musicologie

Biographies musicales

S'abonner au bulletin

 

 

 

Hérold

Louis-Joseph-Ferdinand

1791-1833

 

Né à Paris le 28 janvier 1791, mort à Paris le 19 janvier 1833.

Petit fils de Nicolas Hérold (vers 1721-avant 1790), instituteur et organiste à Seltz et fils de François-Joseph (1755-1802), pianiste et compositeur.

Il reçoit ses premières leçons de musique de son père et de son parrain Louis Adam. À sept ans, il joue le piano et compose de petites pièces.

Il est scolarisé dans l'institution Hix et sous la direction de l'abbé Géoffrey il se montre un brillant élève en latin, grec et français. Il suit des cours de solfège avec Fétis. Sur les conseils de Grétry, il pousse ses études musicales parallèlement à ses humanités.

Le 6 octobre 1808, il entre dans la classe d'Adam au Conservatoire de Paris. Il obtient des accessits en 1808 et 1809 et un premier prix de piano en 1810 avec une sonate de sa composition. Il est également élève de Kreutzer et suit les cours d'harmonie de Catel. En avril 1811 il entre dans le classe de composition de Méhul et obtient le premier grand prix de Rome en 1812.

Il gagne la Villa Médicis Rome le 18 novembre 1812. Au printemps 1813 il compose une symphonie et l'Hymne de la transfiguration. Mais le climat romain ne lui convenant pas, il gagne Naples où il fait le connaissance de  Paisiello, de Zingarelli. Murat qui règne lui offre un revenu de 5000 livres pour la formation musicale de ses enfants.

En 1815, il entreprend un voyage à Venise via Rome, mais fuit la ville suite à des troubles politiques. Il gagne, avec de grandes difficultés l'Autriche à pied. Il arrive à Vienne le 30 mai, il obtient du prince Metternich des revenus pour trois mois qu'il emploie à fréquenter les théâtres. Il quitte Vienne le 22 juillet, et toujours à pied, gagne Munich, le Suisse, puis la France.

Ouverture de Zempa
London Symphony Orchestra
sous la direction de Richard Bonynge

Il obtient aussitôt un poste de claveciniste au Théâtre Italien. En 1816, il collabore avec Boieldieu à une pièce commémorant une victoire du duc d'Angoulême. En 1817 il obtient ses premiers succès avec ses opéras comiques. Il est accompagnateur en 1821 et chef des choeurs du Théâtre Italien en 1824 et chef-remplaçant à l'Opéra de Paris en 1727. Il meurt de la tuberculose à 42 ans.

Il laisse 3 opéras et 27 opéras-comiques dont Zampa ou la Fiancée de marbre (1831) et le Pré-aux-clercs (1832), qui connurent un succès retentissant ; des ballets, des airs, des hymnes, des symphonies, des ouvertures, des concertos pour piano et orchestre.

Page de titre pour Les Troqueurs, Paris o. J. (1819)

