rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Martin Frank

1890-1974

 

Né le 15 septembre 1890 à Genève, mort le 21 novembre 1974 à Naarden (Pays-Bas.)

Frank Martin est né dans un milieu religieux et de vieille tradition genevoise.

Tout d'abord orienté vers des études scientifiques (sciences naturelles et mathématiques), il décide en 1910 de se consacrer à la musique.

Il prend des cours d'harmonie, de composition et d'orchestration auprès de Joseph Lauber (1864-1952), un compositeur genevois, qui fut aussi organiste au Locle, professeur à Zurich en 1901, et chef d'orchestre au Grand Théâtre de Genève.

En 1915 il rencontre Ansermet qui dirigera la création de sa première oeuvre d'envergure, Les Dithyrambes, pour choeur et orchestre en 1918.

Il séjourne dans diverse villes  (Paris, Rome, Zurich, Genève), puis s'inscrit comme étudiant à l'Institut Jaques-Dalcroze à Genève.

En 1926 il fonde avec des amis la Société de Musique de chambre de Genève dont il est le pianiste et claveciniste jusqu'en 1938.

Dde 1928 à 1939, il enseigne l'improvisation et le rythme à l'Institut Jaques-Dalcroze, tout en assurant parallèlement des cours au Technicum Moderne (directeur à partir de 1933), et au Conservatoire de Genève.

En 1938, il reçoit une commande et écrit le Vin Herbé,  un madrigal pour choeur à douze voix, sur une adaptation du Tristan par Joseph Bédier. Cette oeuvre, créée en 1942, dont la technique compositionnelle sera décrite comme « dodécaphonique tonale ou harmonique » attire l'attention internationale sur le compositeur.

De 1942 à 1946, il préside l'association des musiciens suisses.

En 1946, il s'installe en Hollande, à Naarden, non loin d'Amsterdam.

Il est élevé au grade de Docteur Honoris Causa de l'Université de Genève en 1949.

De 1950 à 1957, il enseigne la composition à la Hochschule für Musik de Cologne.

chargement de la vidéo

Franck Martin, Agnus Dei de la messe pour doule chœur. The Sixteen, sous la direction de Harry Christophers.

Bibliographie

Tout sur le compositeur sur le site de la Société Frank Martin :
http://www.frankmartin.org/francais.html

Martin Franck, Écrits sur la rythmique et pour les rythmiciens : les pédagogues, les musiciens. Institut Jaques-Dalcroze, Éditions Papillon, Genève : 1995 [90 p.]

Martin Franck & Piguet Jean Claude, Entretiens sur la musique. Éditions de la Baconnière, Neufchâtel 1967 [134 p. ]

Discographie

Franck Martin, Requiem pour quatuor vocal solo, pour chœur mixte, orchestre et grand orgue. Orchestre de la suisse Romande, sous le direction de Frank Martin. André Luy, orgue ; Elisabeth Speiser, soprano
; Ria Bollen, alto ; Eric Tappy, ténor ; Peter Lagger, bassse ; Groupe Vocal Ars Laeta. Enregistrement public à Lausanne, lors de la création, 1974, Jecklin-Disco, JD 631-2

Franck Martin, Die Weise von Liebe und Tod des Cornets Christoph Rilke (Le cornette). Jard van Nes (mezzo soprano). Nieuw Sinfonietta Amsterdam, sous la direction de Reinbert de Leeuw.
PHILIPS, CD 442 535-2

 

 

Franck Martin,  Messe pour double choeur ; Cantate pour le 1er août ; Chansons (1944) ; Songs of Ariel ; Chansons (1931). Collins Classics 14672 
Chansons (1944) : :Janeton, Petite église, Si Charlotte avait voulu. Songs of Ariel  : Come unto these yellow sands ; Full fathom five ; Before you can say ; "You are three men of sin ; Where the bee sucks. Chansons (1931) : Sonnet ; Le Coucou ; Ode ; Le Petit Village ; Ode a la Musique. Messe pour double choeur : Kyrie eleison ; Gloria ; Credo ; Sanctus ; Benedictus ; Agnus Dei

Jean-Marc warszawski
Révision 21 mars 2010