À propos du site
Statistiques du site
S'abonner au bulletin
Liste musicologie.org
Collaborations éditoriales

Biographies
Encyclopédie musicale
Discographies
Iconographies
Articles et études
Textes de référence

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Périodiques

Petites annonces
Forum
Téléchargements

Vu et lu sur la Toile
Presse internationale
Forums et listes

Colloques & conférences
Universités françaises
Universités au monde
Quelques bibliothèques
Quelques Institutions
Quelques éditeurs

Bulletin Officiel
Journal Officiel
Bibliothèque de France
Library of Congress
British Library
ICCU (Opac Italie)
München (BSB)
Deutsche Nationalbib.
BN Madrid
SUDOC
Pages jaunes
Presse internationale

S'abonner au bulletin
 Liens vers des dictionnaires et des collections de notices en ligne

| a | b | c | d | e | f | g | h |i | j | k | l | m |
| n | o | p | q | r | s | t | u | v | w | x | y | z

  Dufay Guillaume
(v. 1400-1474)

[ sources ] [ catalogue des œuvres ] [œuvre théorique ][ bibliographie ] [discographie] [ liens ]

Fils de Marie Du Fayt et d'un prêtre inconnu. Études musicales à Cambrai (centre de musique religieuse qui fournit des musiciens à la chapelle Vaticane). De 1409 à 1412, il est choriste à la cathédrale de Cambrai, ou il apparaît dans les registres sous le nom de Willermus [Willemet] Du Fayt. Ses professeurs sont Rogier de Hesdin (1409), Nicolas Malin, «magister puerorum» de 1409 à 1412. En 1414, il a un bénéfice de chapelain à Saint-Géry (près de Cambrai). En novembre de la même année il n'est plus à Cambrai. On suppose qu'il est dans la suite l'évêque Pierre d'Ailly ancien évêque de Cambrai (ou de Jehan de Lens le nouvel évêque) au concile de Constance de 1414 à 1418.

En 1418 il est sous-diacre à la cathédrale de Cambrai.

En 1420 il officie à Saint-Géry (trace pour le le mercredi des cendres de 1420).
En été 1420 il entre au service du Prince Carlo Malatesta à la cour de Rimini, avec lequel il a dû avoir contact à Constance.

Il revient à Cambrai en 1424, où son cousin Jehan Hubert, chez lequel vit Marie Dufayt, est malade. Jehan Hubert meurt le 24 décembre 1425 en laissant  un important leg à Marie (il n'est fait aucune mention de Guillaume). A cette époque il est peut-être vicaire à la cathédrale de Laon. Au début d e1426 Robert Auclou lui propose d'entrer au service du légat du pape à Bologne, le cardinal Louis Aleman dont il est le secrétaire. La présence de Dufay à Bologne est attestée le 12 avril 1427 comme diacre et par un document du 24 mars 1428 comme prêtre. En août de la même année, Aleman est chassé de Bologne par une révolte.

Dufay gagne Rome, où il apparaît être rémunéré comme membre de la chapelle papale. Il semble avoir été quelques temps chapelain du pape en 1429, année où il reçoit un bénéfice à Saint-Fiacre de Laon.

En 1430, il obteint un bénéfice à Saint-Jean-Baptiste de Nouvion-le-Vineux et à Saint-Pierre de Tournai.

En 1431 le pape Martin V meurt et Eugêne IV monte sur le trône. Dufay obtient un canonicat à Tournai et à Saint-Donatien de Brugge. En aôut de la même année, un canonicat à Lausanne (à la condition de céder celui de Tournai).

Il quitte la chapelle en juillet 1433. Il obtient le prieuré de Cossonay (Lausanne), puis le cède en échange d'un autre bénéfice (non parevenu).

La cour papale doit réduire son train de vie. Cela semble avoir des répercussions sur la carrière musicale et éclesiastique de Dufay. Il obtient la permission de quitter la cour, et quitte Rome en août 1433.

Le 1 er février 1434, il est signalé comme maître de chappelle à la cour de Savoie, la même année il obtient l'autorisation de s'absenter pour rendre visite à sa mère.  Le 29 juillet 1434, il obtient un bénéfice à l'église de Saint-Loup, et le duc de Savoie lui offre un canonicat à Genève, mais il semble qu'il ne peut en bénéficier, n'étant ni aristocrate ni gradé de l'Université (conditions liées à ce bénéfice)

En juillet 1435 il est de nouveau à la chapelle papale qui réside à Florence. au début 1436, il obtient du pape une moitié de prébende à Tournai et le 9 septembre un nouveau canonicat à Cambrai (lié à la condition d'avoir un grade universitaire).

le 5 mai 1437, une lettre du pape mentionne qu'il est bachelier en droit ; il quitte la chapelle papale à la fin du même mois et retourne à la cour de Savoie.

En août 1437 il est à Lausanne. En Avril 1438,  il est désigné avec Robert Auclou comme délégué au concile de Bâle.

Au cours de ce concile, les protecteurs de Dufay s'affrontent sur fond d'opposition entre les délégués et le pape. Le 14 février 1438, le Cardinal Louis Aleman est élu président du concile, mais les jours suivants, la pape lance l'anathème contre toutes les décisions prises. Le 25 juin 1439, le concile dépose Eugêne IV et en novembre il élit le duc Amédée de Savoie pape Félix V, provoquant un nouveau shisme. Mais Dufay avait déjà quitté le concile. En juillet 1439, il entre au service du duc de Bourgogne. Il est à Cambrai de décembre 1439 à mars 1450.

Il prend une part active à l'administration de la cathédrale, commence la révision des livres de liturgie la compositon d'un nouveau répertoire polyphonique  (avec Nicolas Grenon et Symon Mellet). A partir de 1242, il maître des petites vicaires, la même année, en raison du shisme, il démissionne de ses bénéfices de Versoix et de Lausanne.
Le 23 avril 1444 sa mère meurt. Elle est enterré dans la cathédrale.

En octobre 1447, suite à un conflit au sujet de ses revenus, il démissionne de son canonicat de Saint Donatien à Brugges. En même temps il obtient un canonicat à Sainte-Vaudru de Mons.

Le 23 février 1447, le décès de pape Eugêne IV permet un règlement du shisme et un normalisation des relations entre bäle et Rome.

La présence de Dufay est attestée du 26 mai au 1 er juin 1450. Une lettre de Louis de Savoie à Dufay, supposée de 1451, datéé du 22 octobre se refère à lui comme maître de chapelle et conseiller.

Le 21avril 1542, le chapitre de Cambrai le gratifie d'une gratification équivalente à une année de revenus de sa prébende, en reconnaissance de son activité musicale. Peu après il se rend pour 6 années à la cour de Savoie où il est maître de chapelle. Il semble que cet emploi soit protocolaire, et que Dufay était à la cour comme conseiller du duc de Savoie.

Il retourne à Cambrai en octobre 1458. Il devient maître des petits vicaires en 1459.

Il entretient des liens d'amitié avec Pierre de Ranchicourt, évêque d'Arras, pour lequel il réserve une chambre dans sa maison. En 1460, il reçoit la visite d'Ockeghem, celle de Tinctoris en 1463.

