rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Méhul

Etienne Nicolas

1763-1817

 

 

 

Né à Givet, le 22 juin 1763, mort à Paris le 18 octobre 1817.

Son père, Jean-François, est maître d'hôtel du comte de Montmorency, puis à la mort de ce dernier, il est négociant en vins.

Méhul prend ses premières leçons de musique avec un organiste de Givet, et à l'âge de dix ans, il devient l'organiste du couvent Franciscain des Recollectines de Givet.

En 1775, il prend occasionnellement des leçons, y compris de composition, avec un moine, Wilhelm Hanser, à l'abbaye de Laval-Dieu, près de Givet, en 1778, il est son suppléant à l'orgue de l'abbaye.

Le couvent des recollectines à Givet aujourd'hui

Chapelle de l'ancienne abbaye de Laval-Dieu, aujourd'hui

En 1779, âgé de seize ans, doté d'une bourse par un mécène, il gagne Paris, avec une lettre de recommandation pour Gluck.

Il étudie auprès du claveciniste Jean-Frédéric Edelmann, qui sera administrateur du Bas-Rhin pendant la Révolution, avant d'être guillotiné

En 1782, une ode sacrée de sa compositon, sur un texte de Jean-Baptiste Rousseau est donnée au Concert spirituel.

En 1783, il publie un livre de trois sonates pour le pianoforte.

En 1786, il est admis en franc-maçonnerie, à la loge Olympique de la Parfaite Estime.

En 1788, il publie un second recueil de sonates pour le pianoforte (numéroté opus 2)

Le 4 septembre 1790, il crée son premier opéra, sur un livret de François-Benoît Hoffman, Euphrosine, ou Le tyran corrigé, qui est un grand succès

Cora, opéra créé le 4 février 1791 est un échec, en mars 1792, Adrien est censuré par la municipalité de Paris, mais Stratonice, créée Salle Favart, le 3 mai 1792 et Mélidore et Phrosine, le 6 mai 1794, sont des succès.

En 1794, il compose la musique du Chant du départ, sur un poème d'André Chénier.

En 1795, il est nommé à Institut de France en 1795, avec Gossec et Grétry. La même année, il devient l'un des cinq inspecteurs du tout nouveau Conservatoire de musique, où il enseigne (Louis-Joseph-Ferdinand Herold est l'un de ses élèves).

En 1797, il crée son opéra, Le Jeune Henri, célèbre pour son ouverture, « La chasse du jeune Henri ».

En 1799, il crée l'opéra, Ariodant, dans lequel il emploie le Leitmotiv.

En 1804, il est promu dans l'ordre de la Légion d'honneur.

En 1806, il crée l'opéra les Deux Aveugles de Tolède, et en 1807, Joseph. La même année, il obtient le second Prix de Rome, avec la Cantate Ariane à Naxos.

Il quitte des fonctions eu Conservatoire en 1816, se retire à Hyères. Il meut de la tuberculose le 18 octobre 1817.

Les opéras et leur création

  • Euphrosyne ou Le Tyran corrigé, 4. septembre 1790, Comédie Italienne de Paris
  • Stratonice, 3 mai 1792, Comédie Italienne de Paris
  • Adrien, 4 juin 1799, Opéra de Paris
  • Ariodant, 11 octobre 1799, Opéra-Comique de Paris
  • Irato ou L'Emporté, 18 février 1801, Opéra Comique de Paris
  • Une Folie, 5 avril 1802, Opéra-Comique deParis
  • Le trésor supposé ou Le danger d'écouter aux portes, 29 juillet 1802, Opéra-Comique de Paris
  • Joanna, 23 novembre 1802 Opéra-Comique de Paris
  • Héléna, 1er mars 1803, Opéra-Comique de Paris
  • Les deux Aveugles de Tolède, 28 janvier 1806, Opéra-Comique de Paris
  • Gabrielle d'Estrées ou Les Amours d'Henri IV, 25 juin 1806, Opéra-Comique de Paris
  • Joseph, 17 février 1807, Opéra-Comique de Paris
  • La Journée aux aventures, 16 novembre 1816, Opéra-Comique de Paris