-- --

Catalogue des oeuvres

Partitions numérisées dans l'ISMLP

  • 1807, Ouverture en ré majeur pour orchestre
  • 1807-1816,  romances et chansonnette, numérotées en vus d'une édition (manuscrits, Bibliothèque Nationale de France) : n° 1, Loin de toi ma Félicie (1807) ; n° 2, J'aime la folie (1807) ; n° 2 bis, La Gaîté nous abandonne (1808) ; n° 3, Belles, cessez, ah ! soupirez plus (1808) ; n° 4, O lit charmant où ma Mirthée (1808) ; n° 5, La Belle Alcimadure allait un jour chantant (1808) ; n° 6, Puisque, éloigné (1808) ; n° 7, Des bergers de notre village ; n° 9, Quand j'entends un homme (1808) ; n° 12, Couplet : Ami sensible, tendre père (1809) ; n° 13, Pour Zéphirine il faut chanter (1811) ; n° 14, Adile a su toucher mon coeur (1811) ; n° 15, Lorsque Vénus donna le jour aux Grâces (1811) ; n° 16, Je pense à lui (1811) ; n° 17, Rose si vermeille et si belle (1813 Rome) ; n° 19, Un jour l'Amour éloigné de sa mère (1813 Rome) ; n° 20, romance : Est-cela ce bocage (mars 1816) ; n° 21, romance ; Autrefois dans mon village (mars 1816) ;
  • 1810 - 1823 (?), Rondos pour piano publiés chez différents éditeurs ( Janet, Lemoine, Erard et autres) : Rondo op. 10 ; Rondo sur des airs de La Clochette op. 13 ; Me voilà !, Rondo, op. 14 ; Rondo montagnard op. 16 (1818) ; Rondo à 4 mains op. 17 ; Les Papillons, Rondo, op. 18 ; Rondo op. 20 ; Rondo op. 21 ; Il vero pulcinello, variations et Rondo, op. 27 ; Andante et rondo tiré de La Semiramide (Rossini) op. 29 ; Rondo op. 31 ; Rondo-valse op. 34 ; Rondo-Bacchanale op. 36 ; Rondo brillant op. 37, 1823 ; Rondo brillant op. 40 ; Rondo militaire brillant sur Ah ! quel plaisir d'être soldat (Boieldieu), op. 41 ; Rondo élégant op. 42 ; Rondo op. 44 ; Rondo op. 47 ; Rondo op. 53 ; Rondo brillant sur les motifs du ballet de La Belle au bois dormant op. 54 (o. J.) ; Rondo op. 55 ; 3 Rondeaux caractértstiques, n° 1, à l'Espagnole, n° 2, à l'Anglaise, n° 3, à l'Italienne, op. 57 ; Rondo romantique en ré majeur.
  • 1810, Duo pour piano et cor ou violoncelle ou alto op. posthume (décembre 1810)
  • 1810, Premier concerto pour piano et orchestre op. 25 (octobre 1810), o. J., H. Lemoine
  • 1810-1817, Sonates pour piano : Sonate de concours pour le Prix de piano op. 1 dédiée à Louis Adam (1810) ; 3 sonates en ré majeur, Si bémol majeur, La majeur (septembre 1811) ; 2 sonates en mi majeur et do mineur op. 5 ; Sonante op. 9 (vers 1817; dédiée à Mme Bigot) ; Sonatine (seulement le Rondo) op. 16 ;
  • 1811 (?), Fantaisie op. 2  pour piano
  • 1811, Alcyone : Ombre en pleurs, scène lyrique (décembre 1811)
  • 1811, Second concerto pour piano et orchestre op. 26 (octobre 1811), ebda. o. J.
  • 1811, 2 sonates pour piano et violon op. posthume
  • 1811, Alcione : Ai-je bien entendu, aria con recitativo pour soprano et orchestre (janvier 1811)
  • 1811, Ariane, scène lyrique pour soprano et orchetsetr (octobre 1811)
  • 1811, Hercule mourant, scène lyrique pour basse et orchestre (novembre 1811)
  • 1811, Una Donna a quindici anni, aria (novembre 1811)
  • 1812, La Duchesse de la Vallière ou Mlle de Lavallière, texte de L'Oeillard d'Avrigny, Scène pour déchant et orchestre (concours du prix de Rome)
  • 1813, Troisième concerto pour piano et orchestre(février 1813, Rome)
  • 1813, 1ère Symphonie à grand orchestre en do majeur (avril 1813 Rom)
  • 1813, Canzonetta, scène italienne, créée à Naples en 1813