Sources

Les œuvres de Dufay ont été dabondamment éditées tout au long du XVe siècle et au début du XVIe siècle dans toute l'Europe. Voici les principales sources :

  • Manuscrit mus. 3232 a, München, Bayrische Staatsbibliothek, origine à Saint-Emmeram de Regensburg (30 œuvres)
  • Manuscrit, München, Staatsbibliothek, Buxheimer Orgelbuch, vers 1470
  • Manuscrit mus. 3224, München, Bayrische Staatsbibliothek, origine italienne (1 chanson)
  • Manuscrit extrav. 287, Wolfenbüttel, Landesbibliothek, daté de la seconde moitié du XVe siècle, (5 œuvres)
  • Manuscrit 78 C 28, Berlin, Kupferstichkabinett (3 œuvres) [détruit en 1945]
  • Manuscrit,München, Bayrische Staatsbibliothek, das Liederbuch Dr. Schedels (3 œuvres)
  • Manuscrit 5557, Bruxelles, Bibliothèque royale, origine à la cour de Bourgogne (2 messes)
  • Manuscrit Canonici misc. 213, Oxford, Bodleian Library,   fascicules rassemblés avant et après 1430, origine d'Italie du Nord (52 œuvre religieuses)
  • Manuscrit A 3, Coventry, Coventry Corporation (1 fragment de messe)
  • Manuscrit Adv. 5-1-15, Edinburgh, National Library (1 messe = Capp. Sist. 49, Rome Biblioteca Vaticana)
  • Manuscrit  IV. a. 24 (collections), Madrid, Escorial (4 œuvres)
  • Manuscrit 5-1-43, Sevilla, Biblioteca Colombina
  • Manuscrit 222 C 22, Strasbourg,  manuscrit détruit par un incendie (6 phrases de chansons).
  • Manuscrits 6 et 11, Cambrai, Bibliothèque municipale(7 fragments d'ordinaire)
  • Manuscrit n.a. fr. 6771, Paris, Bibliothèque nationale de France (9 chansons)
  • Manuscrit n.a. fr. 4379, Paris, Bibliothèque nationale de France (livre de chansons) (6 œuvres)
  • Manuscrit Chansonnier cordiforme, Paris, Bibliothèque nationale de France (3 œuvres)
  • Manuscrit f. fr. 15123, Paris, Bibliothèque nationale de France
  • Manuscrit V. III. 24, Madrid, Escorial, origine de la cour de Bourgogne (5 chansons)
  • Manuscrit, Aosta, Biblioteca del Seminario (27 œuvres)
  • Manuscrit  2216, Bologna, Biblioteca Universitaria, origine italienne (11 œuvres religieuses)
  • Manuscrit Q 15, Bologna, Liceo musicale, daté de vers 1430 (79 œuvres)
  • Manuscrit Magliab. XIX, 112, Firenze, Biblioteca. Nazionale (6 œuvres)
  • Manuscrit 2794 (collections), Firenze, Biblioteca Riciardiana (3 œuvres)
  • Manuscrit 2356, Firenze, Biblioteca Riciardiana
  • Manuscrit lat. 471, Modena, Biblioteca Estense ( 48 œuvres, motets et hymnes)
  • Manuscrit lat. 456, Modena, Biblioteca Estense (1 Messe)
  • Manuscrit   871 N, Monte Cassino, daté de la fin du XV e siècle (14 œuvres)
  • Manuscrit B 80,  Roma, Archivio di S. Pietro (12 œuvres)
  • Manuscrit Capp. Sist. 14,  Roma, Biblioteca Vaticana, daté de la fin du XVe siècle (2 messes, 2 fragments d'une troisième)
  • Manuscrit Capp. Sist. 15, Roma, Biblioteca Vaticana (4 Hymnes)
  • Manuscrit, Capp. Sist. 49, Roma Biblioteca Vaticana ( 1 messe = Adv. 5-1-15, Edinburg)
  • Manuscrit Urb. lat. 1411, Roma, Biblioteca Vaticana (appartenait à Pierre de Médicis) (3 œuvres)
  • Manuscrit Capp. Giulia XIII, 27, Roma, Biblioteca Vaticana
  • Manuscrit 87, Trente, Castello del Buon Consiglio,origine italienne (30 œuvres religieuses)
  • Manuscrit 92, Trente, Castello del Buon Consiglio, origine italienne (41 œuvres religieuses)
  • Manuscrit 88, Trente (2 messes)
  • Manuscrit 90 et 93, Trente, Castello del Buon Consiglio (42 œuvres)
  • Manuscrit it. IX, 145, Venize, Biblioteca Marciana,
  • Manuscrit 362, Pavia, Biblioteca Universitaria, livres de chansons de la seconde moitié du XVe siècle (4 œuvres)
  • Manuscrit Magliab. XIX 176, Florenz, Biblioteca Nazionale, livre de chansons (5 œuvres)
  • Manuscrit 714, Porto, Biblioteca Municipa, origine italienne, daté de vers 1440, (7 œuvres)
  • Manuscrit Chansonnier de Laborde, Washington, Library of Congress, daté de la seconde moitié du XVe siècle, origine du Nord, cour de bourgogne (7 œuvres)
  • Manuscrit Mellon, New Haven, Yale University Library, daté de la seconde moitié du XVe siècle, (4 œuvres)

Catalogue des œuvres

BESSELER H. (éditeur), Guillelmi Dufay opera omnia. Dans «Corpus mensurabilis musicae», (I / 1–6) 1951-1966 ; (I / 6) 1995,  revu par D. Fallows, 1995 ; commentaires dans «Musicological Studies and Documents» (47) 1995

BOCKHOLDT R., Die frühen Messenkompositionen von Guillaume Dufay. Tutzing 1960 (2)