Bibliographie

  • L'Infortunée Lyonnaise, texte de Louis-François Jauffret (1770-1850), musique de Méhul
  • Baker Theodore & Slonimsky Nicolas. Dans « Baker's Biographical Dictionary of Musicians »,  Simon & Schuster, March 1992
  • Bartlet Mary Elizabeth Caroline (*1948), Etienne-Nicolas Méhul and opera : source and archival studies of lyric theatre during the French revolution, Consulate and Empire. É tudes sur l'opéra français du XIXe siècle (4), Heilbronn, L. Galland, Cop. 1999 [2 vol., xxviii-912 p.,]
  • —, Mehul et Bonaparte. S.l. (M.E.C. Bartlet) 1995 [27 p., 30 cm, tiré à part sans références]
  • Blume Friedrich, Classic and Romantic Music; A Comprehensive Survey, W. W. Norton & Company, November 1970
  • De Place Adélaïde, Méhul Étienne-Nicolas. Éditions Bleu Nuit, Paris 2005 [176 p.]
  • Institut royal de France [...] Funérailles de M. Méhul, le 20 octobre 1817 [...]. Paris, Impr. de F. Didot s.d. [4 °, discours de Quatremère de Quincy, cote BnF, LN27- 13935 ]
  • Kennedy Michael, The Oxford Dictionary of Music, Oxford University Press, 2nd Edition, 1997
  • Massenet & Thomas Ambroise, Institut de France. Académie des beaux-arts. Discours prononcés à l'occasion de la cérémonie d'inauguration de la statue de Méhul, à Givet, le... 2 octobre 1892. Paris, Firmin-Didot 1892 [4°, cote BnF 4- LN27- 41214]
  • Nécrologie. Notice sur M. Méhul. Sl. , sd. [signé A. V. A., 8 °., cote BnF LN27-13936]
  • Notice. Givet, Impr. de de Lacourt sd. [8 °, sur Méhul, cote BnF 8- LN27- 21559]
  • Pougin Arthur, Méhul, sa vie, son génie, son caractère, par Arthur Pougin. Avec un portrait de Méhul, d'après le pastel de Ducreux. Paris, Fischbacher 1889
  • Rosen Charles, The Classical Style : Haydn, Mozart, Beethoven, W. W. Norton & Company, March 1997, ISBN: 0393040208 [trad. française]
  • Sadie Stanley (éd), The New Grove Dictionary of Music and Musicians, St. Martins Press, September 1995, ISBN: 1561591742
  • Thiéry Maurice, Notice sur Méhul, suivie d'une poésie de P. Nagour. Paris, E. Lechevalier 1892 [16°]
  • Vieillard P.-A, Souvenirs du théâtre. Méhul, sa vie et ses oeuvres. Paris, Ledoyen 1859 [12°]

Discographie

Étienne Nicolas Méhul
Symphonies n° 1 et 2
Rhenish Philharmonic Orchestra
Jorge Rotter, dir.
Marco Polo, 8.223139
Naxos 8.555402
Symphonie n° 1 en sol mineur :   01. Allegro ;   02. Andante ;   03. Menuetto ;   04. Finale : Allegro agitato. Symphonie n° 2 en ré majeur : 05. Adagio - Allegro ; 06. Andante ; 07. Menuetto. Allegro ; 08. Finale. Allegro vivace 

 

Méhul, Vainement Pharaon, extrait de « Joseph en Egypte ».
Roberto Alagna, Orchestre de Paris,
sous la direction de Michel Plasson 

 

Ouverture de « La Chasse du jeune Henri »
Hot Springs Music Festival Chamber Orchestra,
dirigé par Richard Rosenberg

 

 Jean-Marc Warszawski
Remise en page 16 mars 2010

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mardi 16 Août, 2016 15:43