  • 1813, Che fac posso, aria con recitativo pour déchant et orchestre (créé à Rome en juillet 1813)
  • 1813, Hymne de la Transfiguration sur un texte latin, pour soprano, alto, ténor et basse et orchestre, créé à Rome en juin 1813
  • 1813, Ouverture en ré majeur pour orchestre
  • 1813, Quatrième concerto pour piano et orchestre (août  1813, Rome), 1887, A. O'Kelly, et 1888, Legouix
  • 1813, Son' sola, aria con recitativo pour déchant et orchestre (créé à Naples le 25 décembre 1813)
  • 1814, 2 Valses pour piano, alto et violoncelle Va. et Vc. (1814 Rom)
  • 1814, 2ème Symphonie à grand orchestre en ré majeur (Mai 1814 Napel)
  • 1814, Al bosco cacciator, Duettino pour 2 soprano et piano (créé en septembre 1814 à Naples)
  • 1814, Altrove sacro dover mi chiami, aria con recitativo pour déchant et orchestre (créé à Naples en février 1814)
  • 1814, Petit Trio : Félicité que tous les coeurs désirent, pour soprano, ténor et basse (créé à Naples en 1814)
  • 1814, Scena ed aria con cori, coro di Baccanti à 4 vois masculines (créé en juin 1814 à Naples)
  • 1814, Trois Quatuors pour cordes op. posthume
  • 1815, Aria : De' miseri mortali,  pour basse et orchestre (décembre 1815)
  • 1815, Ecuba, scena con coro pour soprano solo et 2 choeurs soprano (créé à Naples en janvier 1815)
  • 1815, La gioventù di Enrico quinto, opéra en 2 actes sur un livret d'Hérold, traduit par Landriani d'après la comédie de A. Duval, La Jeunesse de Henri V, créé le 5 janvier 1815 au Teatro del Fondo), Text (anon.) Neapel 1815, o. J. O'Kelly
  • 1815, Recitativo con Aria : Dunque cosi di lieti, pour basse et orchestre (octobre 1815)
  • 1816, Cantique pour la fête du roi, texte de Periès,  pour solistes et chœur à 5 voix (août  1816)
  • 1816, Charles de France ou Amour et gloire, opéra comique en 2 actes, livret de Rancé, E. Théaulon de Lambert et Dartois (1er cte de Boieldieu), créé le 18 juin 1816 au Théâtre Feydeau de Paris
  • 1817, Les Rosières, opéra comique en 3 actes, livret d'E. Théaulon, créé le 27 janvier 1817, Opéra-Comique de Paris
  • 1817, Caprice pour le pianoforte avec accompagnement de 2 violons, altos et basse ad lib.
  • 1817, Kaseim, opéra comique en 1 acte, livret d'A. Bursay, inachevé
  • 1817, La Princesse de Nevers, opéra comique
  • 1817, La Clochette ou Le Diable page, d'abord sous le titre La Lampe mystérieuse, opéra comique en 3 actes, livret d'E. Théaulon, créé le 18 octobre 1817, Opéra-Comique de Paris
  • 1818, Le Dernier jour de Missolonghi, drame héroïque en  3  acte, livret de J. G. Ozannaux, musique de scène avec partie chantées, créé le 10 avril 1828, au Théâtre de l'Odéon à Parois
  • 1818, Le Premier venu ou Six lieues de chemin, opéra comique en en 3 actes, livret de J. B. C. Vial et F. A. E. de Planard, créé le 28 septembre 1818, Opéra-Comique de Paris
  • 1818-1821 (?), 11 Fantaisies sur des thème d'opéras : Grande Fantaisie sur des thèmes de Rossini op. 21 (1821) ;   Zelmire (Rossini) op. 23 ; Moïse (Rossini) op. 24 (janvier 1818) ; La Donna del Lago (Rossini) op. 28 ; Le Freychütz (sic) ( C. M. von Weber) op. 32 ; Marie (L.-J.-F. Herold) op. 33 ; Le Comte Ory (Rossini) op. 38 ; sue différentes oeuvres : op. 39, 43, 45 et 49
  • 1819 ou 1820, Air de Ballet, pour Tarare de Salieri, créé en 1819 ou 1820, à l'Académie royale
  • 1819, Les Troqueurs, opéra comique en 1 acte, luvret d'Achille et Armand Dartois d'après Vadé, créé le 18 février 1819, Opéra Comique de Paris