  • 1420, Vasilissa ergo gaude (motet à 4 voix). Dans le manuscrit de Berlin, (sur Cleofe Malatesta).
  • 1423, Resvellies vous (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford (sur Carlo Malatesta)
  • 1425, Je me complains (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • 1426 (avant 1426), Missa sine nomine ( à 3 voix). Ordinarium. Dans le manuscrit Q 15, Bologna = Manuscrit de Berlin
  • 1426 (vers 1426-1428), Missa Sancti Jacobi (3-à 4 voix) Ordinarium et Proprium. Dans le manuscrit de Berlin
  • 1431, Ecclesiae militanti
  • 1431, Balsamus et munda (motet àà 4). Manuscrit de Berlin, composé pour la chapelle papale
  • 1433, Supremum est mortalibus bonum (motet  à 3 voix avec fauxbourdon). Manuscrit de Berlin (sur le pape Eugêne IV et l'empereur Sigismond)
  • 1433, C'est bien raison (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford (sur Nicolas III de Ferrare)
  • 1435 (vers 1435) Salve flos Tuscae gentis ; Vos nunc (motet à 4 voix) Manuscrit 471, Modena (avec la citation : Guillermus cecini, natus en ipse Fay)
  • 1435 (vers 1435), Mirandas parit haec urbs Florentina puellas (à 3 voix). Dans le manuscrit lat. 471, Modena (pour Florence)
  • 1436, Nuper rosarum flores (motet à 4 voix). Manuscrit 471, Modena (pour la bénédiction de la cathédrale de Florence)
  • 1438, Magnanimae gentis ; Nexus amicitiae (motet à  voix). Manuscrit 471, Modena (sur un pacte entre Bern et Freiburg)
  • 1440 (vers 1440), Missa Caput (à 4 voix). Messe pour ténor. Dans le manuscrit de Coventry
  • 1450 (vers 1450), Missa Se la face ay pale (à 4 voix). Messe pour ténor. Dans le manuscrit 88 de Trente
  • 1454, O tres piteux (Lamentatio Sanctae Matris Ecclesiae Constantinopolitanae) ( motet à 4 voix). Manuscrit Riccardiana 2794, Firenze (composé pour un banquet de Philippe le Bon à Lille)
  • 1463, Missa Ecce ancilla domini (à 4 voix). Messe pour ténor. Dans le manuscrit 5557 de Bruxelles (copié à Cambrai en 1463))
  • 1464 (pou plus tard), Missa Ave regina caelorum (à 4 voix). Messe pour Ténor. Dans le manuscrit 5557 de Bruxelles
  • 1464, Ave regina caelorum
  • sd, Inclyta stella maris (à 4 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd, Juvenis qui puellam ( à 3 voix). Dans le manuscrit 3224 München 3224
  • sd, Missa La mort de Saint Gothard (à 4). Messe pour ténor. Dans le manuscrit lat. 456 de Modena (sans nom d'auteur)
  • sd, Missa L'homme armé (à 4 voix); Messe pour ténor. Dans le manuscrit  Capp. Sist. 14, Roma
  • sd, Missa Sancti Antonii Viennensis ( à 3 voix). Ordinarium. Dans le manuscrit 90 de Trente
  • sd, O beate Sebastiane (à 3 voix).Dans le manuscrit de Berlin (sur saint Sébastien, lors d'une épidémie de peste)
  • sd, O flos florum virginum ( à 3 voix). Dans le manuscrit 3232a de München (certainement une contrefaçon)
  • sd, O proles Hispaniae ; O sidus Hispaniae (à 4 voix) Dans le manuscrit lat. 471, Modena (sur saint Antoine de Padoue)
  • sd, Qui latuit in virgine (à 3 voix). Dans le manuscrit 3232a de München (authenticité incertaine)
  • sd, Vergine bella ( à 3 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd. Fulgens jubar ; Puerpera pura (motet à à 4). Manuscrit 471, Modena (Pour le fête de la purification, acec accrostiche de Petrus de Castello)
  • sd., Avevirgo qua de caelis ( à 3 voix).Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd., O gloriose tiro ; Divine pastus (motet à 4 voix) in Mod B (sur saint Théodore)
  • sd., O sancte Sebastiane ; O martyr Sebastiane ; O quam mira (motet à 4 voix). Dans le manuscrit de Dans le manuscrit de Berlin (sur saint Sebastien, lors dune épidémie de peste)
  • sd., Moribus et genere ; Virgo, virga virens (motet à 4 voix). Manuscrit 471, Modena (sur saint Jean, avec une mention de Dijon)
  • sd., 1 voix de contre-ténor dans un Gloria anonyme à 3 voix. Dans les manuscrits 6 et 11, Bibliothèque municipale de Cambrai
  • sd., 11 Kyrie à 3 voix dont 7 dans le manuscrit Q 15, Bologna = Berlin ; 4 dans les manuscrits 87 et 92 Trente
  • sd., 14 Gloria à trois et quatre voix dont 8 dans le manuscrit de Berlin  ; 5 dans le manuscrit 92 de Trente ; 1 dan sle manuscrit 3232a, München
  • sd., 4 Agnus Dei à 3 voix dont 2 dans le manuscrit de Berlin ; 2 dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd., 4 Credo à trois et quatre voix. Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., 4 Sanctus à 3 voix dont 3 dans le manuscrit de Berlin ; 1 dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd., Ad caenam agni providi (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Adieu ces bons vins (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford = Oxf (datiert  1426)
  • sd., Alleluja Veni sancte spiritus, All. Dans le manuscrit 90 de Trente. sd.,
  • sd., Alma redemptoris mater ( à 3 voix). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Alma redemptoris mater ( à 3 voix). Dans le manuscrit Q 15, Bologna = manuscrit de Berlin
  • sd., Anima mea liquefacta est ( à 3 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Audi benigne conditor (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Aurea luce (hymne). Dans le manuscrit Q 15, Bologna = Berlin
  • sd., Aures ad nostras (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Ave regina caelorum ( à 3 voix). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Ave maris stella (hymne). Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd., Ave maris stella (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Ave regina caelorum ( à 3 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Benedicamus domino (I). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Benedicamus domino (II). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Christe redemptor omnium (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Conditor alme siderum (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Cum tua doctrina. Motet (5 voix, texte italien). Manuscrit Q 15, Bologna, composé pour la bénédicion de la cathédrale de Patras.
  • sd.,   Departes vous, male bouche (rondeau). Dans le manuscrit 871 N, Monte Cassino
  • sd., Deus tuorum militum (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Epiphaniam domino (hymne). dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd., Exultet caelum laudibus (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Festum nunc celebre (hymne). dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd., Flos florum ( à 3 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Gaude virgo, mater Christi (à 4 voix). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Hic vir despiciens (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Hic jocundus sumit mundus ( à 3 voix). Dans le manuscrit 3232a de München (certainement une contrefaçon)
  • sd., Hostis Herodes impie (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Iste confessor (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Isti sunt duae olivae (antienne). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd., Je n'ai doubté (rondeau). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd., Jesu corona virginum (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd., Magnificat 1. toni. Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Magnificat 5. toni. Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Magnificat 6. toni. Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Magnificat 8. toni. Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd., Magnificat. Dans le manuscrit 811 N du Monte Cassino
  • sd., Miserere tui labentis Dufay (motet 4 voix). Manuscrit  
  • sd., O gemma lux ; Sacer pastor Barensium (motet à 4 voix ). Dans le manuscrit de Berlin (sur saint Nicolas de Bari)
  • sd., Phrases de cantliènes. Dans le manuscrit 3232a,  München 3232a (5e partie) (relations avec Alma redemptoris mater du manuscrit Q 15, Bologna)
  • sd., Rite majorem Jacobum ; Artibus summis (motet à 4 et 3 voix avec ténor soliste). Dans le manuscrit de Berlin (sur saint Jacob avec accrostiche Robertus Auclou Curatus Sancti Jacobi )
