rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

S'abonner au bulletin

 

 

Dodwell Henry

1641-1711

Henry Dodwell

Né à Dublin fin octobre 1741, mort à Shottesbrooke le 7 juin 1711.

Voir : Newte John (vers 1651 - vers 1716).

Louis-Gabriel Michaud (dir), Biographie universelle, ancienne et moderne, ou Histoire, par ordre alphabétique, de la vie publique et privée de tous les hommes. Paris 1811-1823, nouvelle édition (XI), p. 139-140 :

Savant anglais de la fin du 17e siècle, naquit à Dublin en 1641.

Ayant perdu de bonne heure ses parents, il se trouva pendant quelque temps réduit à une extrême indigence. Il fut recueilli par un de ses oncles, qui était pasteur dans le Suffolk, et qui lui fournit le moyen de continuer ses éludes. On l'envoya d'abord à Dublin, puis à l'université d'Oxford, où il se distingua par des progrès et par son assiduité au travail. Il se tourna principalement du côté des sciences ecclésiastiques, quoiqu'il ait toujours refusé d'entrer dans le clergé anglican.

Ses premiers écrits sont de 1672. Ce sont deux lettres qui traitent, l'une de la réception des ordres ecclésiastiques, l'autre des études théologiques. Il y joignit, en 1681, un discours sur l'histoire phénicienne de Sanchoniaton. En 1673, il composa une préface pour l'Introduction à la vie dévote de St. François de Sales.

L'année suivante, il quitta Dublin et vint à Londres, où il se lia avec plusieurs savants, et notamment avec Lloyd, depuis évêque anglican de St-Asaph. Leur union devint si étroite, que, lorsque Lloyd fut nommé chapelain de la princesse d'Orange, Dodvvell le suivit en Hollande, puis à Salisbury, puis à St-Asaph. Ces voyages n'interrompaient point ses études.

Eu 1673, dans le temps des grandes controverses entre les catholiques et les protestants, Il publia quelques écrits contre les premiers. Son zèle contre les autres non-conformistes parut aussi dans une controverse qu'il eut avec Baxter. Mais il se fit surtout connaître à cette époque par ses Dissertations sur St. Cyprien, qui virent le jour en 1682. Elles étaient destinées à être jointes à la belle édition des œuvres de ce Père, par Fell, évêque d'Oxford. C'est dans la dissertation onzième que Dodwell veut prouver que le nombre des martyrs a été beaucoup moins considérable dans les premières persécutions qu'on ne le croit communément, et qu'il a été exagéré dans les martyrologes, et surtout dans ceux de l'Église romaine. On sait quel parti Voltaire a voulu tirer de cette assertion. II a été réfuté par Macknight, dans son livre sur la Vérité de l'histoire de l'Évangile. Dodwell était d'ailleurs bien éloigné de chercher à nuire à la cause du christianisme. Il croyait les martyrs encore assez nombreux pour fournir une preuve éclatante de la religion. Toutefois Gilbert Burnet, et parmi nous don Ruinart, s'élevèrent contre lui, et ce dernier surtout le réfuta dans la préface de ses Actes sincères des martyrs.

Chaque année de la vie de Dodwell fut marquée par de nouveaux écrits. En 1683, parut son Discours sur un sacerdoce et un autel, premier germe des idées qu'il développa depuis à ce sujet ; en 1684, une dissertation sur un passage de Lactance, qui fut jointe à l'édition de Spark ; en 1686, le Traité du droit de sacerdoce des laïques. En même temps il préparait l'édition des œuvres posthumes du savant Pearson, évêque de Chester, où il inséra quelques dissertations curieuses. Il en donna six sur St. Irénée.

