Actualité . Biographies . Encyclopédie . Études . Documents . Livres . Cédés . Annonces . Agenda
Abonnement au bulletin . Analyses musicales . Recherche + annuaire . Contacts . Soutenir 

A   B   C   D   E   F   G   H   I   J   K   L   M   N   O   P     R   S   T   U   V   W   X   Y   Z

Scarlatti Alessandro
1660-1725

Biographie, catalogue des œuvres, bibliographie, discographie.

Né à Palerme le 2 mai 1660 ; mort à Naples le 24 octobre 1725.

Il est le second fils du ténor Pietro Scarlata et d'Eleonora Amato, la sœur de Vinenzo Amato (1629-1670), prêtre et musicien renommé, maître de chapelle de la cathédrale de Palerme. Sa mort en 1670, et la famine qui sévit en 1672 poussent la famille à quitter Palerme. La mère arrive à Rome avec quelques-uns de ses enfants en juin 1672.

Le fait que Scarlatti aurait étudié avec Carissimi n'a aucun fondement. Carissimi meurt d'ailleurs en 1674. On ne sait en fait rien de ses études musicales, commencées à Palerme.

Scarlatti se marie le 12 avril 1678 avec Antonia Maria Vittoria Anzaloni. Ils auront neuf enfants, dont Domenico. Scarlatti jouit de bonnes protections, il est intégré dans un réseau influent, comme le montre la qualité des parrains de ses enfants, par exemple Filippo Bernini, fils du célèbre architecte, parrain du premier enfant des Scarlatti, baptisé le 11 janvier 1679 à San Andrea delle Fratte. Il reçoit des commandes de la haute société aristocratique et ecclésiastique.

Le 16 décembre 1678, il est nommé maître de chapelle à San Giacomo degli Incurabili de Rome.

Le 5 février 1679, il crée au Teatro Capranica de Rome, sur un livret du père Domenico Filippo Contini, Gli Equivoci nel semblante, ovvero l'Errore innocente (Les Malentendus des apparences ou l'Erreur innocente), son premier opéra, qui obtient un grand succès.

Il est remarqué par la Reine Christine de Suède, dont il devient le maître de chapelle. Il compose dans le cadre de cet emploi l'Onestà negli amori (L'Honnêteté dans l'amour), créé au palais Bernini le 6 février 1680.

Parallèlement, il est de 1679 à 1682, maître de chapelle à l'Oratorio San Marcello.

En novembre 1682, il quitte sa charge à San Giacomo degli Incurabili, au profit de celle de maître de chapelle à San Girolamo della Carità.

Alessandro Scarlatti, Toccata pour le clavecin en sol mineur, Charles Sherman (clavecin).

En 1684, son Pompeo, créé le 25 janvier 1683 au Teatro Colonna de Rome, est donné au teatro San Bartolomeo de Naples.

Le 4 juillet 1684, il est maître de la chapelle royale à Naples en succession à Pietro Andrea Ziani décédé le 12 février de la même année. Il occupe ce poste jusqu'en décembre 1702. Il compose pendant ce temps 35 opéras et de très nombreuses œuvres de commande.

Jusqu'en 1705, il séjourne souvent à Florence avec son fils Domenico où il espère entrer au service du grand-duc Ferdinand III de Médicis. Ses démarches sont infructueuses, pour lui comme pour son fils. Mais il continue à composer des opéras pour théâtre de Pratolino à Florence, édifié par Ferdinand III en 1697.

Alessandro Scarlatti, Concerto grosso no 1, pour deux violons, cordes et basse continue, en fa mineur, 1. Grave 2. Allegro 3. Largo 4. Allemande, Europa Galante, sous la direction de Fabio Biondi

De retour à Rome, il est élu le 26 avril 1706 à l'Académie Arcadia. Il séjourne à Venise de septembre 1706 à avril 1707, année où il est nommé vice-maître de chapelle à San Maria Maggiore à Rome. Il fait un court séjour à Urbino, puis de nouveau à Rome, il est engagé comme maître de chapelle du cardinal Pietro Ottoboni (1667-1740).

En 1708 il est titulaire de la charge de maître de chapelle de San Maria Maggiore. La même année, il est à nouveau maître de chapelle du vice-roi de Naples, passée sous domination autrichienne.

En 1715 il est nommé chevalier par le pape.

En 1717 il est de nouveau à Rome, puis s'établit définitivement à Naples dans les années 1721-1722.

Il laisse de nombreuses compositions, dont 65 opéras.

Stabat Mater, pour soprano, alto, cordes et basse continue, Concerto Italiano, Gemma Bertagnolli (soprano), Sara Mingardo (contralto), Rinaldo Alessandrini (direction)

1. Stabat Mater dolorosa
2. Cujus animam gementen
3. O quam tristis
4. Quae moerebat et dolebat
5. Quis est homo
6. Quis non posset contristari
7. Pro peccatis suae gentis
8. Vidit suum dulcem natum
9. Pia mater
10. Sancta Mate
11. Fac ut ardeat cor meum
12. Tui nati vulnerati
13. Juxta crucem
14. Virgo viginum praeclara
15. Fac ut portem Christi mortem
16. Inflammatus et accensus
17. Fac me cruce custodiri
18. Quando corpus morietur

La partition

Catalogue des œuvres

Les opéras

Œuvres vocales

Œuvres pour clavier

Musique instrumentale

Bibliographie

Salve Regina, extrait du manuscrit Mus. 652,
München, Bayerische Stattsbibliothek.