  • sd., Roma, San Pietro B 80 (copié à Cambrai en 1464)
  • sd.,  Sanctorum arbitrio ; Bella canunt genies (motet à 5 voix) Manuscrit 87 de Trente (composé pour le pape Eugêne IV)
  • sd., A solis ortus cardine (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Adieu m'amour (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Adieu quitte le demeurant (rondeau). Dans le manuscrit 90 de Trente.
  • sd.,  Belle plaissant et gracieuse (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Belle que vous (rondeau). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  Belle vueillies vostre mercy donner (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Belle vueillies moy retenir (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Belle vuellies moy vengier (rondeau). Dans le manuscrit XIX 176, Firenze
  • sd.,  Bien veignes vous (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Bien doy servir (ballade). dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  Bon jour, bon mois (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Ce moys de may (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Ce jour de l'an (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Ce jour le doibt (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Craindre vous vueil (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  De ma haulte et bonne aventure (virelai). Dans le manuscrit Ricc. 2794, Firenze
  • sd.,  Dieu gard la bone (rondeau). Dans le manuscrit XIX 176, Firenze
  • sd.,  Dona i ardentirai (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Donna gentile (rondeau). Dans le Manuscrit de la Yale University Library
  • sd.,  Donnez l'assault (rondeau). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  Du tout m'estoit (rondeau). Dans le manuscrit fr. 15123 de Paris
  • sd.,  Entre les plus plaines d'anoy (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Entre vous gentils amoureux (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Estrines moy (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Franc cuer gentil (rondeau). Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd.,  He compaignons (rondeau à 4 voix). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Helas et quant vous veray (rondeau). Dans le manuscrit n.a. fr. 6771 de Paris
  • sd.,  Helas mon duel (virelai). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Helas, ma dame (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Invidia nimica (ballade à 4 voix). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  J'atendray tant (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  J'ay grant (rondeau). Dans le manuscrit 222 de Strasbourg (copie d'E. de Coussemaker)
  • sd.,  J'ay mis mon cuer (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je donne a tous (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je languis en piteux martire (ballade). Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd.,  Je ne puis plus (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je ne suy plus (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je ne vis oncques (rondeau). Dans le manuscrit 871 N, Monte Cassino
  • sd.,  Je prens congié (rondeau). Dans le manuscrit n.a. fr. 6771 de Paris
  • sd.,  Je requier a tous amoureux (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je triomphe de crudel duel (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Je veul chanter (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Je vous pri (à 4 voix) Dans le manuscrit XIX 178, Firenze
  • sd.,  Jesu nostra redemptio (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  La belle se siet (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  La dolce vista (ballade). Dans le manuscrit Urb. lat. 1411, Roma
  • sd.,  Laetabundus (séquence). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  L'alta belleza (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Las, que feray (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Lauda Sion salvatorem (séquence). Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd.,  Ma belle dame souverainne (rondeau à 4 voix) Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Ma belle dame, je vous pri (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Magi videntes stellam (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Malheureux cueur (virelai). Dans le Chansonnier Laborde, Washington
  • sd.,  Mille bon jours (rondeau). Dans le manuscrit 222 de Strasbourg (copie de E. de Coussemaker)
  • sd.,  Mon bien, m'amour (rondeau). dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  Mon chier amy (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Mon cuer me fait (rondeau à 4 voix). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Mon seul plaisir (rondeau). Dans le manuscrit XIX 176, Firenze
  • sd.,  Navré je suy (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Ne je ne dors (rondeau). Dans le manuscrit XIX 176, Firenze
  • sd.,  O gemma martyrum (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  O lux beata trinitas (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Or pleust a dieu (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Pange lingua (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Pange lingua (hymne). Dans le manuscrit 92 de Trente (attribution incertaine)
  • sd.,  Par droit je puis bien (rondeau à 4 voix). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Par le regart (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Passato e il tempo omai (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Petrus apostolus (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Portugaler (ballade). Dans le manuscrit 222 de Strasbourg (copie de E. de Coussemaker)
  • sd.,  Pour ce que veoir (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Pour l'amour (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Pouray je avoir (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Proles de caelo prodiit (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Propter nimiam caritatem (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Puisque celle (rondeau). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  Quel fronte, signorille (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford (composé à Rome)
  • sd.,  Qu'est devenue leaulté (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Resistera (à 4 voix). Dans le manuscrit XIX 176, Firenze
  • sd.,  Resvelons nous (ténor :   Alons ent bien tos au may) (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Salva nos, domine (antienne). Dans le manuscrit 90 de Trente.
  • sd.,  Salve sancte pater (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Sanctorum meritis (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Sapiente filio (antienne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Se la face ay pale (ballade). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Se ma damme (rondeau). Dans le manuscrit Can. misc. 213, Oxford
  • sd.,  Si quaereris miracula (repons). Dans le manuscrit 87 de Trente
  • sd.,  S'il est plaisir (rondeau à 4). Dans le manuscrit 3232a de München
  • sd.,  Tibi Christe splendor patris (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Trop lonc temps ai esté (rondeau). in Rom, Urb. lat. 1411
  • sd.,  Urbs beata Jerusalem (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Ut queant laxis (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Va t'en, mon cuer (rondeau). Dans le manuscrit 714 de Porto
  • sd.,  Veni creator spiritus (hymne). Dans le manuscrit de Berlin
  • sd.,  Veni sancte spiritus (séquence). Dans le manuscrit 92 de Trente
  • sd.,  Vexilla regis prodeunt (hymne). Dans le manuscrit lat. 471, Modena
  • sd.,  Victimae paschali laudes (séquence). Dans le manuscrit 92 de Trente.
  • sd.,  Vo regart et doulche maniere (rondeau). Dans le manuscrit 3232a de München 3232a
  • sd.,  Vostre bruit (rondeau). Dans le Chansonnier de Laborde, Washington