On s'étonnait qu'un homme de ce mérite n'eût point encore de place analogue à ses talents. On le nomma, en 1688, professeur d'histoire à Oxford. C'était l'année même de la révolution. Aussi jouit-il peu de cette place, qu'il perdit en 1691, pour avoir refusé le serment d'allégeance à Guillaume et Marie. Il se joignit aux évêques dépossédés pour la même cause, et écrivit plusieurs brochures en leur faveur. Dodwell se retira à Shottesbrooke et se maria ; mais il ne cessa point de prendre part aux controverses de son temps. Il en fit même naître quelques-unes. Pour exalter les pouvoirs du sacerdoce dans cette communion unique dont il se croyait membre, il prétendit que l'âme était mortelle de sa nature, et que l'immortalité était une sorte de baptême qui lui était conféré par un don de Dieu et par le ministère des évêques de l'Église véritable. C'est le sujet d'un discours en forme de lettre, qui parut en 1706. L'auteur y joignit une dissertation, pour prouver que l'absolution sacerdotale est nécessaire pour la rémission des péchés. Cette assertion ne révolta guère moins les zélés anglicans que la précédente. Par l'une, Dodwell semblait ébranler toute la religion ; par l'autre, il paraissait se rapprocher de la doctrine catholique sur un point important ; ce qui n'était pas un moindre scandale dans un pays où l'on a en horreur ce qu'on appelle le papisme. On accusa donc à la fois Dodwell d'hérésie et d'impiété. Chishull, le célèbre Clarke, Norris, Milles, écrivirent contre lui. Il se défendit avec vigueur, et dans l'ardeur de la dispute, il avança que les quatre évangiles n'avaient été rédigés que du temps de Trajan ; ce qui, disait-il n'ôtait rien à leur autorité.

On eût dit qu'il prenait plaisir à étonner par ses paradoxes, et à faire briller son habileté pour les soutenir. Sur la fin de sa vie, il renonça au schisme des no-jurors, lui et quelques amis qui se dirigeaient par ses conseils, et il prit la plume pour montrer que les évêques dépossédés en 1691 n'avaient point le droit de se donner des successeurs, et que le schisme était éteint par la mort du dernier d'entre eux. Dodwell s'est rendu plus recommandable et a rendu de plus grands services aux lettres par les savantes dissertations critiques et chronologiques dont il a enrichi un grand nombre d'auteurs classiques, Velleius Paterculus, Oxford, 1093, in-8o ; Xenophon, ibid., 1703, in-8o ; Denys d'Allicarnase, ibid., 1704, in-fol. ; Strabon, Amsterdam, 1707, in-fol. ; Tite-Live, Oxford, 1708, in-8o; mais sur­tout la belle collection des Petits Géographes grecs, (voy. Hudson). Ses autres ouvrages en ce genre sont : 1o Prælectiones Camdenianæ, Oxford, 1692, in-8o; 2o Annales Velleiani, Quinctiliani et Statiani, ibid., 1698, in-8o ; 3o Excercitationes duæ : prima de ætate Phaloridis, et secunda de œtate Pythagora phitosophi, Londres, 1701, in-8o ; 4o De veteribus Grœcorum Romanortunque Cyclis, Oxford, 1702, in-4o ; 5o Annales Thucydidii et Xenophonti, ibid., 1702, in-4o ; 6o Lulli Vitalis Epitaphium, cum notis criticis et explicatione, Excester, 1711, in-8o ; 7o De Parma equestri Woodwardiana, publiée par Th. Heame, Oxford, 1713, in-8o.

Il enrichit aussi de nouvelles additions les œuvres posthumes de Pearson sur la chronologie des premiers papes, Londres, 1688, in-4°.