Discographie

08/00
Alessandro Scarlatti
La Giuditta
Céline Ricci — Adriana Fernandez — Martin Oro Mario Cecchetti — Bruno Rostand
Le Parlement de Musique
Martin Gester, dir
Enregistré en Octobre 2004 à Ambronay
Ambronay Éditions 2006, AMY 003

1. Sinfonia —  2. Trombe guerriere  — 3. Son gli sdegni — 4. La speranza — 5. Quel nume clemente — 6. Ma sò ben — 7. Sinfonia bellica & "lampi et tuoni" — 8. Oloferne + Vincerai — 9. No, non dirai — 10. Della Patria — 11. Se di gigli — 12. Vanne pur — 13. Son lieto — 14. Del tirnno il teschio — 15. Se la gioja non m'uccide — 16. Mia sperenza — 17. La tua destra — 18. Traditor — 19. Addio, cara libertà — 20. Sento, che questo cuore — 21. Sù, che tardi ? — 22. Alle Parme — 23. Combattua navicella + Tanto verace fè + Superata la costanza — 24. Opera sol di quel Dio

01 / 139
Alessandro Scarlatti
Il Dolore di Maria Vergine
Rosita Frisani, Maria - Anna Chierichetti, San Giovanni - Gianluca Belfiori Doro, Nicodemo - Mario Cecchetti, Onia
Alessandro Stradella Consort
Cond. Estevan Velardi dir.

Enregistré les 25 / 29 juillet 2001 à Sori (Gêne), Oratoire de S. Erasmo
Disques Bongiovanni, Bologna 2002 [2 volumes] 

02 / 139
Alessandro Scarlatti
Il primo omicido
Oratorio a 6 voci, 1707
Bernarda Fink, alto : Caino - Graciela Oddone, soprano, Abel - Dorothea Röschmann, soprano : Eva - Richard Croft, ténor : Adamo - Antonio Abete, basss : Voce di Lucifero
Akademie für Alte Musik Berlin
René Jacobs, contre ténor, dir.
Enregistré en septembre 1997 à Berlin
Harmonia Mundi
HMC901649-50 [2 volumes] 

03 / 139
Alessandro Scarlatti
Motets
Gérard Lesné, alto
Véronique Gens, soprano
Il seminario Musicale

Virgin Veritas
5 45103, 1994

01-06. Infirmata vulnerata - 07-12. De tenebroso lacu - 13-18. Salve Regina - 19-22. Totus amore languens 

04 / 139
Alessandro Scarlatti
Lamentazioni per la Settimana Santa
Noémie Rime, soprano - Martina Arkkola, soprano
Le Parlement de musique
Martin Gesner, dir.
Enregistré les 1-3 ocrobre 1992 à Perrouges
Opus 111, OPS 30-66 

01-07. Prima lettione del Mercordi Sancto - 08-13. Seconda lettione del Mercordi Sancto - 14-18. Lectio Prima Feria IVa Majoris Hebdomadae - 20-24. Lectio 2 Feria IVa in Parasceve.

05 / 139
Alessandro Scarlatti
Cain overo Il primo omicidio
Concerto Italiano
Rinaldo Alessandrini;, dir. :  Caino, Gloria Banditelli (alto) - Abel, Cristina Miatello (soprano) - Eva, Marinella Pennicchi (soprano) - Adamo, Giampaolo Fagotto (ténor) - VOce di Dio, Claudio Cavina (alto) - Voce di Lucifero, Roberto Abbondanza (basse)
Erope Galante
Fabio Biondi, dir.
Enregistré en septembre 1992 à l'abbaye de Valloires en Picardie.
Opus 111, OPS 30 - 75/76 (2 volumes) 

06 / 139
 Alessandro & Domenico Scarlatti
Concerti & Sinfonie
Europa Galante
Fabio Biondi, dir.
Enregistré à Parme, à labbaye Saint-Jean l'Évangéliste les 5-9 juillet 2001
Virgin / Veritas5 45495 2 6
01-04. Alessandro Scarlatti, Sinfonia avanti la Serenata "Clori, dorino e Amore" - 05-07. Domenico Scarlatti, Sinfonia in C major - Alessandro Scarlatti, Sei Concerti in sette parti : 08-11. Concerto grosso n° 1 in F minor ; 12-14, Concerto grosso n° 2 in C minor ; 15-19, Concerto grosso en F minor ; 20-22, concerto grosso n° 4 in G minor ; 23-26, Concerto grosso n° 5 in D minor ; 27-30, concerto grosso n° 6 in E major - Domenico Scarlatti : 31-33, Sonfonia a 3 in G major ; 34-35, Sinfonia in A minor - Alessandro Scarlatti : 36-40, Sonata (Concerto IX) in A minor

07 / 139
Alessandro Scarlatti
Humanità e Lucifero (oratorio 1704)
Arcangello Corelli
Sonates op. 4 n° 1 et op. 3 n° 3
Europa Galante
Fabio Biondi, dir.
OPUS 111, OPS 230-129 (1995)

01-15, Pr ima Parte - 16-19, Arcangelo Corelli, Sonata in do maggiore op. 4 n° 1 - 20-21 Seconda parte - 25-34, Arcangelo Corelli, Sonata in si bemolle maggiore op. 3 n° 3

 

Jean-Marc Warszawski
2006
Révision 6-7 septembre 2011
Révision, 23 octobre 2017

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact

S'abonner au Bulletin

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org

Mercredi 25 Octobre, 2017