  • 1819, L'Amour platonique, opéra comique en en 1 acte, livret d'A. Rousseau, mis en répétition le 16 décembre 1819 et retiré
  • 1820 (vers 1820), Variations pour piano : Variations sur un air italien op. 11 ; Variations op. 17 ; Variations très brillantes sur Au clair de la lune op. 19 (1820, de nombreuse rééditions) ; Malborough, varié pour le piano op. 30 ; Choeur des chasseurs du Freychütz, varié avec Introduction et Fantaisie op. 35.
  • 1820, L'Auteur mort et vivant, opéra comique en 1 acte, livret de Planard, créé le 18 décembre 1820, au Théâtre Feydeau à Paris
  • 1823, Lasthénie, opéra en 1 acte, livret de Chaillou, créé le 8 septembre 1823, Académie royale
  • 1823, Le Muletier, opéra comique en 1 acte, livret de P. de Kock d'après Lafontaine), créé le 12 mai 1823, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1824, Le Roi René ou La Provence au XVe siècle, opéra comique en  2 acte, livret de Ch. A. Sewrin et Belle, créé le 24 août  1824, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1825, Le Lapin blanc, opéra comique en 1  acte, livret d'A. H. J. Mélesville et P. Carmouche), créé le 21 mai 1825, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1826, Almédon ou le monde renversé, repris sous le titre Marie, opéra comique en 3  acte, livret de Planard, créé le 12 août  1826, à l'Opéra-Comique de Paris
  •  1827, Astolphe et Joconde ou Les Coureurs d'aventures, ballet-pantomime en 2 actes, chorégraphie d'Aumer, créé le 29 janvier 1827, à l'Académie royale de Paris
  • 1827, La Somnambule ou L'Arrivée d'un nouveau seigneur, ballett-pantomime en trois actes, argumenr d'E. Scribe, chorégraphie d'Aumer, créé le 19 septembre 1827 à l'Académie royale de Paris
  • 1828, La Fille mal gardée, ballet en 2 actes, argument de Dauberval révisé par d'Aumer), créé le 17 novembre 1828, à l'Académie royale de Paris
  • 1828, Lydie, ballet en 1 acte, chorégraphie d'Aumer), créé le 2 juillet 1828, à l'Académie royale de Paris
  • 1829, La Belle au bois dormant, ballett-pantomime en 4 actes, argument d'E. Scribe, chorégraphie d'Aumer), créé le 27 avril 1829, à l'Académie royale de Paris
  • 1829, L'Illusion, drame lyrique en 1  acte, livret de J. H. Vernoy de St-Georges et Ménissier, créé le 18 juillet 1829, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1830, La Noce de village, ballet-tableau en 1 acte, créé le 11 février 1830 au Palais des Tuileries de Paris et le 11 Mai 1830 à l' Opéra- Comique de Paris
  • 1830, L'Auberge d'Auray, opéra comique en 1  acte, livret de Moreau et d'Epagny, colaboration avec Carafa, créé le 11 mai 1830, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1830, Les Grandes Journées, texte d' A. Talabot, chant patriotique pour voix soliste et piano
  • 1831, Emmeline, opéra comique en 3  actes, livret de Planard, créé le 28 novembre 1829 à l'Opéra-Comique de Paris, daselbst), 1831, Janet & Cotelle
  • 1831, Gloire à notre France immortelle, texte de Victor Hugo), hymne funèbre pour pour soprano et piano ou harpe (créé le 27 juillet 1831, au Panthéon)
  • 1831, La Marquise de Brinvilliers, opéra comique, livret d'E. Scribe et F. H. J. Castil-Blaze, en collaboration avec Auber, Batton, Berton, Blangini, Boïeldieu, Carafa, Cherubini et Paër, créé le 31 octobre 1831 à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1831, Zampa ou La Fiancée de marbre, opéra comique en 3 actes, livret de Mélesville, créé le 3 mai 1831, à l'Opéra-Comique de Paris