Dodwell mourut le 7 juin 1711, avec la réputation d'un homme. très-savant, laborieux, austère, désintéressé, mais singulier et paradoxal. Personne ne connaissait mieux que lui les auteurs anciens, et spécialement les antiquités ecclésiastiques ; et il a laissé des ouvrages pleins de recherches, de critiques et d'érudition. Son style est d'ailleurs dur et obscur. Voyez l'Abrégé des œuvres de Henri Dodwell, une notice sur sa vie, par Francis Brokesby, Londres, 1723, in-8o. Parmi les enfants qu'il a laissés, deux sont connus comme écrivains. L'ainé, Henri Dodwell, entra dans le barreau. On dit qu'il tomba dans le scepticisme par suite des opinions singulières de son père. Ce fut lui qui publia, en 1742, un pamphlet anonyme sous ce titre : Christianisme non fondé en preuves. Ce livre, écrit avec esprit et adresse, fit beaucoup de bruit alors. On reprocha à l'auteur d'attaquer la révélation, tout en affectant du zèle pour le christianisme. Doddridge et plusieurs autres lui répondirent. Voyez entre autres le jugement que porta de cet ouvrage le savant Leland, dans son Examen des déistes anglais. Il y caractérise bien l'ouvrage d'Henri Dodwell.

Henry Dodwell

Écrits relatifs à la musique

A treatise concerning the lawfulness of instrumental musick in Holy Offices. By Henry Dodwell, M. A. To which is prefixed, a preface in vindication of Mr. Newte's sermon, concerning the lawfulness and use of organs in the Christian Church, &c. from the exceptions of an anonymous letter to a friend in the country concerning the use of instrumental musick in the worship of god, &c

  • London, W. Hawes, Henry Clements, W. Burton 1700 (21 exemplaires conservés)
  • London, William Hawes 1700 (26 exemplaires conservés) [éd. augm.]
    • Localisations, éditions confondues : A : Wien, Österreichische Nationalbibliothek
    • B : Bruxelles, Bibliothèque Royale
    • C : Toronto, University of Toronto Library
    • CH : Genève, Bibliothèque publique et universitaire
    • D: Berlin, Staatsbibliothek Preußischer Kulturbesitz - Rostock, Universitätsbibliothek
    • F : Paris, Bibliothèque de France
    • GB : Cambridge, Magdalene College - Cambridge, University Library - Edinburgh, National Library of Scotland - Glasgow, Euing Musical library - London, British Museum - Manchester, Public Library - Oxford, Bodleian Library - Oxford, Christ Church - Tenbury, St. Michael's College
    • NL: Utrecht, Instituut voor Muziekwetenschap der Rijksuniv. - S : Växjö, Stifts- och Gymnasiebiblioteket
    • US : Berkeley, Calif., Music Library University of California - Boston, Mass. Harvard Musical Association Library - Boston, Mass., Mas-sachusetts Historical Society Library - Boston, Mass., Music Department, Boston Public Library - Cam-bridge, Mass., Eda Kuhn Loeb Music Library, Harvard university - Cambridge, Mass., Houghton library, Harvard university - Chicago, Ill. Newberry library - Chicago, Ill., University of Chicago Library - Durham, N. C. Duke University Library - Evanston, Ill., Northwestern Univ. - Lexington, Ky., School of Music Library, University of Louisville - Los Angeles, Calif., William Andrews Clark Memorial Library University of Califor-nia - New Haven, Conn., School of Music Library - New York, N. Y., General Theological Seminary of the Protestant Episcopal Church - New York, N. Y., Music Division, New York Public Library - Philadelphia, Pa., Library Company of Philadelphia - Richmond, Va., Virginia State Library - Rochester, N.Y., Sibley Music Library, Eastman School of Music - San Marino, Calif., Henry E. Huntington Library and Art Gallery - Talla-hasee, Fla., Florida State University Library - Urbana, Ill., University of Illinois Lirary - Washington, D.C., Folger Shakespeare Library - Washington, D.C., Music Division, Library of Congresse - Winston-Salem, N. C., Moravian Music Foundation.

