rectangle

musicologie

Biographies musicales

rectangle_actu

rectangle

rectangle

bandeau bio

 

Deslyons Jean

v. 1615-v. 1700

 

 

Ces écrits témoignent d'une querelle opposant, vers 1688, Jean Deslyons, ancien doyen de la cathédrale de Senlis, à son successeur, à propos de l'utilisation des instruments de musique lors des offices des Ténèbres.

Voir : Bragelongne M. de (v. 1653-v. 1718)

Écrits sur la musique

Lettre de M. Deslyons à M. De Bragelongne. Dans : « Critique d'un docteur de sorbonne, sur les deux lettres de Messieurs Deslyons ancien, et De Bragelongne nouveau doyen de la cathédrale de Senlis, touchant la simphonie et les instruments que l'on a voulu introduire dans leur église aux lecons des ténèbres »

  • Senlis, R. Garon 1698 (3 exemplaires conservés) : F : Paris, Bibliothèque Mazarine - Paris, Bibliothèque de France

Autres écrits

Lettres du P. [Jean ?] Deslyons, adressées pour la plupart au P. Lallemant, génovéfain, touchant un projet de réforme de la maison génovéfaine de Saint-Vincent de Senlis ; 1668. [sur un projet de réforme de l' Abbaye Saint-Vincent à Senlis] Manuscrti  2572, 4 (f° 18), Bibliothèque Saijnte-Genviève, Paris.

Jean Deslyons, Senlis, « kalendis junii an. M. DC. LXXV ». Manuscrit 289, f° 61, Institut de France, Paris [dans un recueil de lettres (1644-1688) adressées  Adrien de Valois, mort en 1692]

Bibliographie

FAVIER THIERRY, Les Leçons de Ténèbres mises en musique : les enjeux d'une querelle théologique. Dans « Revue de l'histoire des religions » (3) 2000, Armand Collin, Paris 2000,   p. 415-427

Document

Victor Hugo, William Shakespeare : Shakespeare l'Ancien. Première partie, Livre IV.

Le docteur de Sorbonne Jean Deslyons, théologal de Senlis, auteur du Discours ecclésiastique contre le paganisme du Roi boit, a publié au dix-septième siècle un écrit contre la coutume de superposer les cercueils dans les cimetières, écrit appuyé sur le vingt-cinquième canon du concile d'Auxerre : Non licet mortuum super mortuum mitti. Deslyons, dans une note de cet écrit, devenu très-rare et que possédait, si notre mémoire est bonne, Charles Nodier, cite un passage du grand antiquaire numismate de Venloo, Hubert Goltzius, où, à propos des embaumements, Goltzius mentionne les Égyptiens d'Eschyle, et l'Apothéose d'Orphée, titre omis dans Pénumération de Meursius. Goltzius ajoute que l'Apothéose d'Orphée était récitée aux mystères des Lycomides.

 

Jean-Marc Warszawski
Novembre 1995-28 mars 2008

Musicologie.org
56 rue de la Fédération
93100 Montreuil
06 06 61 73 41

À propos - contact
S'abonner au Bulletin
Liste musicologie.org

Flux RSS

Biographies de musiciens
Encyclopédie musicale
Articles et études
La petite bibliothèque

Analyses musicales
Cours d'écriture en ligne

Nouveaux livres
Nouveaux disques
Agenda

Petites annonces
Téléchargements

Presse internationale
Colloques & conférences
Universités françaises

Collaborations éditoriales

Soutenir musicologie.org


ISSN 2269-9910

Références / musicologie.org 2014

Jeudi 12 Février, 2015 0:04

musicologie.org