Une scène de Zampa à Vienne, d'après une gravure colorée de 1830

Partition de Zempa.

  • 1832, La Médecine sans médecin, opéra comique en 1 acte, livret d'E.Scribe et Bayard, créé le 18 octobre 1832, Salle des Nouveautés à Paris
  • 1832, Le Pré-aux- Clercs, opéra comique en 3 actes, livret de Planard d'après Prosper Mérimée, créé le 15 décembre 1832, à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1833, Ludovic, opéra comique en 2 actes [achevé par Halévy], livret de Vernoy de St-Georges, créé le 16 Mai 1833 à l'Opéra-Comique de Paris
  • 1834, Vendôme en Espagne, opéra en 3 actes, livret de Mennechet et A. Empis, colaboration avec Auber, créé le 16 décembre 1823, Palais des Tuileries
  • 18916-1817, Corinne au Capitole, opéra comique en 1 acte, livret de Gosse, inachevé
  • s.d., Les Florentines, opéra comique, livret d'E. Théaulon, inachevé
  • sd. , Regrets des Braves !, texte de Lacroix, stances sur le mort du duc de Berry
  • sd., 3 Suites avec caprice op. 4, 6 et 7  pour piano
  • sd., Caprice sur des airs de la Clochette op. 12  pour piano
  • sd., Scène de ballet de La Belle au bois dormant op. 52  pour piano
  • sd., Caprice sur La Médecine sans médecin op. 58 pour piano
  • sd., Trio pour 2 bassons et cor
  • sd., 2 Fragments de ballets pour orchestre (manuscrit sans tyitre, Bibliothèque de Opéra de Paris et Bibliothèqie Nationale de France
  • sd., Air de ballet op. 50 pour piano
  • sd., Air varié pour basson avec accompagnement de 2 violons, alto, basse, 2 clarinettes et 2 cors
  • sd., Allegro bacchanale op. 51  pour piano
  • sd., Andante pour piano et violon (dsur le troisième concerto pur piano et orchstre)
  • sd., Grande Bacchanale de Spontini, Air pour piano avec accompagnement de violon, basse et tambour de basque ad. lib., op. 13
  • sd., La Promenade en mer, Fantaisie sur une barcarolle napolitaine op. 15  pour piano
  • sd., Le Chasseur des montagnes, romance, poème de Crevel de Charlemagne
  • sd., L'Ermite et la Bergerette, ballade sur un poème d'A. Béthourné
  • sd., Polonaise sur un thème des Voitures versées (Boieldieu) op. 20
  • sd., Quittons la danse, chansonnette sur un poème d'A. Béthourné