Autres écrits

De Nombreux fac-similés numériques

A defence of the Vindication of the deprived bishops. London 1695

A vindication of the deprived bishops, asserting their spiritual rights against a lay-deprivation, against the charge of schism, as managed by the late editors of an anonymous Baroccian ms. London 1692

De parma equestri Woodwardiana dissertatio. Oxonii, e theatro Sheldoniano 1713 [fac-similé numérique, Bayerische Staatsbibliohtek; München]

De veteribus Graecorum Romanorumque cyclis, obiterque de cyclo Judqorum ætate Christi, disserta-tiones decem, cum tabulis necessariis. Inseruntur tabulis fragmenta veterum inedita, ad rem spectantia chronologicam. Opus historiæ veteri, tam græcæ, quam romanæ, quam & sacræ quoque, necessarium. Ab Henrico Dodwello A.M. Dubliniensi. Oxonii, e Theatro sheldoniano 1701

Praelectiones academicae in schola historices Camdeniana. Cum appendice. Oxonii, e Theatro Sheldoniano, vaeneunt, B. Tooke 1692

Quam nupera sit, quamque imperfecta, antiquissima Graecorum historia (Camden inaugural lecture, Oxford, 25 May 1688 [1692]) 13-14; De veteribus Graecorum Romanorumque cyclis, obiter-que de cyclo Judaeorum aetate Christi, dissertationes decem, cum tabulis necessariis. Oxford 1701 p. 340-342, 347-349, 361

Bibliographie

BROKESBY FRANCIS (1637-1714), The life of Mr. Henry Dodwell; with an account of his works, and an abridgment of them that are published, and of several of his manuscripts. London, G. James for R. Smith 1715 [fac-similé numérique, Bayerische Staatsbibliuothek, München]

BUDDEUS JOANNES FRANCISCUS (1667-1729), Exercitatio de origine et postestate episcopo-rum. Ienae, Ernestum Claud Balliar 1705

CLEAVER WILLIAM (1742-1815), A list of books recommended to the younger. Clergy. Oxford, J. Cooke and J. Parker 1808

DIONYSIUS PERIEGETES, Dionysiou Oikoumenes periegesis [...] Dionysii Orbis descriptio, cum Evstathii commentariis et anonymi paraphrasi graeca. Oxoniae e Theatro Sheldoniano 1717

HANNO, The voyage of Hanno. London. T. Cadell, jun., and Davies 1797

HODY HUMPHREY (1659-1707), A letter from Mr. Humphry Hody, to a friend: concerning a collection of canons said to be deceitfully omitted in his edition of the Oxford treatise against schism. Oxford, L. Lichfield, for Ant. Pisly 1692 [2-45 p., 21 cm, réponse à Dodwell: A vindication of the deprived bishops]

Lactantius Lucius Caecilius Firmianus, De mortibus persecutorum [...] De mortibus persecutorum, cum notis Stephani Baluzii, Tutelensis, qui primus ex veteri codice ms. Bibliothecae Colberti-nae vulgavit, ed. 2. Trajecti ad Rhenum, Francisci Halma, Academiae typographi 1692 [Dodwell, éd.]

RICHARDSON JOHN (1647-1725?), The canon of the New Testament vindicated; 2d ed. London. R. Sare 1701 [131-4 p., 20 cm]

RUINART THIERRY (1657-1709), Acta primorum martyrum sincera & selecta. Ed. 2. Amstelaedami, ex officina Wetsteniana 1713

WHEARE DEGORY (1573-1647), De ratione et methods legendi historias [...] The method and order of reading both civil and ecclesiastical histories; in which the most excellent historians are re-duced into the order in which they are successively to be read; and the judgments of learned men, concerning each of them, subjoin'd. By Degory Wheare [...] To which is added, an appendix con-cerning the historians of particular nations, as well as ancient as modern. By Nicholas Horseman. 3d ed. with amendments. With Mr. Dodwell's invitation to gentlemen to acquaint themselves with antient history. Made English, and enlarged, by Edmund Bohun, esq. London, C. Brome 1698 [362-12, p. 18 cm]

ZELL KARL (1793-1873), Über die Zeitungen der alten Römer. Heidelberg, C. Winter 1873 [2e éd., 248 p., 19 cm]

Voir: Newte John (v. 1651-v. 1716)

 

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-1er novembre 2013.

 

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Mercredi 11 Février, 2015 21:44

musicologie.org