Œuvre théorique

Gloses en marge de deux traités de Gaffuruio

Manuscrits

  • Ms. Sigma IV 37, Bergamo, Biblioteca Civica; Ms. A 90, Bologna Civico Museo

Éditions

Bibliographie

  • ALLSEN J. M., Style and Intertextuality in the Isorhythmic Motet, 1400–1440 (thèse). University of Wisconsin 1992
  • APFEL ERNST, Beiträge zu einer Geschichte der Satztechnik von der frühen Motette bis Bach, [2 v.]. München, W. Fink 1964-1965
  • ARLT W., Musik und Text. Dans «Die Musikforschung» (37) 1986, p. 272–280
  • ATLAS A. W., Gematria, Marriage Numbers, and Golden Sections in Dufay’s Resveillies vous. Dans «Acta musicologica» (59) 1987, p. 111–126
  • BAIX F., La carrière bénéficiale de Guillaume Dufay (vers 1398–1474) : notes et documents. Dans «Bulletin de l’Institut historique belge de Rome» (7) 1928, p. 265-272
  • BENT M., The Songs of Dufay : some Questions of Authenticity. Dans «Early Music» (8) 1980, p. 454–459
  • BESSELER H., Bourdon und Fauxbourdon. Leipzig 1950 [revu et augmenté par P. Gülke, 1974]
  • —, (éditeur), Guillaume Dufay : zwölf geistliche und weltliche Lieder. Dans «Das Chorwerk» (19) 1932
  • —, Neue Dokumente zum Leben und Schaffen Dufays. Dans «Archiv für Musikwissenschaft» (9) 1952, p. 159–176
  • Die Musik des Mittelalters und der Renaissance. Potsdam 1931
  • —, Dufay in Rom. Dans « Archiv für Musikwissenschaft » (XV) 1958
  • —, Studien zur Musik des Mittelalters (I). Dans « Archiv für Musikwissenschaft » (VII) 1925
  • —, Von Dufay bis Josquin, ein Literaturbericht. Dans «Zeitschrift für Musikwisenschaft» (XI) 1928-1929
  • BOCKHOLDT R., Die frühen Messenkompositionen von Guillaume Dufay. Tutzing 1960
  • —, Die Hymnen der Handschrift Cambrai 6 :  zwei unbekannte Vertonungen von Dufay ? Dans «Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse muziekgeschiedenis» (29) 1979, p. 75–91
  • —, Notizen zur Hs. Trient « 93 » und zu Dufays frühen Messensätzen. Dans « Acta Musicologica » (33) 1961
  • BOONE G. M., Dufay’s Early Chansons: Chronology and Style in the Manuscript Oxford, Bodleian Library, Canonici misc. 213 (thèse). Harvard University 1987
  • —, Tonal Color in Dufay. Dans J. A. Owens & A. Cummings «Music in Renaissance Cities and Courts : Studies in Honor of Lewis Lockwood», Warren (Mi.) 1996, p. 57–99
  • BOUQUET M.-T., La cappella musicale dei duchi di Savoia dal 1450 al 1500.  Dans «Rivista italiana di musicologia» (3) 1968, p. 233–285
  • BROTHERS THOMAS., Chromatic Beauty in the Late Medieval Chanson : an Interpretation of Manuscript Accidentals. Cambridge 1997
  • —, Vestiges of the Isorhythmic Tradition in Mass and Motet, ca. 1450–1475.  Dans «Journal of the American Musicological Society» (44) 1991, p. 1–56
  • —,   Contenance angloise and accidentals in some motets by Du Fay. Dans «Plainsong and Medieval Music» (6, 1) avril 1997
  • BUKOFZER M., Studies in Medieval & Renaissance Music. New York 1950
  • CRAWFORD D., Guillaume Dufay, Hellenism, and Humanism. Dans C. P. Comberiati & M. C. Steel (éditeurs), «Music from the Middle Ages through the Twentieth Century : Essays in Honor of Gwynn S. McPeek», New York 1988, p. 81–93
  • CUMMING JULIE EMELYN,   Concord out of Discord: Occasional Motets of the Early Quattrocento (thèse). University of California, Berkeley 1987
  • —,   The Aesthetics of the Medieval Motet and Cantilena. Dans «Historical Performance» (7) 1994, p. 71–83
  • —,   The motet in the age of Du Fay.  New York, Cambridge University 1999 [ xv- 418 p. ; mus. ; catalogue des œuvres ; index ; ISBN 0-521-47377-2]
  • DANNEMANN E., Die spätgotische Musiktradition in Frankreich und Burgund vor dem Auftreten Dufays. Strasbourg 1936
  • DÈZES K., Das Dufay zugeschriebene «Salve regina» eine deutsche Komposition. Dans «Zeitschrift für Musikwisenschaft» (X) 1927-1928
  • DE VAN G. (éditeur), Guglielmi Dufay opera omnia. Rome 1947–1949) [4 fascicules sur les 20 prévus : 1 - Motetti qui et cantiones vocantur (1947) ;  2 - Motetti isorithmici dicti (1948) ; 3 - Missa sine nomine (1949) ; 4 - Missa Sancti Jacobi (1949)]
  • DOBSZAY LÁSZLÓ ; HALÁSZ PÉTER ; MEZEI JÁNOS ; PRÓSZÉKY GÁBOR (éditeurs), International Musicological Society. Cantus planus.  Budapest, Magyar Tudományos Akadémia 1990 [463 p. ; ISBN : 963-7516-56-5
  • DOBSZAY LÁSZLÓ ; PAPP AGNES ; SEBÖ FERENC (éditeurs), International Musicological Society. Cantus Planus.  Budapest, Magyar Tudományos Akadémia 1992 [618 p. ;  fac-sim. ; mus.]
  • FALLOWS D., Dufay and the Mass Proper Cycles of Trent 88. Dans « I codici musicali trentini», Trent 1985, p. 46–59
  • —,  Dufay. London 1982 ; 1987 seconde édition
  • —,  Dufay’s Most Important Work : Reflections on the Career of his Mass for St Anthony of Padua.Dans «Musical Times»( 123) 1982, p. 467–470
  • —,  The Contenance angloise : English Influence on Continental Composers of the Fifteenth Century. Dans «Renaissance Studies» (1) 1987, p. 189–208
  • —,  The Songs of Guillaume Dufay : Critical Commentary to the Revision of Corpus mensurabilis musicae, ser. 1, vol. VI. Dans  Dans «Musicological Studies and Documents» (47) 1995
  • —,  Two more Dufay Songs Reconstructed. Dans «Early Music» (3) 1975, p. 358–360
  • FEININGER G. (éditeur), Auctorum anonymorum missarum propria XVI quorum XI Gulielmo Dufay auctori adscribenda sunt. Dans «Monumenta polyphoniae liturgicae» (2 ème série, 1) Rome 1947
  • FICKER R., VON, Die frühen Messenkompositionen der Trienter codices. Dans « Studien zur Musikwissenschaft » (XI) 1924
  • GALLO F. A.., Citazioni da una trattato di Dufay. Dans «Collectanea historiae musicae» (4) 1966, p. 149–152
  • GERBER R. (éditeur), Guillaume Dufay : sämtliche Hymnen. Dans «Das Chorwerk» (49) 1937
  • —,, Dufay’s Style and the Question of Cyclic Unity in the Trent 88 Mass Proper Cycles. Dans «I codici musicali trentini», Trente 1994, p. 107–119
  • GOSSEN N., Helas mon dueil, a ce cop sui je mort: Allgemeines und Besonderes in einem Chanson-Text von Guillaume Dufay. Dans «Basler Jahrbuch für historische Musikpraxis» (14) 1990, p. 37–57
  • GÜLKE PETER,   Ein Stück, eine Form, ein Prinzip : Drei Studien zu Du Fay. Dans « Musik & Ästhetik» (5, 19) juillet 2001, p. 12-45 [mus. ; ISSN 1432-9425]
  • HABERL FRANZ XAVER, Bausteine für Musikgeschichte. Leipzig 1885-1888
  • —, Wilhelm du Fay. Dans « Vierteljahresschrift für Musikwissenschaft » (I) 1855
  • HAGGH BARBARA, Du Fay and Josquin at the Collegiate Church of St. Gudila. Dans «Revue Belge de Musicologie ; Belgisch Tijdschrift voor Muziekwetenschap (55) 2001, p. 41-52 [ISSN 0771-6788]
  • —, Guillaume du Fay and the evolution of the liturgy at Cambrai Cathedral in the fifteenth century.  Dans DOBSZAY LÁSZLÓ ; PAPP AGNES ; SEBÖ FERENC (éditeurs), International Musicological Society. Cantus Planus.  Budapest, Magyar Tudományos Akadémia 1992 [618 p. ;  fac-sim. ; mus.] p. 549-569
  • —, Guillaume Du Fay’s Birthplace : Some Notes on a Hypothesis. Dans «Revue Belge de Musicologie (51) 1997, p. 17–21
  • —,   Guillaume Du Fay's birthplace: Some notes on a hypothesis.  Dans «Revue Belge de Musicologie ; Belgisch Tijdschrift voor  
    Muziekwetenschap» (51) 1997, p. 17-21 [ISSN : 0771-6788]
  • —, The Aostan sources for the Recollectio festorum Beatae Mariae Virginis by Guillaume Du Fay.  Dans DOBSZAY LÁSZLÓ ; HALÁSZ PÉTER ; MEZEI JÁNOS ; PRÓSZÉKY GÁBOR (éditeurs), International Musicological Society. Cantus planus.  Budapest, Magyar Tudományos Akadémia 1990 [463 p. ; ISBN 963-7516-56-5] p. 355-375;
