman
Symphonies n°4, 5 et 6 « In memoriam »
Melbourne Symphony Orchestra
Melbourne Chorale
Daniel Kossov (concertmaster)
Oleg Caetani, direction
Chandos Records, 2006 (CHSA 5041)
Symphonie n° 4 (1936-1939), en do dièse mineur. À ma femme : 1. I Adagio, Allegro deciso, Un poco meno mosso, Tempo I, Un poco meno messo, Tempo giusto,Un poco meno mosso, 2. II Adagio pour orchestre à cordes. Tranquillo, 3. III Allegro giocoso.
Symphonie n° 5 (1942), en ré majeur. À Paul Klecki : 4. I Lento, Allegro con moto, Molto meni messo. 5. II Intermezzo, Andante sostenuto. 6. III Scherzo, Vivo. 7. IV Finale, Lento,Un poco meno lento, Allegro con moto, lento cantabile.
Symphonie n° 6, « In memoriam » (1944), avec chœur. À la mémoire de ceux qui sont tombés pour la France : 8. I Instruments à vent, percussions et piano, Adante cantabile. 9. II Orchestre à cordes et quatuor à cordes (concertino), Agitato molto vivace, Lento, Vivo, Adagio, quasi pastorale. 10. III Orchestre complet Vivo agitato, Lento, Molto vivace, Meno mosso. 11. IV Chœurs et orchestre, Lento, Moderato,Un poco più vivo, vivo,Un poco meno vivo, Più lento, Lento, Più largo.

 

Tansman
Symphonies n° 7 « Lyrique », 8 (Musique pour orchestre) & 9
Melbourne Symphony Orchestra
Wilma Smith (concertmaster)
Oleg Caetani, direction
Chandos, 2007 (CHSA 5054)
Symphony n° 7 « Lyrique » (1944). À Igor et Vera Stravinski : 1. I Andante sostenuto,  Allegro con moto, Andante cantabile. 2. II Andante cantabile. 3 . III Scherzo. Molto vivace. 4. IV Final, Adagio Allegro deciso, Meno mosso, Più lento, Andante sostenuto, Perdendosi.
Musique pour orchestre ou  Symphony n° 8 (1948) : 5. I Allegro con moto. 6. II Élégie pour orchestre. À Franz André, Lento. 7. III Scherzo, Molto vivace, Subito lento, Tempo 1, Lento. 8. IV Final, Andante sostenuto, Allegro deciso.

 

 

Jean-Marc Warszawski
13 janvier 2010
Actualisation 6 janvier 2016 .

© Musicologie.org 2018.

À propos - contact | S'abonner au bulletin Biographies de musiciens Encyclopédie musicaleArticles et études | La petite bibliothèque | Analyses musicales | Nouveaux livres | Nouveaux disques | Agenda | Flux RSS | Petites annonces | Téléchargements | Presse internationale | Colloques & conférences | Universités françaises | Collaborations éditoriales | Soutenir musicologie.org.

Musicologie.org, 56 rue de la Fédération, 93100 Montreuil ☎ 06 06 61 73 41

ISNN 2269-9910

Lundi 1 Octobre, 2018