 Louis-Joseph-Ferdinand Herold, D'après une lithographie de Louis Dupré, avec une dédicace «à son ami» (Paris, BnF). 

Bibliographie

 

  • Bril France-Yvonne, Ferdinand Herold (1791-1833). Musik-Edition Lucie Galland, Weinsberg 2012.
  • Audéon Hervé, Ferdinand Harold, lettres d'Italies, suivies du journal et autres écrits. Musik-Edition Lucie Galland, Weinsberg 2008.
  • —, Louis-Joseph Ferdinand Herold. Dans « Musique, images, instruments. Revue française d'organologie et d'iconographie musicale : Le pianoforte en France 1780-1820 » (11), IRPMF, Paris 2009.
  • —, Le séjour de Ferdinand Herold (Rome et Naples 1812-1815) et des envois de musique à l'Institut. Dans « Romantisme, revue du ixie siècle : Le Prix de Rome » (153), 23011, p. 43-58.
  • ADAM A, E. H. Méhul, L. J. F. Hérold : Bibliographien. Kassel 1855
  • —, Souvenirs d’un musicien […] précédes de notes biographiques. M. Lévy, Paris 1857
  • AUBRYET X., Hérold, L’artiste. Dans «Galerie du XIXe siècle», 27 février 1859
  • BERLIOZ HECTOR, La musique et les musiciens. Calman-Lévy, Paris 1903, p. 131-141
  • BERTHELOT M., Ferdinand Hérold. Paris 1882
  • BETZWIESER T.,   Der Sänger und sein Lied : Timbres im genre troubadour : Timbre und Vaudeville. Dans «zur Geschichte und Problematik einer populären Gattung im 17. und 18. Jahrhundert». Bad Homburg 1996 (Hildesheim, 1999) p. 344–78
  • —, Spechen und Singen: Ästhetik und Erscheinungsformen der Dialogoper. Berlin 1999
  • BRIL FRANCE-YVONNE, Ferdinand Herold ou la raison ingénieuse. Dans P; Prévost, « Le théâtre lyrique en France au XIXe siècle», Metz 1995, p. 81–106
  • CHAULIEU C., Hérold. Dans « Le pianiste » (13) 1835, p. 99–101 ; (14), p.107–111 ; (15), p.115–116.
  • — , Hérold. Dans «Magasin pittoresque», Paris 1873
  • CLÉMENT F., Les grands musiciens. Hachette, Paris 1903, p. 165-175
  • Die Opéra comique und ihr Einfluss auf das europäische Musiktheater im 19. Jahrhundert. Frankfurt 1994
  • DUHAMEL R., Ferdinand Herold. Dans «Revue musicale» (140) 1933, p. 279–290
  • DUTREILH P., Lettre à Charles Maurice. Dans «Courrier des Théâtres», Paris 19 janvier 1833
  • FAURE MICHEL,   Opera historique et problematique sociale en France, du premier au second Empire. Paris, Aux amateurs de livres 1988
  • FAVRE G., La musique française de piano avant 1830. Paris 1952
  • —, La musique française de piano entre 1810 et 1830 : l’oeuvre d’Hérold et de Boëly. Dans «Revue musicale» (209) 1949, p. 59–72
  • FÉTIS E.-J., Notice nécrologique sur Herold. Dans «Revue musicale» (13) 1833 p. 2-5
  • —, Funérailles (L.-J.-F. Herold). Dans «Revue musicale» (12) 1832, p. 409-411
  • —, J. Herold (L.-J.-F.). Dans «Revue et Gazette musicale» (30) 1863, p 219 et 268
  • FOUQUÉ O., Histoire du Théâtre Ventadour, 1829-1879. Dans «Revue et Gazette musicales» (46) 1879, p. 337 et 418 ; (47) 1880, p. 121 et 417 [Paris 1881]
  • GUEST I., The Romantic Ballet in Paris. London 1966
  • HÉROLD L.-J.-F., Lettre à son ami Chaulieu (21 octobre 1814 Naples). Dans «Le Ménestrel» (45) 1879, p. 84
  • —, différentes lettres. Dans J. Tiersot, «Lettres à des Musiciens écrites en français» Turin 1924-1936
  • —, Lettre à d'Epagny vers le 6 novembre (1829 ?). Dans M. Pincherle, «Musiciens peints par eux-mêmes», Paris 1939, p. 131
  • HÉROLD E., Soirée commémorative donnée au Grand-Théâtre de Bordeaux le 28 janvier 1877. Bordeaux 1877
  • —, Souvenirs inédits de Ferdinand Hérold. Dans ««Bulletin français de la Société Internationale de Musique»» (7) ,1910, p. 100–111 ; 156–70
  • HIBBERD SARAH,  Magnetism, muteness, magic : Spectacle and the Parisian lyric stage c. 1830 (thèse). University of Southampton, 1998 [iv-217 p. ; ill. ; mus. ; bib. ; catalogue des oeuvres]
  • JOUVIN BENOÎT JEAN-BAPTISTE, (L.-J.-F.) Hérold, sa vie et ses oeuvres. Dans « Le Ménestrel » (33) 1866, p. 217-402 ; (34) 1867, p. 1-251 [réunis et tiré à part, Heugel, Paris 1868]
  • LANCHBERY J., The Scores of La fille mal gardée. Dans «Theatre ReSuper Musicalis Weboru (SMW)» (3) 1961, p. 32–42 ; 121–34 ; 191–204
  • Lettres autographes et documents : archives de la famille Hérold. Catalogue de vente de la salle Drouot, 12 juin 1991
  • LUCAS E., Les Concertos classiques en France. Sandoz & Fischbaker, Paris 1876
  • MÉREAUX A., Hérold. Dans «Variétés littéraires et musicales» Calman-Lévy, Paris 1878
  • MONGRÉDIEN JEAN, La musique en France des Lumières au Romantisme (1789–1830). Paris 1986
  • MORLEY A., Journal of a London Playger [...]. Routledge 1866
  • NERVAL G. DE, Reprise de Marie. Dans « La Presse», 1 septembre 1854 [reproduit dans Gérard de Nerva, «oeuvres complètes», Paris 1989, (1) p. 1010–1013
  • PFOHL F., Mein Theater- Album. Weber; Leipzig, sd.
  • PLACE A. DE, Le piano-forte à Paris entre 1760 et 1822. Paris 1986
  • POUGIN A, La Jeunesse d'Hérold. Dans « Revue et Gazette musicales » (47) 1880, p. 138-321
  • —, Hérold, biographie critique illustrée. «Les Musiciens Célèbres», Henri Laurens, Paris 1906, H. Laurens
  • SACCHIERO VALERIANO,  Souvenirs-Phantasien von Carl Czerny uber Opernthemen Donizettis. Wien, Praesens 1998, p. 179-204
  • SCHNEIDER HERBERT, CASINI CLAUDIO & PARVOPASSU CLELIA [traductrice], L'opera-comique e il teatro francese brillante nei secoli XVIII e XIX. UTET, Torino 1995, p. 47-132
  • SCUDO P., Critique et littérature musicales. Paris 1890BERLIOZ HECTOR, De la partition de Zampa. Journal des débats, 27 septembre 1835
  • THURNER A., Les transformations de l’opéra-comique. Paris 1865

Simon dans le Belle au bois dormant. Aquarelle d'Eugène Delacroix (Bibliothèque de l'Opéra de Paris) 

Documents

FÉTIS FRANÇOIS-JOSEPH, Biographie universelle des musiciens et biographie générale de la musique (1866-1868) - 8 volumes et deux suppléments. (4) p. 308-311.

308

309


310


311




 

Jean-Marc Warszawski
2002
Remise en page, relocalisation de l'iconographie, 6 avril 2011
Révision du miroir de page, petite modification iconographique, ajout de bibliographie, 1er juillet 2014.

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
Statistiques du site
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Jeudi 11 Décembre, 2014 23:50

musicologie.org