  • —, The Celebration of the Recollectio Festorum Beatae Mariae Virginis, 1457–1987. Dans «International Musicological Society : Congress Report» (14) Bologna 1987, (3) p. 559–571
  • HAMM C., Dating a Group of Dufay Works. Dans «Journal of the American Musicological Society» (15) 1962, p. 65–71
  • —, A Chronology of the Works of Guillaume Dufay based on a Study of Mensural Practice. Princeton (NJ) 1964
  • —, The Manuscript San Pietro B80. Dans «Revue Belge de Musicologie» (15) 1960, p. 40–55
  • HOLFORD-STREVENS LEOFRANC,   Du Fay the poet ? Problems in the texts of his motets. Dans «Early Music History» (16) 1997, p. 97-165 [ISSN 0261-1279]
  • HOUDOY J., Histoire artistique de la cathédrale de Cambrai. Paris & Lille 1880
  • KIRKMAN ANDREW., Some Early Fifteenth-Century Fauxbourdons by Dufay and his Contemporaries : a Study in Liturgically-Motivated Musical Style. Dans «Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse muziekgeschiedenis» (40) 1990, p. 3–35
  • —, The invention of the cyclic Mass. dans «Journal of the American Musicological Society» (54, 1) 2001, p. p. 1-47 [biblio.; ISSN 0003-0139]
  • KYR ROBERT,   Creating the double motet anew. Dans «Contemporary Music Review» (20, 4) 2001, p. 99-115 [mus. ; biblio. ; ISSN : 0749-4467]
  • LÜTTEKEN L., Guillaume Dufay und die isorhythmische Motette : Gattungstradition und Werkcharacter an der Schwelle der Neuzeit. Hamburg 1993
  • MONSON C., Stylistic Inconsistencies in a Kyrie attributed to Dufay. Dans «Journal of the American  Musicological Society» (28) 1975, p. 245–267
  • MONTAGNA G., Caron, Hayne, Compère: a Transmission Reassessment. Dans «Early Music History» (7) 1987, p. 107–157
  • NITSCHKE W., Studien zu den Cantus-firmus-Messen Guillaume Dufays. Berlin 1968
  • NOSOW ROBERT MICHAEL,   The Equal Discantus Motet Style after Ciconia.  Dans «Musica disciplina» (45) 1991, p. 221–275
  • —, Du Fay and the cultures of Renaissance Florence. Dans New York, Oxford University
  • NYS L., Un relief tournaisien conservé au Musée des Beaux-Arts de Lille : la stèle funeraire de Guillaume Dufay († 1474), chanoine de Notre-Dame de Cambrai. Dans «Mémoires de la Société royale d’histoire et d’archéologie de Tournai (6) 1989, p. 5–24
  • OWENS JESSIE ANN & CUMMINGS ANTHONY M. (éditeurs), Music in Renaissance cities and courts : Studies in honor of Lewis Lockwood. «Detroit monographs in musicology / Studies in music», Warren (Mi.), Harmonie Park 1997 [xxxi-553 p. ; bniblio. ; index ; ISBN 0-89990-102-6]
  • PERZ M., The Lvov Fragments: a Source for Works of Dufay, Josquin, Petrus de Domarto, and Petrus Grudenca in 15th-Century Poland. Dans «Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse muziekgeschiedenis» (36) p. 26–51
  • PESCE DOLORES,   Hearing the motet : Essays on the motet of the Middle Ages and Renaissance. New York, Oxford University, 1997 [xii-380 p. ; Il. ; fac-sim. ; mus. ; biblio. ; ISBN : 0-19-509709-2]
  • PLAMENAC DRAGAN, An Unknown Composition by Dufay. Dans «Musical Quarterly» (40) 1954
  • PLANCHART ALEJANDRO ENRIQUE,  An Unknown Composition by Dufay. Dans Musical quarterly (40) 1954, p. 190–200 [traduction française dens «Revue Belge de Musicologie» (7) 1954, p. 75–83]
  • —,  Guillaume Du Fay’s Benefices and his Relationship to the Court of Burgundy. Dans «Early Music History» (8), 1988, p. 117–171
  • —, Guillaume du Fay's second style.  Dans OWENS JESSIE ANN & CUMMINGS ANTHONY M. (éditeurs), Music in Renaissance cities and courts : Studies in honor of Lewis Lockwood. «Detroit monographs in musicology / Studies in music», Warren (Mi.), Harmonie Park 1997 [xxxi-553 p. ; bniblio. ; index ; ISBN 0-89990-102-6]
  • —, Guillaume Dufay’s Masses : Notes and Revisions. Dans «Musical Quarterly» (58) 1972, p. 1–23
  • —, Haggh, Barbara  Concerning Du Fay's birthplace. Dans «Revue Belge de Musicologie ; Belgisch Tijdschrift voor  
    Muziekwetenschap» (54) 2000, p. 225-230 [ISSN : 0771-6788]
  • —, Music for the Papal Chapel in the Early Fifteenth Century. Dans R. Sherr, «Papal Music and Musicians in Late Medieval and Renaissance Rome», Oxford 1998, p. 93–124
  • —, Notes on Guillaume Du Fay's last works. Dans «The Journal of Musicology» (13, 1) 1995, p. 55-72 [ISSN 0277-9269]
  • —, The early career of Guillaume Du Fay. Dans «Journal of the American Musicological Society» (46, 3) 1993, p. 341-368 [ISSN 0003-0139]
  • —, What’s in a Name ? Reflections on some Works of Guillaume Du Fay. Dans «Early Music» (16) 1988, p. 165–175
  • PRIZER W. F., Music and Ceremonial in the Low Countries : Philip the Fair and the Order of the Golden Fleece. Dans «Early Music History» (5) 1985, p. 113–154
  • RANDEL D.-M., Dufay the Reader. Dans «Studies in the History of Music» (1) 1983, p. 38–78
  • REYNOLDS C. A., Papal Patronage and the Music of St Peter’s, 1380–1513. Berkeley 1995
  • —, T he Counterpoint of Allusion in Fifteenth-Century Masses. Dans «Journal of the American  Musicological Society» (45) 1992, p. 228–260
  • SCHOOP H., Entstehung und Verwendung der Handschrift Oxford, Bodleian Library, Canonici misc. 213. Berne 1971
  • SCHROEDER E., Dissonance Placement and Stylistic Change in the Fifteenth Century: Tinctoris’s Rules and Dufay’s Practice. Dans «Journal of Musicology» (7) 1989, p. 366–389
  • STAINER J. F. R. & C., Dufay and his Contemporaries. London 1898
  • STROHM R., Messzyklen über deutsche Lieder in den Trienter Kodices. Dans M. Just & R. Wiesend (éditeurs), «Liedstudien : Wolfgang Osthoff zum 60. Geburtstag», Tutzing, 1989, p., 77–106
  • VAN DEN BORREN CHARLES, Guillaume Dufay : son importance dans l’évolution de la musique au XVe siècle. Brussels 1925
  • VANHULST HENRI & DUFOUR VALéRIE (éditeurs), Six siècles de vie musicale à Bruxelles / Zes eeuwen muziekleven te Brussel. Dans «Revue Belge de Musicologie ; Belgisch Tijdschrift voor Muziekwetenschap» (55) 2001, p. 7-318
  • WARREN CHARLES W., Punctus organi and Cantus coronatus in the music of Dufay. Dans « Dufay Quincentenary Conference », Brooklyn (NY) 1974, p. 128-143
  • WEGMAN R. C., Miserere-supplicanti-Dufay: the Creation and Transmission of Guillaume Dufay’s Missa Ave regina celorum. Dans «Journal of Musicology» (13) 1995, p. 18–54
  • —, New Data concerning the Origins and Chronology of Brussels, Koninklijke Bibliotheek, Manuscript 5557. Dans «Tijdschrift van de Vereniging voor Nederlandse muziekgeschiedenis» (36) 1986, p. 5–25
  • —, Petrus de Domarto’s Missa Spiritus almus and the Early History of the Four-Voice Mass in the Fifteenth Century. Dans «Early Music History» (10) 1991, p. 235–303
  • —, The Twelfth Gathering of Brussels, Koninklijke Biblioteek, Manuscript 5557 : a New Dufay Concordance. Dans R. Wegman & E. Vetter (éditeurs), «Liber Amicorum Chris MaasW, Amsterdam 1987, p. 15–25
  • WRIGHT C., Dufay at Cambrai: Discoveries and Revisions. Dans «Journal of the American  MUSICOLOGICAL Society» (28) 1975, p. 175–229
  • —, Dufay’s Nuper rosarum flores, King Solomon’s Temple, and theVeneration of the Virgin. Dans «Journal of the American Musicological Society» (47) 1994, p. 395–441
  • —,   Performance Practices at the Cathedral of Cambrai, 1475–1550. dans «Musical Quarterly» (64) 1978, p. 295–328

Discographie

Dufay / Binchois
Ballades, Rondeaux, Lamentation.
Ensemble Gilles Binchois ; Dominique Vellard, dir.
Anne-Marie Lablaude (voix) ; Brigitte Lesne (voix, harpe) ; Dominique Vellard (voix, luth) ; Emmanuel Bonnardot (voix, vièle) ; Georges Lartigau (orgue) ; Philippe Balloy (voix) ; Pierre Hamon (flûtes) ; Randall Cook (vièle). Disque Harmonic 8719, Enregistré les 17-19 novembre 1987 à église Saint-Victor-de-Poiseul-le-ville en côte d'Or.
Dufay: Ce jour de l'an voudray joye mener — Dufay: Belle, que vous ay je mesfait —  Dufay: Vergene bella, che di sol vestita — Dufay: Par droit je puis bien complaindre et gemir — Binchois: Je ne fai tousjours que penser — Dufay: Quel fronte signorille in paradiso — Dufay: J'ay grant dolour — Dufay: Adieu ces bons vins de Lannoys — Dufay: Resvellies vous et faites cheire lye — Binchois: Mesdisans m'ont cuidie desfaire — Binchois: Qui veut mesdire — Binchois: Comme femme desconfortee — Binchois: Triste plaisir et douleureuse joye — Binchois: Mon cuer chante joyeusement — Dufay: Franc cuer gentil (organ) — Dufay: Vostre bruit et vostre grant fame — Binchois: Qui veut mesdire (organ) — Dufay: Lamentatio sanctae matris ecclesiae Constantinopolitanae

 

Guillaume Dufay
Fragmenta Missarum
Cantica Symphonia
Kees Boeke & Giuseppe Maletto, Laura Fabris (soprano), Giuseppe Maletto (alto, orgue), Fabio Fùnari (tenor), Marco Scavazza (bariton), Svetlana Fomina (vielle), Filomena Petralla (vielle), Kees Boeke (vielle), Marco Chiappero (orgue), Chiara Maritano (luth), Mauro Morini (trompetue, saqueboute), Roberta Issoglio (soprano), Maria Silvia Maritano (soprano), Daniela Perlo (soprano), Anna Traversa (soprano), Davide Longo (tenor), Fabrizio Longo (tenor), Paolo Issoglio (bariton).
Disque Stradivarius Dulcimer 33440, enregistré en mars 1998 à Turin
Kyrie à 3 "Fons Bonitatis" (IV/16; 3 voix) — Gloria à 3 (IV/21; 3 voix, 3 vielles) —  Credo à 3 (IV/1 iii; 2 voix, orgue, 2 vielles, luth) — Sanctus à 3 (IV/6 i; 3 voix — Agnus à 3 (IV/6 ii; 3 voix — Ave regina coelorum III à 4 (VI/51; 4 voix — Kyrie à 3 "di Cambrai" (IV/19 attr.; 3 voix, orgue, 2 vielles, luth) — Gloria à 4 (IV/5 i; 4 voix, orgue, 2 vielles, luth) — Credo à 4 (IV/5 ii; 4 voix, orgue, 2 vielles, luth) — Sanctus à 4 "Ave verum corpus" (IV/7 i; 4 voix, chœur, orgue, 2 vielles, trompette) — Agnus à 3 "Custos et pastor" (IV/7 ii attr.; 3 voix, orgue, 2 vielles, saqueboute)

 

Dufay
The Virgin & the Temple
Chant & Motets
Pomerium, Alexander Blachly dir. Michèle Eaton, Elizabeth Henreckson- Farnum, Alessandra Visconti, Cynthia Richards Wallace (sopranos); Johnson Flucker, Phyllis Jo Kubey, Stephen Rosser (altos); Gregory Carder, Timothy Leigh Evans, Neil Farrell, Michael Steinberger (tenors); Mark Duer, Jeffrey Johnson, Kurt-Owen Richards, Peter Stewart (basses).Disque Deutsche Grammophon Archiv 447 773, enregistré en mars 1995 et mai 1996
Ceremonial and Liturgical Motets : 01 / Motet à 4: Nuper rosarum flores — 02 / Alma redemptoris mater II — 03 / Letabundus
04 / Motet à 5: Ecclesie militantis. Recollectio Festorum Beata Marie Virginis : 05 / Deus in adiutorium meum — 06 / Antiphon 1 : Tenebre diffugiunt / Psalm 112 : Laudate pueri Dominum — 07 / Antiphon 2 : Solem iusticie / Psalm 116 : Laudate Dominum omnes gentes — 08 /Antiphon 3 : Gabriel archangelus / Psalm 145 : Lauda anima mea Dominum — 09 / Antiphon 4 : Non concava vallium / Psalm 146 : Laudate Dominum quoniam bonus est — 10 / Antiphon 5 : Virgo puerum sistit in templo / Psalm 147 : Lauda Iherusalem Dominum — 11 / Hymn: Gauda redempta — 12 / Responsory : Surge propera, columba mea — 13 / Antiphon for the Magnificat : Vidi speciosam / Magnificat sexti toni — 14 / Benedicamus Domini II 

 

Dufay -
Missa Ecce ancilla Domini
Ensemble Gilles Binchois, Dominique Vellard dir.. Disque Virgin Veritas 7243 5 45050, 1994
01 / Introitus — 02 / Kyrie — 03 / Gloria — 04 / Collecta — 05 / Epistola — 06 / Graduale — 07 / Alleluia — 08 / Evangelium — 09 / Credo — 10 / Offertorium — 11 / Sanctus — 12 / Agnus Dei — 13 / Communio

 

[1 / 166] Guillaume Dufay
Complete secular music (5 volumes)
Medieval Ensemble of London, Peter & Timothy Davies dir. Disque L'Oiseau Lyre 452 557, enregistré en 1980.
Disque 1 : 1. Ce jour de l'an voudray joye mener – 2. Entre vous, gentils amoureux – 3. Resvellies vous et faites chiere lye – 4. J'ay mis mon cuer et ma pensee – 5. Navre je sui d'un dart penetratif – 6. L'alta belleza tua, virtute, valore – 7. Helas, et quant vous veray ? – 8. Je donne a tous les amoureux – 9. Je veuil chanter de cuer joyeux – 10. Mon cuer me fait tous dis penser – 11. Je requier a tous amoureux  – 12. Resvelons nous, resvelons, amoureux – 13. Invidia nimica – 14. Ma belle dame, je vous pri –  15. Passato e'il tempo omaj di quei pensieri – 16. Pour ce que veoir je ne puis – 17. Par droit je puis bien complaindre et gemir – 18. Belle, que vous ay ie mesfait – 19. Se madame je puis veir – 20. Mon chier amy, qu'aves vous empens. Disque 2 : 1. Belle plaissant et gracieuse - 2. Ma belle dame souveraine - 3. Helas, ma dame, par amours - 4. J'atendray tant qu'il vous playra - 5. J'ay grant (dolour) - 6. La belle se siet au piet de la tour - 7. Ce moys de may soyons lies et joyeux - 8. Je ne suy plus tel que souloye - 9. La dolce uista - 10. Je me complains piteusement - 11. Bien veignes vous, amoureuse liesse - 12. Dona i ardenti ray - 13. Quel fronte signorille in paradiso - 14. Bon jour, bon mois, bon an et bonne estraine - 15. Estrines moy, je vous estrineray - 16. Je ne puis plus ce que y'ai peu - 17. Pour l'amour de ma doulce amye - 18. He, compaignons, resvelons nous - 19. Adieu ces bon vins de Lannoys - 20. Pour l'amour de ma doulce amye - 21. Portugaler - 22. Belle, veullies moy retenir - 23. Vergene bella, che di sol vestita - 24. Belle, vueillies vostre mercy donner.  Disque 3 :  1.C'est bien raison de devoir essaucier —  2.Mon bien, m'amour et ma maistresse — 3.Je prens congie de vous, amours — 4.Mille bonjours je vous presente — 5. Craindre vous vueil, doulce dame de pris — 6. Entre les plus plaines danoy — 7. Se la face ay pale — 8. Dona gentile, bella come l'oro — 9. Bien doy servir de volente entiere — 10. Las, que feray ? Ne que je devenray ? — 11. Hic iocundus sumit mundus — 12. Pouray je avoir vostre mercy ? — 13. Qu'est devenue leaulte ? — 14. Ce jour le doibt, aussi fait la saison —  15. Seigneur Leon, vous soyes bienvenus — 16. Donnes l'assault a la fortresse. Disque 4 : 1. Dana Gentile, Bella Come L'oro — 2. Bien Doy Servir De Volente Entiere — 3. Las, Que Feray? Ne Que Je Devenray? — 4. HIc Iocundus Sumit Mundus — 5. Pouray Je Avoir Vostre Mercy? — 6. Qu'est Devenue Leaultè? — 7. Ce Jour Le Doibt, Aussi Fait La Saison — 8. Seigneur Leon, Vous Soyès Bienvenus — 9. Donnès L'assault A La Fortresse — 10. Se La Face Ay Pale — 11. Je Languis En Piteux Martire — 12. Trop Lonc Temps Ai Estè En Desplaisir — 13. J'ayme Bien Celui Qui S'en Va — 14. Va T'en, Mon Cuer, Jour Et Nuitiè — 15. Puisque Celle Qui Me Tient En Prison — 16. Vo Regard Et Doulce Maniere — 17. Or Pleust A Dieu Qu'a Son Plaisir. Disque 5 : 1. O flos florum virginum –  2. Je vous pri, mon tres doulx ami – 3. Ma plus mignonne de mon cueur – 4. Departes vous, male bouche et envie – 5. Dieu gard la bone sans reprise – 6. En triumphant de Cruel Dueil – 7. Je ne vis onques la pareille – 8. De ma haulte et bonne aventure – 9. Du tout m'estoie abondonne – 10. Malheureulx cueur, que vieulx tu faire ? – 11. Mon seul plaisir, ma doulce joye – 12. Helas mon dueil, a ce cop sui ie mort – 13. Franc cuer gentil, sur toutes gracieuse – 14. Vostre bruit et vostre grant fame – 15. Resistera.... – 16. Le serviteur hault guerdonne – 17. Les douleurs, dont me sens tel somme

 

Guimmaume Dufay
O gemma lux
Intégrale des Motets isorythmiques. Huelgas-Ensemble, Paul Van Nevel, dir. Disque Harmonia Mundi, HMC 901700.
1. Vasilissa ergo gaude — 2. O sancte Sebastiane — 3. O gemma, lux et speculum — 4. Apostolo glorioso — 5. Rite majorem Jacobus — 6. Ecclesie militantis — 7. Balsamus et munda cera — 8. Supremum est mortalibus — 9. Nuper rosarum flores — 10. Salve flos Tusce gentis — 11. Magnanime gentes laudes — 12. Fulgens iuber ecclesiae dei — 13. Moribus et genere

Liens

Sur le site Medieval.org, biographie, discographie complète et détaillée, http://www.medieval.org/emfaq/composers/dufay.html

Biographie en allemand, http://www.gaby.de/altemus/dufay.htm

En anglais sur Classical.net, http://www.classical.net/music/comp.lst/dufay.html

Vanderbilt University's Blair School of Music, Guillaume Dufay, the man & his music, http://www.vanderbilt.edu/Blair/Courses/MUSL242/dufay98.htm  & Guillaume Dufay, a bridgre to the Renaissance,  http://www.vanderbilt.edu/Blair/Courses/MUSL242/dufay.htm

Jean-Marc Warszawski
Révision 20 mars 2007
Révision 22 mars 2009

© Références / musicologie.org  2007